Accueil > Entreprises > General Electric > Predix : General Electric revoit ses revenus IoT à la baisse
predix general electric

Predix : General Electric revoit ses revenus IoT à la baisse

Dans un article du 28 août dernier, l’agence de presse Reuters basée à New York rapporte que General Electric va réduire les frais en lien avec sa solution de logiciels industriels Predix, voire vendre des parts de cette plateforme IoT. La raison ? Une croissance plus lente que prévu et une panne de près de deux mois ont un peu “terni” la vision à long terme de la stratégie numérique.

4 milliards de dollars, c’est la somme qu’a fait injecter Jeffrey Immelt, l’ancien CEO, pour réussir la transformation numérique de General Electric. Cela lui a pris six ans. Le nouveau CEO John Flannery, à la tête de l’entreprise depuis le 1er aout, devrait réduire les coûts de cette transformation selon les dires de trois cadres supérieurs travaillant pour l’entreprise.

Des pannes ont gêné la progression de Predix

Pourquoi ? Selon les trois personnes interrogées, la plateforme IIoT Predix a rencontré des problèmes menant à une panne et une pause des activités de près de deux mois au printemps dernier freinant de surcroît les revenus.

Maintenant que les problèmes sont réglés, la firme souhaiterait se concentrer sur l’augmentation des ventes auprès des clients existants dans des secteurs traditionnels comme l’énergie, l’aviation et les énergies fossiles. General Electric espère dans un même temps attirer de nouveaux clients dans d’autres secteurs.

« Nous engageons nos ressources dans les marchés à forte rotation« , a expliqué à Reuters Bill Ruh, le CEO de GE Digital.

Une réorientation consacrée à la partie logicielle

La plateforme Predix IIoT qui sert à connecter les équipements professionnels tels que les turbines, les appareils médicaux ou encore les éoliennes repose sur un modèle d’analyse des performances et de maintenance prédictive. Mais pour récolter ces données, il faut des solutions Hardware adaptées.

Pour réduire, les coûts et améliorer la vision de sa plateforme, General Electric aurait décidé de fermer certaines activités de fabrication de composants et se concentrer sur la partie purement logiciel. Selon Reuters, cette réorientation n’est pas la première. La firme avait déjà prévu d’installer son propre Cloud avant de se raviser et de travailler avec AWS.

Ici, l’objectif est d’éviter le double comptage et de donner une vision plus claire de l’activité de GE Predix aux investisseurs.

Malgré tout, GE revoit ses anticipations de chiffre d’affaires à la baisse pour 2020. Elle prévoit d’engranger 12 milliards de dollars avec ses activités numériques contre 15 milliards il y a peu. A la même période, ce marché vaudrait selon elle 225 milliards de dollars.

Même pour des grands noms de l’industrie, cette ère de l’IoT est difficile à appréhender.

Sources & crédits Source : Reuters - Crédit :
Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Gaetan R

Diplômé d'un Master de recherche cinématographique, j'ai bifurqué vers le journalisme. Le domaine de la High Tech est une de mes passions et je vois dans l'IoT une révolution plus qu'un phénomène de mode.

A lire également

75 % des fournisseurs IoT recherchent en priorité des experts du Big Data

Recrutement IoT. L’étude orchestrée par Canonical, la société qui assure le maintient de la mise …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend