Accueil > Business > E-Santé > Elon Musk veut connecter notre cerveau à l’Intelligence Artificielle
elon musk ai cerveau augmenté

Elon Musk veut connecter notre cerveau à l’Intelligence Artificielle

Avec Neuralink, L’inventeur milliardaire Elon Musk voudrait connecter notre cerveau à l’Intelligence Artificielle pour augmenter nos capacités cognitives et soigner des maladies.

Paypal, Tesla, SpaceX, Hyperloop, le célèbre entrepreneur a prouvé maintes fois son génie et sa bonne vision des marchés des nouvelles technologies. Toujours visionnaires, parfois un peu folles, les idées d’Elon Musk surprennent le monde entier. Après avoir imposer sa vision de la voiture électrique et autonome, après avoir souhaité envoyer des hommes sur Mars et les faire voyager sur Terre à la vitesse de 1200 kilomètres/h, le dirigeant semble travailler sur un projet convoquant le transhumanisme : connecter le cerveau humain à l’Intelligence Artificielle.

Immédiatement, les imaginaires s’emballent et convoquent l’image du cyborg. L’histoire semble parfaitement sérieuse. Selon le Wall Street Journal, en fondant la startup Neuralink, le projet est de créer une surcouche numérique pour aider le cerveau à améliorer ses capacités mémorielles et pourquoi ne pas se connecter directement aux machines. Pour ce faire, Neuralink se penche sur des implants, des électrodes et un cordon neuronal qui assure la connectivité entre l’homme et la machine. 

Elon Musk prône un mariage homme-machine

elon musk mariage

Les applications sont nombreuses et principalement médicales, toujours selon le Wall Street Journal. L’objectif serait de vaincre des maladies comme l’épilepsie, la dépression chronique ou Parkinson. Mais les déclarations antérieures d’Elon Musk démontrent sa volonté d’aller au-delà de l’aspect médical. En 2016, lors du World Gouvernement Summit à Dubai, un rendez-vous qui réunit dirigeants des pays et des entreprises, il avait déclaré que l’avenir de l’humanité reposait selon lui sur « une fusion entre l’intelligence biologique et l’intelligence numérique« .

Au cours d’une conférence organisée par le magazine Recode, il avait également évoqué le fait que l’intelligence des machines tend à dépasser celles des hommes et qu’il faut trouver un moyen de rattraper ce retard.

La recherche poussée par des startups

Une telle entreprise semble pour l’instant difficile d’accès, car elle demande de penser un moyen d’introduire ces implants dans le cerveau humain. Une opération chirurgicale classique serait sujette à de fortes complications. En ce sens, la petite équipe de recherche de Neuralink (trois chercheurs selon le Wall Street Journal) se penche sur un dispositif intraveineux à introduire depuis une artère. 

La startup qui aurait été fondée en juillet 2016 par Elon Musk n’est pas la première imaginer un tel lien neuronal. Bryan Johnson, le fondateur de Braintree, a investi 100 millions de dollars à la fin du mois d’octobre 2016 dans sa startup Kernel. Le projet très similaire reste au stade de la recherche scientifique. Le rachat en février dernier de Kendall Research Systems, une entreprise qui développe des outils de précision dédiés à la neuroscience, le prouve. Pourtant les deux entrepreneurs estiment que le cerveau augmenté sera une réalité dans moins de dix ans.

Sources & crédits Source : The Wall Street Journal - Crédit : Photos : Wikipedia
Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Gaetan R

Diplômé d'un Master de recherche cinématographique, j'ai bifurqué vers le journalisme. Le domaine de la High Tech est une de mes passions et je vois dans l'IoT une révolution plus qu'un phénomène de mode.

A lire également

e-health world bio impression

e-Health World Monaco : robotique et applications sont l’avenir de la santé

C’est sous le Haut Patronage de SAS Le Prince Albert II de Monaco, que le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend