Accueil > Ecosystème IoT > Accelerateur > Station F : tous les yeux rivés sur la pépinière très grand format

Station F : tous les yeux rivés sur la pépinière très grand format

Branle-bas de combat au 55 boulevard Vincent-Auriol. Aujourd’hui même, le président Emmanuel Macron inaugure la Station F, “le plus grand incubateur de startup du monde” voulu par Xavier Niel. Merveille du “Nouveau Monde” ou “usine à startups” ?

34 000 mètres carrés, 3000 postes de travail en open space dans la zone startup, 21 programmes d’accompagnement dont 10 internationaux, la présence des grands groupes répartis par secteur, de quoi manger et dormir, un Fablab à disposition, une salle de conférence, des événements réguliers (la proximité avec le cinéma MK2 Bibliothèque)…

La Station F se veut le lieu parfait pour faire fleurir les activités des jeunes entreprises. Jusqu’à 1000 startups prendront leur quartier dans les prochains mois dans cette ancienne gare transformée en petite ville, en « campus ».

Promis de longue date par le fondateur de l’opérateur Free et de l’école 42, Xavier Niel, la Station F sera inaugurée ce soir en présence du président de la République Emmanuel Macron et de la maire de Paris Anne Hidalgo. Ce lieu sera dirigé par une femme d’expérience.

Station F : la somme de toutes les expériences

station F plan

En effet, Roxanne Varza est l’ancienne rédactrice en chef de Techcrunch France, puis a été responsable des relations avec les startups chez Microsoft avant de prendre la tête de ce lieu qui semble déjà emblématique.

Il est tout de même important de préciser le fonctionnement de la Station F. Les startups seront hébergées en majorité par de grandes entreprises qui seront chacune à la tête d’une thématique. Thalès sera l’interlocuteur privilégié pour les projets liés à la cybersécurité, Microsoft s’occupera de l’intelligence artificielle ou encore Facebook des startups Big Data.

Les projets liés à la santé seront hébergés par l’Institut du Cerveau et de la moelle épinière, tandis que les créateurs de jeux vidéo compteront sur le programme d’Ubisoft. Par ailleurs, 200 jeunes pousses sélectionnées en amont par les organisateurs profitent d’un hébergement dans ce qui peut s’apparenter à une “usine à startups”.

Un « turn over » important

Oui, car, comme l’expliquait la directrice de la Station F ce matin à France Info, les programmes sont conçus pour une durée de 3 à 6 mois pour des startups ayant déjà un à deux ans d’expérience. Le lieu est donc une rampe de lancement, un écosystème pour faire mûrir des objets connectés, des applications, des jeux vidéo, des plateformes de e-commerce… Et sera donc une vitrine de l’entrepreneuriat à la française.

Débuté en 2013, ce projet impressionnant a coûté 250 millions d’euros à Xavier Niel et aura un coût de fonctionnement de 7 à 8 millions d’euros annuel. L’ambitieuse pépinière Station F devra donc faire ses preuves et la directrice et son équipe devront montrer qu’une fois sorti du pot, les startups pourront s’en sortir dans la jungle entrepreneuriale.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Gaetan R

Diplômé d'un Master de recherche cinématographique, j'ai bifurqué vers le journalisme. Le domaine de la High Tech est une de mes passions et je vois dans l'IoT une révolution plus qu'un phénomène de mode.

A lire également

ibm aos

IBM annonce une nouvelle solution de Blockchain pour la logistique

IBM a annoncé aujourd’hui un nouveau partenariat avec AOS, un fournisseur colombien de solutions logistiques. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend