Accueil > Ecosystème IoT > Levée de fonds > Drone Racing League : une levée de 20 millions de dollars pour des courses de drones
drone racing league

Drone Racing League : une levée de 20 millions de dollars pour des courses de drones

Le 15 mars dernier, la Drone Racing League, une compétition américaine de courses de drones a levé 20 millions de dollars en série B auprès de Sky, Lux Capital et Liberty Media. Le drone va-t-il rejoindre le panthéon des sports véhiculés ?

Les marchés les plus porteurs pour les fabricants de drones touchent particulièrement aux domaines professionnels : l’industrie, l’agriculture, l’audiovisuel, mais aussi la compétition et le divertissement. Les drones ont en effet une forte attractivité auprès du grand public. La Drone Racing League vient de lever 20 millions de dollars en série B pour organiser sa deuxième saison aux États Unis.

Une véritable compétition

Le principe ? Des courses de drones effrénés réalisées par des pilotes “professionnels” en FPV (pilotage en immersion), le tout organisé en événements phares. Les organisateurs américains sont clairement inspirés des courses automobiles et des compétitions de jeux vidéo, pratique communément appelée e-sport. Par ailleurs, un jeu vidéo sous le mode de la simulation inspiré de cette Drone Racing League a vu le jour et est disponible gratuitement afin d’apprendre à piloter ces engins nerveux.

Les participants de cette compétition de course de drones se battent pour le “cash price”. À la fin de la saison 2017, le vainqueur repartira avec la somme de 75 000 dollars. Évidemment, il s’agit d’attirer de nouveaux compétiteurs, de leur proposer l’appareil modulable utilisé dans la compétition : le Racer3.

Drone Racing League : 75 millions de téléspectateurs dans le monde

Pourquoi un tel engouement des investisseurs ? Lancée en 2015, la Drone Racing League est rediffusée sur des réseaux de chaînes de télévision comme ESPN et sur Internet. Plus de 75 millions de spectateurs ont visionné en différé la première saison de la compétition dans 40 pays.

Au vu de cet engouement populaire, l’opérateur de télécommunication anglais Sky, Lux Capital et le propriétaire de la marque Formule 1 Liberty Media Corporation ont mené cette levée de fonds de 20 millions de dollars. Le groupe d’assurance allemand Allianz fait aussi partie des investisseurs dans cette startup fondée en 2015 à New York au côté de la World Wrestling Entertainment, la célèbre ligue de catch.

La levée de fonds va permettre de monter en gamme dans le contenu proposé. Surtout, la Drone Racing League va gagner en visibilité dès le 20 juin prochain, le jour du lancement de la deuxième saison. Avec DisneyXD, Sky Sports, ESPN et probablement d’autres chaines, les partenariats vont faire grimper le nombre de pays dans lequel la compétition est diffusée à 75.

La diffusion en direct n’est pas encore une priorité pour la startup qui souhaite d’abord augmenter l’audience de son sport. Selon Nicholas Horbaczewski, Fondateur et CEO de la Drone Racing League, la jeunesse de son projet ne lui permet pas de lutter face à d’autres événements sportifs ou vidéoludiques d’envergure. Il préfère donc pour le moment programmer la diffusion de ces courses filmées, même si les conditions de tournage lui permettront à l’avenir d’effectuer une retranscription en direct. Ce type de compétition pourrait être bénéfique pour l’industrie du drone, en perte de vitesse depuis quelque temps.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Gaetan R

Diplômé d'un Master de recherche cinématographique, j'ai bifurqué vers le journalisme. Le domaine de la High Tech est une de mes passions et je vois dans l'IoT une révolution plus qu'un phénomène de mode.

A lire également

Ces startups qui n’imaginent pas l’IoT sans intelligence artificielle

Les objets connectés sont des produits dits intelligents. Mais d’où vient leur intelligence ? De …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend