Accueil > Business > Transports > Uber serait face au possible arrêt de son programme de conduite autonome
Uber otto

Uber serait face au possible arrêt de son programme de conduite autonome

Uber Technologies s’est présenté devant un juge mercredi pour se battre pour le droit de continuer à travailler sur son programme de conduite autonome. Il s’agit de la dernière phase d’un conflit sur les secrets commerciaux d’Uber, menaçant de renverser la stratégie de croissance d’Uber.

La société de transport conteste un procès de Waymo, l’unité automobile d’Alphabet, qui accuse l’ingénieur de Waymo et ancien président d’Uber Anthony Levandowski, d’avoir pris les secrets techniques de Waymo et de les utiliser pour le développement les voitures autonomes d’Uber.

Un développement central pour Uber

Waymo a demandé à William Alsup, juge de la U.S. District Court, d’interdire à Uber d’utiliser l’ensemble des technologies qui auraient été « volées ». Si le juge reconnaît Uber coupable, il pourrait arrêter son programme de conduite autonome avant la fin de la procédure judiciaire

Travis Kalanick, directeur général d’Uber, a déclaré que ses véhicules autonomes, bien qu’ils soient toujours en développement, sont essentiels au succès sur le long terme et à la croissance de l’entreprise. En effet, les voitures autonomes promettent d’améliorer l’économie de l’entreprise.

« C’est un développement central pour Uber », a déclaré Arun Sundararajan, professeur à l’Université de New York. De plus, Uber aurait davantage à perdre que certains de ses concurrents, notamment Google. Uber entreprend déjà des essais de véhicules autonomes à Pittsburgh, à San Francisco et en Arizona, alors qu’elle a commencé à travailler sur la technologie 6 ans après Google.

Uber a fait face à une série de problèmes au cours des derniers mois, y compris des accusations de harcèlement sexuel d’un ancien employé et la publication d’une vidéo publique réprimandant un conducteur. Tout en se développant, la société perd des centaines de millions de dollars chaque trimestre. « Une interdiction globale du programme de conduite autonome d’Uber ferait considérablement régresser la société », a déclaré Jan Dawson, analyste d’Uber chez Jackdaw Research.

Uber affirme que les accusations de Waymo sont fausses

Le procès de Waymo, déposé en février, porte sur une technologie laser appelée Lidar. Elle permet aux voitures de détecter l’emplacement des autres voitures et des piétons. Waymo a déclaré que Levandowski, qui était responsable du programme de conduite autonome d’Uber jusqu’à la semaine dernière, a volé plus de 14 000 documents confidentiels avant de quitter son emploi chez Waymo en janvier 2016. Il a créé une startup de camion autonome baptisée Otto, qui a été rachetée par Uber en août pour 680 millions de dollars.

Uber a affirmé que les accusations de Waymo étaient fausses. Uber n’a toutefois pas nié que Levandowski avait pris des fichiers à Waymo, mais a déclaré qu’il ne possédait aucune des informations confidentielles que Waymo l’accuse d’avoir volé.

Levandowski a lui-même invoqué son droit constitutionnel contre l’auto-incrimination en raison de la possibilité d’une future enquête. La semaine dernière, il a déclaré dans un courrier destiné aux employés d’Uber qu’il restait dans la société, mais qu’il comptait quitter son poste autour de la technologie Lidar.

Selon une transcription judiciaire, les avocats de Waymo auraient également cherché à savoir si Kalanick avait poussé Levandowski à voler le matériel et les documents confidentiels de Waymo.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Arthur L

Diplômé de l'Ecole Française de Journalisme à Paris, je suis journaliste pour Objetconnecte.com. Anciennement journaliste pour Le Figaro et Electron Libre Productions, je m'intéresse aujourd'hui au monde de l'IoT et aux nouvelles technologies.

A lire également

volkswagen combi plage

Volkswagen officialise son Combi électrique et autonome pour 2022

Volkswagen a annoncé lors de l’événement californien Pebble Beach le retour de son légendaire Combi. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend