Accueil > Smart City > Smart City : Cinq startups qui veulent faire de la ville intelligente une réalité
smart city cinq startups

Smart City : Cinq startups qui veulent faire de la ville intelligente une réalité

La ville intelligente est un pari fou qui demande une réunion de différents acteurs en provenance du monde professionnel, institutionnel, mais aussi entrepreneurial. Voici 5 startups qui veulent faire de la smart city une réalité.

Veniam veut connecter la smart city par le biais des véhicules

Ce n’est pas la première fois que nous évoquons le projet de la startup portugaise Veniam. Fondée en 2012 à Mountain View en Californie, elle a pour but de créer un réseau maillé en installant un hospot WiFi, Mesh et 4G dans des véhicules publics comme des bus. Ces flottes de voitures et de bus permettent de déployer un réseau WiFi pour les habitants d’une smart city. Les citoyens ne payent pas d’abonnement puisqu’ils partagent leurs données en direction de la plateforme Cloud dédiée. Les fournisseurs de services comme les entreprises de transport en commun ou de ramassage de déchets peuvent obtenir une géolocalisation en temps réel des bus et des camions-bennes.

Ainsi, elles sont capables d’optimiser leur activité et de prévenir les usagers concernés. En février 2016, Veniam a levé 22 millions de dollars pour connecter les véhicules dans les villes de New York, de Mexico City et de Singapour, après avoir connecté la ville de Porto au Portugal. Aujourd’hui, la startup vient de terminer de connecter un port et se prépare à l’avènement du véhicule autonome .

Plume Labs, un capteur pour aider les citadins à mieux respirer

Plume Labs est une startup parisienne née en 2014. Les deux fondateurs avaient d’abord créé une application de relevé de pollution atmosphérique en temps réel dans les métropoles européennes, asiatiques et américaines. Au CES 2017, la jeune société a présenté son prototype de capteur de l’air nommé Flow. Cet objet connecté permet à son utilisateur de connaître le niveau de pollution dans son quartier, mais aussi partout où il se déplace.

Ainsi, il peut bénéficier d’indication depuis l’application smartphone lui donnant le trajet le moins pollué, ainsi que les heures idéales pour effectuer ses activités en plein air. Les données sont transmises sur l’application pour aider les citadins l’utilisant, même s’il ne possède pas le Flow. Après avoir levé 4 millions d’euros à la fin novembre 2016, Plume Labs compte délivrer prochainement son produit complémentaire de sa première oeuvre innovante dédiée à la smart city.

Enevo gère les déchets de la smart city

dechet smart city startups

Enevo propose une solution de gestion des déchets pour faciliter le travail des municipalités à gérer leurs déchets. Cette dernière repose sur une plateforme Big Data et un capteur à ultrasons qui repère le niveau de remplissage des conteneurs. Les algorithmes associés permettent d’indiquer aux responsables de la propreté de la smart city à quel moment les poubelles sont pleines et ainsi optimiser le fonctionnement du ramassage et des déchetteries.

Enevo prédit également les niveaux de remplissage et les zones urbaines à traiter en priorité. La jeune entreprise créée en 2010 aide à réduire l’impact écologique des services des déchets tout en facilitant leur métier. En juillet 2016, la startup finlandaise a contracté un prêt de 15 millions d’euros auprès de la Banque Européenne d’Investissement. Avec cet argent, Enovo compte poursuivre la Recherche et Développement autour de cette solution ambitieuse.

Dispatchr connecte les techniciens de maintenance au smart grid

dispatchr startup smart city

 

Avec Dispatchr, nous sommes à la limite du Big Data et de l’IoT. La startup californienne créée en propose une plateforme analytique connectée aux relevés des infrastructures énergétiques, aux smart grids, aux informations topologiques et aux données météorologiques capables de prédire les problèmes dus aux incidents naturels pour envoyer les équipes de maintenance au bon endroit, au bon moment.

Même si la connexion est coupée entre les techniciens sur le terrain et les responsables, la plateforme de Dispatchr permet de guider ses utilisateurs depuis l’application. Ce n’est plus l’objet, mais les humains qui sont connectés afin d’agir plus rapidement lors de catastrophes naturelles. Toujours en cours de développement, cette plateforme innovante pleinement reliée à la smart city a permis à Dispatchr de lever 3,66 millions de dollars à ce jour.

EazyMile, la navette autonome déjà en circulation à Paris

ez10 circulation smart city

Si vous vivez à Lyon ou à Paris, vous êtes peut-être déjà monté dans les navettes autonomes d’Eazymile. En effet, la startup basée à Toulouse a commencé ses tests grandeur nature de véhicules autonomes pour transformer notre manière de nous transporter dans la smart city. Nommé EZ10, ce véhicule fonctionnant à l’électricité peut emporter avec lui jusqu’à 12 passagers et file à une vitesse moyenne de 20 kilomètres/heure. Déjà testée sur près de 50 sites dans 14 pays, la navette autonome est promise à un bel avenir. L’objectif d’Eazymile est de couvrir les derniers kilomètres du trajet des citadins.

L’équipementier Alstom a d’ailleurs investi 14 millions d’euros dans le projet afin de compléter son offre de transport en commun. Eazymile cherche de son côté à parfaire sa navette afin d’accueillir plus de passagers et couvrir une plus large zone dans la smart city. Pour cela, les 70 employés répartis entre Toulouse, Singapour et bientôt Denver devront paramétrer les capteurs LiDar et les différentes technologies embarquées dans EZ10 pour s’imposer sur ce marché en pleine croissance.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Gaetan R

Diplômé d'un Master de recherche cinématographique, j'ai bifurqué vers le journalisme. Le domaine de la High Tech est une de mes passions et je vois dans l'IoT une révolution plus qu'un phénomène de mode.

A lire également

apple iot

Selon Tim Cook, Apple est focalisé sur les systèmes de conduite autonome

Après des années de travail secret sur un projet de voiture, Tim Cook, le directeur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend