Accueil > Business > Mode et accessoire > Un vidéaste Youtube teste des écouteurs connectés, ça tourne mal
kanoa youtube

Un vidéaste Youtube teste des écouteurs connectés, ça tourne mal

Après la publication d’une vidéo Youtube, la startup Kanoa a fermé ses portes. Elle n’a visiblement pas supporté les conséquences de cette critique acerbe remettant en cause la qualité de son travail.

Kanoa est une startup basée à San Francisco fondée en 2015. Après une campagne de crowdfunding réussie, la jeune entreprise s’est lancée dans l’aventure compliquée dans la fabrication d’objets connectés.Son projet ? Une paire d’écouteurs connectée dit “True Wireless”, à l’instar des AirPods d’Apple. Ses avantages ? Un boitier de charge rapide et une fonction de réduction du bruit ajustable.

Kanoa et ses écouteurs connectés sur le long chemin de l’entrepreneuriat

kanoa youtube exemple

Sur le papier, Kanoa avait de grandes chances de réussir son projet. Les premiers retours de la pièce lors du CES 2016 étaient prometteuses. Mais voilà comme l’a expliqué le fondateur dans un post sur son site, les problèmes se sont accumulés.

La première année s’est finalement soldée sur la rencontre de problèmes techniques qui n’a pas permis à la société d’envoyer les produits à la date indiquée lors des précommandes. Selon les dires du fondateur, les équipes ont dû recommencer le développement à zéro.

Lors de la deuxième année d’existence, les choses se sont mieux passées. Kanoa explique qu’elle a fait confiance à des professionnels de l’électronique et de l’audio pour enfin proposer une version bêta aux contributeurs. Les premiers exemplaires ont finalement été envoyés au mois d’août 2017 à ces derniers, ainsi qu’aux testeurs.

Craig Crouch, le vidéaste Youtube mécontent

Parmi eux, iTwe4kz, un vidéaste Youtube spécialisé dans les tests de produits High Tech. De son vrai nom Craig Crouch, le testeur a donc commencé à prendre en main les écouteurs de Kanoa. Il a rencontré de nombreux problèmes, à commencer par l’appairage des dispositifs avec son smartphone, puis la difficulté à faire fonctionner l’application dédiée pour la réduction de bruit, ensuite à charger les écouteurs, à écouter la musique avec son smartphone dans la poche arrière de son pantalon, ainsi que souffrir l’absence de mode d’emploi de la boîte.

Bref autant de soucis techniques qui l’ont agacé le conduisant à appeler Kanoa pour recevoir des conseils. Mais à chaque fois, le vidéaste Youtube aurait reçu des réponses démontrant que les problèmes soulignés étaient bien connus des concepteurs. Il a finalement demandé à ce que lui envoie un produit non défectueux pour continuer le test.

Il s’agissait de la version finale du produit, un exemplaire qui serait en vente pour 300 dollars. Mais ce qui a finalement énervé Craig Crouch, c’est le fait que Kanoa lui aurait proposé 500 dollars pour effectuer le test d’un produit défectueux. Ce qui l’a conduit à effectuer ce que nos collègues d’objetconnecte.net appellent un “non-test”.

Dans ce cas, il a réalisé une vidéo sur Youtube de près de 30 minutes démontant point par point le produit en question se terminant par la phrase suivante :

C’est de la camelote. Vous ne voulez pas acheter ça. Ce n’est pas une entreprise avec qui vous souhaitez traiter”.

Arnaque ou problèmes habituels ?

question youtube

Quatre jours après la publication de la vidéo, samedi dernier, Kanoa a mis la clé sous la porte. Dans le communiqué cité plus haut, où la publication d’iTwe4ze est implicitement mentionnée, l’entreprise affirme que ses investisseurs l’ont laissé tomber, tandis que plusieurs membres de l’équipe ont été licenciés, dont les personnes responsables de son service client et des relations média. Il lui serait impossible d’assurer la livraison d’autres précommandes.

Résultat, certains contributeurs commencent à s’organiser pour entamer un recours collectif. Aux États-Unis, de nombreuses plaintes sont apparus sur la plateforme de e-commerce highya.

Si les attitudes de l’entreprise et du vidéaste Youtube semblent discutables, il convient de rappeler qu’organiser des précommandes pour financer un produit connecté est une erreur commune faite par de nombreuses startups. Le drone Lily est un autre exemple douloureux pour les contributeurs. Enfin, il faut être sûr que les fonctionnalités principales soient utilisables dans la majorité des cas. La première erreur est facilement évitable, la seconde demande énormément de travail. Concernant Kanoa, des soupçons de tentative d’escroquerie avait déjà été mentionnés en 2016, malgré les explications de la jeune pousse.

Sources & crédits Source : Fortune, Kanoa - Crédit :
Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Gaetan R

Diplômé d'un Master de recherche cinématographique, j'ai bifurqué vers le journalisme. Le domaine de la High Tech est une de mes passions et je vois dans l'IoT une révolution plus qu'un phénomène de mode.

A lire également

#CHOOSE : Éram lancera ses baskets connectées au Forum des Halles

Une paire de baskets connectée, quoi de mieux pour revigorer son image de marque auprès …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend