Accueil > Business > 3 conseils essentiels à suivre avant d’investir dans les smart home
3 conseils à suivre pour investir dans les smart home

3 conseils essentiels à suivre avant d’investir dans les smart home

Avec les nouvelles technologies IoT, les maisons sont devenues le terrain de jeu favori des start-ups et des entreprises d’objet connecté. Voici 3 conseils à suivre avant de se lancer dans le marché des maisons connectées.

La maison de demain n’aura rien à voir avec celle de nos grands-parents. Les frigos intelligents et les vitres connectés ne sont plus un fantasme de science-fiction. De nos jours, les téléphones, les tablettes et autres écrans tactiles, font partie intégrante de nos vies, à l’extérieur, mais aussi beaucoup à domicile. Ainsi nos smartphones deviennent des télécommandes pour gérer tous nos appareils connectés à la maison. La smart home n’est plus un fantasme, mais une réalité où nos smartphones le centre de commande de la maison. De la sécurité à la santé, les maisons connectées sont devenues un vrai Eldorado pour les entrepreneurs. Cependant, il y a des pièges à éviter, notamment en ce qui concerne la sécurisation de l’IoT. Voici 5 conseils à suivre avant d’investir dans le marché des Smart Home :

Investir autant dans la sécurité interne, qu’externe des smart home

Jo Colistra, architecte au « Center for Design Research » de l’université du Kansas, a récemment donnée une interview à The Atlantic. Il explique que la maison intelligente de demain protègera aussi bien ses occupants de l’extérieur, que de l’intérieur.

les caméras de sécurité sont rapidement devenues un incontournableRing l’a bien compris, cette société spécialisée dans le renforcement de la sécurité grâce à l’IoT, à levée 61,2 millions de dollars en mars dernier avec Kleiner Perkins Caufield & Byers et Richard Bronson (CEO de Virgin) comme investisseurs principaux. Depuis peu, la société s’attaque au marché français.

Si les caméras de sécurité connectées fleurissent sur le marché, il faudrait aussi bien s’occuper de la sécurité et surtout de la santé des habitants des « smart home ». Pour Jo Colistra, il y a un vrai marché de la santé connecté aux smart home à saisir. Il imagine, par exemple, des toilettes intelligentes capables d’analyser les selles des utilisateurs pour détecter de possibles anomalies ou problèmes de santé. Les personnes âgés sont une cible de consommateur à privilégier. Certaines entreprises l’ont bien compris, c’est le cas de Nov’in avec sa Smartcane. Cette dernière se compose d’un point de vue hardware : d’un accéléromètre, d’un gyroscope, d’une puce GSM et GPRS. Un appel de secours est lancé en cas de chute ou de pression d’un bouton de sécurité.

Investir dans la protection de la vie privée

Si les maisons sont de plus intelligentes grâce à l’IoT, elles sont aussi paradoxalement plus vulnérables. Ce n’est pas un secret, les objets connectés sont aussi source de problème de sécurité et regorge de failles informatiques que les hackers se font une joie d’exploiter.

En novembre 2015, le FIB mettait déjà en garde les utilisateurs et les fabricants d’objets connectés, concernant le manque de protocoles de sécurité de l’internet des objets.

Ainsi pour Gidéon Kimbrell, beaucoup de potentiels acheteurs d’objet connectés sont réticents à installer ce genre de technologie chez eux. Non pas en raison du coût d’installation, mais en raison du manque de sécurité. Beaucoup ont peur de voir leurs caméras détournées par les pirates informatiques pour devenir des caméras qui les espionnent dans leur intimité. Ainsi, le marché de la sécurité des objets connectés à un fort potentiel. Pour que la maison connectée se démocratise, il faut qu’elle soit plus sûre. Les entrepreneurs qui investiront dans ce marché répondront donc à un besoin vital des entreprises qui ne cessera d’augmenter avec l’apparition chaque jour de nouveaux appareils dédiés à la maison connecté.

Associer son produit à celui d’un expert en sécurité

Pour Gidéon Kimbrell, PDG d’InList.com, une application mobile qui recense les concerts et événements des grandes villes, il faut rassurer le consommateur. Intégrer le nom d’une entreprise experte dans la sécurité informatique est devenue indispensable selon ce créateur d’application mobile. Il explique qu’il faut tirer parti de l’instinct protecteur des parents susceptible d’investir dans des produits de maisons connectés. Cependant, les entreprises expertes en sécurité peuvent elles aussi être victime d’attaques informatique. Par exemple, le malware Mirai a été utilisé dans l’attaque DDoS du 20 septembre 2016 contre le site Krebs on Security qui a atteint 620 Gbps. Ars Technica rapporte aussi une attaque de 1 Tbits/s contre l’hébergeur français OVH. Ainsi, Gidéon Kimbrell conseil aux entreteneurs de s’associer avec les concepteurs de protocoles de sécurité les plus innovants, même si cela à un coût pour rassurer les consommateurs de produit IoT.

A lire aussi : Top 5 des raisons de s’équiper en objets connectés

Sources & crédits Source : https://www.entrepreneur.com/article/295464 - Crédit :
Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Loïc B

A lire également

usines iot industrie

IIoT : 64% des fabricants auront des usines entièrement connectées d’ici 2022

Une nouvelle étude de Zebra Technologies a examiné les technologies qui auront une incidence sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend