Accueil > Ecosystème IoT > Accelerateur > Total lance la 2e édition du tout premier incubateur dédié à l’usine 4.0
total incubateur

Total lance la 2e édition du tout premier incubateur dédié à l’usine 4.0

En 2016, Total lançait le premier incubateur de startups multicorporate autour de l’usine du futur au monde. Fort d’une première édition bien accueillie, Total lance aujourd’hui la deuxième édition de l’incubateur de startups « Usine 4.0 ».

Ce deuxième essai est plus large, puisque l’entreprise accueille Air Liquide, AREVA, Eiffage, Solvay et VINCI Energies à ses côtés. Avec ces nouveaux partenaires industriels, Total compte se focaliser cette fois sur l’Internet des Objets, dans le cadre de la création de nouvelles solutions de mesures industrielles. À l’instar de la première édition, cette initiative a pour objectif d’accélérer la transition digitale de l’industrie dans sa globalité.

Une édition focalisée sur les solutions de mesures industrielles

En effet, avec la propagation des capteurs et l’évolution des capacités de gestion des données, les usines ont aujourd’hui intérêt à adopter l’IoT pour gagner en efficacité et en performance.

« Total travaille en open innovation, avec des start-up et des partenaires industriels, car nous avons des problématiques communes. Construire ensemble les solutions digitales permet d’accélérer leur déploiement dans nos usines et sites industriels. Les solutions digitales contribuent à rendre les opérations plus sures, plus efficaces, et réduire les coûts », avait déclaré Gilles Cochevelou, Chief Digital Officer chez Total.

Cette stratégie a pour but d’identifier les startups matures proposant des solutions de mesure industrielles qui répondent aux besoins opérationnels des métiers. Les startups incubées auront l’opportunité de tester leurs technologies et services directement auprès de grands clients potentiels. De ce fait, elles seront mises en relation avec les partenaires industriels de l’incubateur, en plus de bénéficier de leur expertise et de celle de Total.

Cet appel à projets dédié aux objets connectés pour les professionnels de l’industrie s’articule autour de quatre cas d’usages majeurs. On retrouve notamment la détection acoustique de fuites ou d’anomalies, le monitoring de la corrosion, la mesure de débit via des instruments non invasifs et les indicateurs de positions de vannes manuelles.

Dépôt de dossier jusqu’au 2 septembre 2017 auprès de Total

Il est possible de déposer sa candidature jusqu’au 2 septembre 2017. Chaque dossier sera étudié et peut-être présélectionné en vue d’être présenté au jury. Les noms des premières startups sélectionnées seront dévoilés durant le 4e semestre de l’année 2017. Chacune d’entre elles devrait être incubée pendant plusieurs mois. Le jury sera composé d’experts de Total, Air Liquide, AREVA, Solvay, VINCI Energies et de leur partenaire Impulse Labs, spécialiste de l’incubation de startups dans le domaine de l’industrie.

Lors de la première édition, sur 150 candidatures étudiées, 24 startups ont été présélectionnées pour finalement en retenir 9. Incubées environ 6 mois, ces sociétés ont eu l’occasion de réaliser des pilotes sur les sites industriels et la plupart d’entre elles travaillent toujours avec le groupe pétrolier à ce jour.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Arthur L

Diplômé de l'Ecole Française de Journalisme à Paris, je suis journaliste pour Objetconnecte.com. Anciennement journaliste pour Le Figaro et Electron Libre Productions, je m'intéresse aujourd'hui au monde de l'IoT et aux nouvelles technologies.

A lire également

robot bateau japon

Le robot japonais à la conquête de l’Océan Pacifique

Selon Bloomberg, le transporteur maritime japonais Yusen KK souhaite tester un navire robot à l’horizon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend