Accueil > Entreprises > Cisco > Comment Cisco a fait économiser 1 million de dollars à une usine américaine
awnc iot

Comment Cisco a fait économiser 1 million de dollars à une usine américaine

AW North California (AWNC) a dépensé environ 1,2 million de dollars pour mettre à jour sa couverture Wi-Fi et son pare-feu réseau, dans le but d’installer une solution d’infrastructure convergente Cisco dans son usine de Durham en Caroline du Nord.

Au cours des neuf premiers mois d’exploitation, ce nouveau matériel a déjà permis à la société d’économiser 1 million de dollars en coût de maintenance. « Environ 40 % d’économies seront réalisées annuellement » a déclaré John Peterson, responsable de l’installation informatique pour AWNC. AWNC est une filiale d’Aisin AW, un important fabricant mondial de transmission automatique, qui exploite 200 usines dans le monde entier.

Cisco, partenaire privilégié des fabricants

L’usine de AWNC fournit plus de 600 000 transmissions chaque année. L’âge moyen du matériel de fabrication dans toutes les usines américaines est proche de 20 ans, selon le Bureau of Economic Analysis. AWNC avait besoin d’une infrastructure technologique robuste et moderne, comme l’avait indiqué John Peterson lors de son arrivée dans l’entreprise.

Les temps d’arrêt chez AWNC coûtent 172 000 dollars par heure, il est donc crucial de mettre ce type de système en service le plus rapidement possible. « Tout temps d’arrêt, en particulier dans l’expédition, est incroyablement préjudiciable », précise Peterson.

AWNC a commencé à travailler avec Cisco pour remplacer le système téléphonique. Mais selon Peterson, cela ne suffisait pas « nous étions en train d’avoir de graves pannes sur plusieurs serveurs que nous avions en place. La plupart de ces vieux équipements ne disposaient pas de logiciels à jour. Nous avons vraiment modernisé l’ensemble de l’usine ».

Les équipements que Peterson a choisi d’installer sont les suivants :

  • Une connexion Wi-Fi capable de couvrir l’ensemble de l’usine.
  • Une technologie de pare-feu ASA pour un routage du trafic et de la sécurité.
  • Une infrastructure convergente Cisco Flexpod pour l’informatique intégrée, le networking et le stockage avec une fonctionnalité d’auto-réparation.
  • Un système de récupération permettant à des installations AWNC d’être exécutées à partir d’un site de remplacement en cas de problème.

Économies en coûts d’entretien et en temps d’arrêt

Grâce à ses nouveaux équipements, AWNC a évité les coûts de maintenance trop élevés qu’elle avait avec ses anciens. Au cours des neuf premiers mois, le système était déjà en place et prévoit une économie annuelle de 40 % en coûts d’entretien et en temps d’arrêt.

Dans les usines, il est courant d’éviter d’acheter de nouveaux équipements dans une tentative erronée d’économiser de l’argent. Les équipes informatiques ne se rendent pas compte que les coûts opérationnels associés aux environnements d’usine peuvent entraîner des coûts encore plus élevés.

«  Avec un fabricant, nous avons constaté que nous pouvions éviter 80 % de leurs problèmes au niveau des équipements obsolètes et de l’approche multi-fournisseurs », a déclaré Dan Wiggins, vice-président de la fabrication et des solutions IoT chez Cisco.

La prochaine étape de AWNC consiste à numériser des plans, analyser les données collectées et intégrer une nouvelle application pour réagir plus rapidement aux temps d’arrêt et aux autres problèmes au sein de l’usine. La maintenance prédictive fera également partie de l’avenir des usines AWNC, avec l’analyse de vibrations et de la consommation énergétique. 

« Nous développons des solutions IoT de nouvelle génération permettant de développer des infrastructures et de profiter de la connectivité », a déclaré Wiggins. AWNC a connu un grand succès grâce au nouveau système Cisco. Si bien qu’il a déjà été installé dans ses usines en Asie et en Europe.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Arthur L

Diplômé de l'Ecole Française de Journalisme à Paris, je suis journaliste pour Objetconnecte.com. Anciennement journaliste pour Le Figaro et Electron Libre Productions, je m'intéresse aujourd'hui au monde de l'IoT et aux nouvelles technologies.

A lire également

robot bateau japon

Le robot japonais à la conquête de l’Océan Pacifique

Selon Bloomberg, le transporteur maritime japonais Yusen KK souhaite tester un navire robot à l’horizon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend