Accueil > Business > Mode et accessoire > Miroir connecté, les grandes marques en raffolent
miroir connecté

Miroir connecté, les grandes marques en raffolent

« Miroir, miroir, dis moi quel est le meilleur article »…A l’ère du luxe connecté, le partenaire de la méchante reine dans Blanche-Neige est devenu tendance. Nouveau chouchou des grandes marques, le miroir connecté sera le nouveau conseiller mode dans les magasins new-yorkais de Ralph Lauren. 

Besoin de votre dose de news ou de savoir le temps qu’il fait dès votre réveil ? Plus besoin d’allumer votre ordinateur, le miroir connecté dans votre salle de bain suffira largement. Dans une société où les selfies rejoignent le règne du Darwin Awards, il devient important de connecter son reflet. Surtout lorsqu’on ne sait quelle tenue choisir dans un magasin, où l’on ne voit pas le bout de la queue des cabines.

Miroir connecté, conseiller 2.0 des grands magasins…

Vous avez choisi ce super jean bleu mais vous n’aimez pas ce type de bleu sur vos gambettes. Plus besoin de partir de votre cabine pour cela, le miroir s’en charge déjà. Avec son « vaisseau amiral » (flagship store), la marque de luxe Ralph Lauren entend bien révolutionner le lien avec sa clientèle. En équipant sa vitrine de miroirs intelligents, l’entreprise cherche à prendre des décisions de merchandising plus adaptées. Le miroir intelligent a cette qualité de pouvoir offrir une gamme de choix aux clients, en proposant diverses tailles et couleurs que l’usager n’aurait pas forcément trouvé au premier abord. Mais surtout, il permet un taux d’engagement de 90%, en aidant la marque à « se connecter émotionnellement » avec ses clients, comme le précise la société.

Pour cela, Ralph Lauren s’est équipé de la technologie RFID, qui assure la reconnaissance des articles sur le miroir et leur visionnage. Par le biais de ces puces, le miroir propose une offre personnalisée où d’autres articles similaires à celui choisi apparaîtront sur son interface. Utile au client, il le sera tout autant aux employés de la boutique en facilitant la recherche de produits, la géolocalisation des articles et la gestion des stocks.

…et groom des hôtels de luxe

Selon Quentin Nigi, directeur de communication d’Airnodes (bureau d’étude spécialisé dans la conception d’objets connectés), le miroir connecté induit la notion de transparence et d’information passive. En cela, il est un parfait compagnon pour le client car il lui laisse le libre choix. S’il affiche des promotions et des choix d’associations de vêtements dans les grands magasins, il se centrerait plus sur les activités du client dans les hôtels de luxe.

« Il s’installe alors une relation de confiance entre hôteliers et clients ainsi qu’un lien personnalisé. L’hôtel exploite les données du client de manière à savoir comment s’adapter au client » (Quentin Nigi, directeur de communication d’Airnodes)

En transmettant les données sur les activités du client, le miroir offre un service personnalisé à ce dernier. Par exemple, grâce au google agenda, l’hôtesse pourrait proposer un prix sur ses cocktails au client lors de son retour d’une journée physique sur les pistes.

Un produit en voie de démocratisation ?

Le marché du miroir intelligent propose des offres originales comme le miroir SELFIE, le Napoléon du narcissisme. Cependant, être Narcisse à l’aube de l’IoT nécessite d’avoir de l’argent, beaucoup d’argent. Bien que le miroir intelligent fasse son expansion, il est encore loin de se démocratiser dans tous les domaines. Pour l’instant, il se réserve surtout au restaurations, hôtels et grands magasins de luxe. Heureusement, l’entreprise Raspberry Pi va à l’encontre des grands acteurs du marché en offrant des accessoires pour fabriquer son propre miroir connecté. Comment ? En installant sur écran un minuscule Raspberry Pi.

miroir connecté
Evan Cohen a réalisé un miroir connecté sous Raspberry Pi, et le contrôle sous commande vocale.

Démocratisation ou non, le cabinet Bain & Company considère que 330 millions de consommateurs achètent des produits de luxe aujourd’hui. Soit le triple par rapport à il y a vingt ans. Néanmoins, l’industrie du luxe devra s’adapter à la génération hyper-connectée. Et certaines entreprises l’ont bien compris comme Ralph Lauren qui a dévoilé son polo connecté qui enregistre l’activité physique, Fendi qui s’est associé à la marque Beats pour revêtir de cuir les casques audios ou Swaroski qui a habillé de cristaux les coques de Samsung Galaxy S5. Ainsi, ce n’est pas pour rien si ce sont les jeunes entreprises du wearable qui ont levé plus d’1 milliard d’euros ces 5 dernières années (selon le cabinet Insights).

 

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Renaud

A lire également

#CHOOSE : Éram lancera ses baskets connectées au Forum des Halles

Une paire de baskets connectée, quoi de mieux pour revigorer son image de marque auprès …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend