Accueil > Business > Drone : en perte de vitesse sur le marché, Parrot doit revoir sa stratégie
parrot drones iot

Drone : en perte de vitesse sur le marché, Parrot doit revoir sa stratégie

Parrot est l’exemple type de la réussite française sur le marché des nouvelles technologies. Pourtant, elle est en train de traverser une grande crise, car ses drones ne font plus recette.

En ce début 2017, l’entreprise de drone se voit obligée de réorganiser ses activités en supprimant 30 % de son effectif, soit 290 salariés sur 840, dont 150 en France. Les postes concernés en France sont la R&D, le marketing, les achats et les fonctions support.

La société compte supprimer 30 % de son effectif

On se doutait que les affaires ne pouvaient pas durer indéfiniment pour une société mettant toutes ses forces dans le développement de produits grand public encore difficilement accessibles. La décision de la société est due à une baisse des ventes phénoménale au cours de l’année 2016. En effet, l’entreprise a perdu plus de 100 millions d’euros en tout. De plus, mardi matin, son action en bourse chutait de 17 %.

Malgré le fait que Parrot soit pionnière sur le marché mondial des drones, la concurrence chinoise de DJI, qui détient actuellement 2/3 du marché, prend de plus en plus de place. Deuxièmement, Parrot a eu du mal à s’adapter au marché, car les produits se font de plus en plus nombreux et sortent de plus en plus rapidement. Les mauvaises ventes de Disco, son dernier drone, ont joué un grand rôle dans les problème de l’entreprise. C’est en partie à cause de cela que Parrot n’était pas au CES de Las Vegas la semaine dernière.

En effet, au troisième trimestre 2016, Parrot réalisait seulement 85 millions d’euros de chiffre d’affaires, loin de son objectif de 100 millions d’euros. L’entreprise a récolté seulement 11 millions d’euros sur ses produits professionnels et 49 millions d’euros sur ses produits grand public. Le drone grand public représentait 56 % du chiffre d’affaires de l’entreprise en 2015, ce qui a amené Parrot à surestimer l’impact du drone auprès du grand public en 2016.

Parrot se concentre sur la vente de produits professionnels

Alors que le marché des drones est actuellement porté par les ventes aux professionnels, Parrot compte « équilibrer sur l’année son exploitation hors coûts en transition de son activité drones grand public » déclarait un porte parole de la société dans un communiqué. Pour cela, la société compte concentrer sa capacité d’innovation sur un nombre de nouveaux produits réduit et recentrer les moyens marketing et commerciaux sur des marchés plus prometteurs.

Plutôt que de sortir différents produits aux fonctionnalités assez similaires, et afin d’augmenter sa croissance de 10 % en 2017, Parrot compte sortir un nombre limité de produits pour créer de nouveaux usages. De ce fait, il se pourrait que Parrot se spécialise davantage dans les services aux entreprises, mais il faudra encore quelque temps, car la majorité de ses services sont à ce jour destinés au grand public.

Ses récents investissements dans des startups spécialisées dans les services de drones pour les professionnels comme l’agriculture de précision, la cartographie ou encore l’archéologie, prouvent que la société est en train de revoir sa stratégie.

Au niveau des services B2B, Parrot reste équilibré en tant qu’équipementier pour les voitures connectées, en ayant réalisé un chiffre d’affaires de 23 millions d’euros grâce à cette activité au quatrième trimestre 2016.

Toutefois, elle est en discussion avec Faurecia, dans le but de lui céder la totalité de Parrot Automotive d’ici 5 ans. Parrot reste tout de même l’un des leaders sur le secteur des drones, sa situation financière devrait lui permettre de remonter la pente.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Arthur L

Diplômé de l'Ecole Française de Journalisme à Paris, je suis journaliste pour Objetconnecte.com. Anciennement journaliste pour Le Figaro et Electron Libre Productions, je m'intéresse aujourd'hui au monde de l'IoT et aux nouvelles technologies.

A lire également

robots tueurs armes autonomes

Robots tueurs : ils réprésentent une menace sérieuse selon Elon Musk

Décidément, Elon Musk semble obsédé par le scénario dystopique de Terminator. Le fondateur de Tesla …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend