Accueil > Business > Industrie > Ces startups qui veulent sécuriser l’Internet des Objets
securiser une

Ces startups qui veulent sécuriser l’Internet des Objets

Sécuriser l’Internet des Objets est un défi de taille. Si de grandes entreprises proposent déjà des solutions, les startups elles aussi participent à l’amélioration de la cybersécurité et de la protection des données. Voici cinq jeunes entreprises spécialisées dans ce domaine.

Les dernières conférences auxquelles nous avons assisté pointaient du doigt le manque de sécurité des infrastructures. Des solutions existent pour sécuriser l’Internet des Objets. Ces jeunes entreprises sont là pour résoudre ce type de problème.

Argus Cyber Security veut sécuriser les voitures connectées

argus securiser

Fondée en 2013, cette startup basée à Tel-Aviv en Israël s’adresse en premier lieu aux constructeurs et aux sous-traitants de l’industrie automobile. Son offre consiste à proposer des solutions compréhensibles pour ces acteurs afin de sécuriser les véhicules connectés. Protection de l’OS du tableau de bord, des communications réseau, des systèmes de freinages avancés, des serrures des portières, etc. Après avoir déposé 20 brevets, la jeune entreprise est considérée comme un des acteurs majeurs capables de faire reculer les attaques des hackers. Par ailleurs, la startup qui veut sécuriser toutes les voitures a levé 26 millions de dollars en série B menée notamment par l’assureur allemand Allianz au cours de l’année 2015.

Bayshore Networks, protéger les infrastructures IoT Industriel

Si l’automobile est un des secteurs les plus concernés par les attaques, les industriels veulent également protéger leurs usines et leurs infrastructures réseau. Bayshore Networks est une startup new-yorkaise spécialisée dans ce domaine. Pour sécuriser l’Internet des Objets de l’industrie, elle propose de protéger les machines, les réseaux, et les salariés des cybermenaces. Pour cela, son offre principale repose sur un logiciel à déployer dans le Cloud pour protéger les passerelles IT et IoT.

Elle se charge de la protection des données des entreprises en cas d’attaque ou de perte. En 2015, la startup a été sélectionnée par Gartner parmi les Cool Vendors dans le secteur de l’informatique et des objets connectés. Par ailleurs, Bayshore Networks a levé 11,4 millions de dollars depuis sa création en 2012 dont plus de 4 millions fin mars 2017.

CyberX, la cybersécurité en temps réel

cyberx securiser

Voici une autre startup américaine spécialisée dans l’IoT Industriel. L’offre de la jeune entreprise israélienne basée à Framingham au Massachusetts diffère cependant de celle de Bayshore Networks. En effet pour sécuriser les équipements de ces clients CyberX développe une technologie de suivi des menaces et des incidents en temps réel grâce au machine learning. Elle peut ainsi répondre plus rapidement aux attaques tout en ne modifiant pas les infrastructures de ses clients puisque la solution repose sur l’intégration d’APIS de type REST et une plateforme nommée Xsense.

Cette dernière délivre un dashboard qui donne de la visibilité aux clients en provenance des secteurs de l’énergie, de l’industrie chimique, de l’industrie pharmaceutique ou du transport. Après avoir levé 9 millions de dollars en août 2016, CyberX est entré en partenariat avec Deutsche Telekom et T-Systems à la fin mars 2017 pour sécuriser les entreprises de l’industrie allemande.

Device Authority assure l’authentification des objets connectés

Pour pouvoir profiter au mieux de l’IoT, les entreprises utilisent des plateformes capables de gérer la collecte et l’exploitation des données. Beaucoup d’acteurs se lancent sur ce marché, comme vous pouvez le constater dans le cadre de notre comparatif dédié. Cependant, ils ont besoin de startup comme Device Authority pour à la fois allier rapidité d’installation et sécurité renforcée. Nommée TheKeyScaler, cette solution peut être intégrée facilement sur la plupart des plateformes selon Device Authority et reconnaître le nombre exact d’appareils connectés. L’outil peut automatiquement repérer les objets intrus et contrôle les accès.

La startup américaine assure également le chiffrement des données lors des mises à jour Over The Air. Pour cela, la jeune entreprise a breveté une technologie d’authentification expliquée dans la vidéo ci-dessus. Fondée en 2014, Device Authority reste discrète sur les trois levées qu’elle a réalisées. La solution est depuis peu disponible sur la marketplace d’Amazon Web Services.

Bastille protège les entreprises de l’espionnage industriel

bastille securiser

Certaines entreprises subissent non pas des DDoS, mais des tentatives d’espionnage industriel qui peuvent mener à la perte d’exclusivité sur une technologie ou un service. Pour protéger les dirigeants et les employés, Bastille a inventé un renifleur d’objets connectés. Aidé par du machine learning, le dispositif qui s’installe dans les faux plafonds des entreprises repère les objets qui communiquent sur des fréquences comprises entre 60 MHz et 6GHz. À travers un dashboard détaillé, la startup indique à ses clients où sont les produits qui peuvent transmettre des données par les airs, le type de menace qu’ils peuvent représenter, ainsi que de détecter les attaques en cours.

bastille objet securiser

Que ce soit un smartphone, une caméra connectée ou un casque sans fil doté d’un microphone, ces appareils transmettent potentiellement des informations confidentielles. Par ailleurs, Bastille est capable en multipliant les renifleurs d’affiner le résultat recherché. La startup qui veut sécuriser la confidentialité en entreprise a levé 12 millions de dollars depuis sa création en 2014.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Gaetan R

Diplômé d'un Master de recherche cinématographique, j'ai bifurqué vers le journalisme. Le domaine de la High Tech est une de mes passions et je vois dans l'IoT une révolution plus qu'un phénomène de mode.

A lire également

at&t reseau iot us

AT&T relance la guerre des réseaux IoT aux États-Unis

L’opérateur téléphonique AT&T s’est lancé depuis quelque temps dans le déploiement de réseaux IoT. Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend