Accueil > Tech > Montréal : le trafic routier surveillé à l’aide du Bluetooth

Montréal : le trafic routier surveillé à l’aide du Bluetooth

Montréal souffre de son mauvais trafic routier, tout comme Paris. Qu’à cela ne tienne, le Bluetooth vient à la rescousse. La municipalité installe une centaine de détecteurs pour analyser les bouchons en temps réel. 

Le trafic routier dans les métropoles provoque de nombreuses calvities autant pour les utilisateurs que pour les autorités. Cette problématique est apparue avec la démocratisation de l’automobile. Montréal se tourne vers l’IoT afin de réduire les effets négatifs des transports. Enfin, il s’agit plutôt de détourner un usage pour calculer les conditions routières dans la capitale du Québec, au Canada. En effet, les autorités ont installé une centaine de bornes de détection de signal Bluetooth ces derniers mois. Le but, comme l’indique le média Techcrunch qui reprend lui-même les informations de Radio Canada, suivre et analyser le trafic routier en temps réel dans la ville québécoise.

Le trafic routier analysé en temps réel

montreal trafic routier

Au lieu de se baser sur un rapport annuel, les autorités vont suivre à la trace les dispositifs équipés du Bluetooth comme les smartphones. La technique, suivre un objet à l’aide de son adresse MAC unique en prenant sa position à un endroit donné et lancer une détection un peu plus tard pour repérer le temps de déplacement du véhicule au sein du trafic routier global. L’autorité assure que les données de position ne sont pas individualisées, mais permettent de garder un oeil sur la fluidité des transports dans Montréal.

Le choix d’analyser le trafic routier en temps réel est bénéfique pour une ville à la configuration si particulière. Rappelons que la cité s’est construite sur une île, à l’instar de Paris. Début 2015, Montréal avait déjà atteint un seuil critique de véhicules sur les routes : près d’un million de voitures pour un peu plus d’1,6 million d’habitants. En utilisant de cette manière la détection Bluetooth, les autorités pourront sûrement agir sur la congestion du trafic routier ou même apprendre à mieux organiser dans le temps les services d’intervention et de maintenance en tout genre. C’est aussi un moyen de prévoir les prochains travaux au niveau des intersections les plus fréquentées. 

Se garer intelligemment avec le Bluetooth

De plus, l’installation de ces détecteurs est relativement peu coûteuse et ne requiert pas d’installation particulière sur les véhicules des Montréalais. D’ailleurs, la municipalité à un autre projet de prévu avec l’utilisation du Bluetooth. Elle compte installer des capteurs à la forme de palais de hockey sous les places de stationnement. Il s’agit de repérer les emplacements disponibles pour les automobilistes qui habituellement tournent en rond avant de trouver à se garer. Cette pratiquement peut alors entraîner des bouchons. Dès 2018, le maire veut étendre cette phase de test à une grande partie de la ville en créant une application web et mobile.

A voir si dans la pratique, les bornes de détection peuvent gérer les nombreuses « connexions » tout en protégeant les automobilistes. Enfin, la base de données sécurisée qui emmagasine les adresses MAC devra rester inviolable pour ne pas vivre une cyberattaque.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Gaetan R

Diplômé d'un Master de recherche cinématographique, j'ai bifurqué vers le journalisme. Le domaine de la High Tech est une de mes passions et je vois dans l'IoT une révolution plus qu'un phénomène de mode.

A lire également

porte de garage connectée troll

Une porte de garage connectée bloquée par son constructeur après une mauvaise critique…

Le premier avril dernier, un utilisateur de l’objet connecté Garadget, un dispositif pour contrôler l’ouverture …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend