Accueil > Business > Industrie 4.0 > La Blockchain, un nouvel outil pour combattre la contrefaçon
blockchain iot contrefaçon

La Blockchain, un nouvel outil pour combattre la contrefaçon

Riddle & Code, un fournisseur de plateformes basées sur Blockchain, a conclu un partenariat stratégique avec Innogy Innovation Hub pour intégrer des données de produits physiques conçu avec l’aide de la technologie de l’impression 3D sur un réseau Blockchain.

Innogy Innovation Hub est un centre d’innovation crée par une société énergétique européenne leader, ainsi que d’autres entreprises leader. Le centre a récemment annoncé le développement du projet « Genesis Of Things » destiné à utiliser la technologie de la Blockchain pour partager en toute sécurité des designs IP et les propriétés les produits imprimés en 3D, dans un écosystème inviolable.

« Nous sommes très heureux de participer à ce projet. Nous prenons ça comme une reconnaissance d’avoir la solution la plus pratique et la plus avancée sur le marché. Notre responsabilité est de sécuriser chaque produit. Cela assure également à n’importe qui de pouvoir prouver que les produits sont originaux et ont été fabriqués selon des conditions spécifiques » 

Alvaro Mier, CEO de Riddle & Code

Les produits contrefaits représentent des milliards de dollars dans le monde

Selon l’International AntiCounterfeiting Coalition (IACC), la valeur du commerce mondial de marchandises contrefaites en 2015 s’élève à 1,77 milliard de dollars. La coalition a déclaré que, seulement en Chine, plus de 1,1 milliard de dollars de marchandises contrefaites avaient été saisies en 2014.

L’une des raisons de l’exportation et l’importation de marchandises contrefaites est le manque d’infrastructures pour détecter les faux produits. Il existe tout de même plusieurs plateformes sur lesquelles les autorités peuvent s’appuyer afin d’authentifier les marchandises. Cependant, la dépendance des autorités aux bases de données facile la fuite et la modification de données.

contrefacon-01

La plateforme IoT basée sur la Blockchain de Riddle&Code permet aux fabricants d’intégrer la propriété intellectuelle et les empreintes digitales de leurs produits de manière à ce qu’ils ne soient pas accessibles par le réseau. La nature décentralisée de la Blockchain éronne également le registre, ainsi des mesures de sécurité appropriées de la plate-forme.

Une preuve de propriété et d’authenticité

« La grande majorité des solutions de sécurisation de sont pas inviolables aujourd’hui. La combinaison entre le codage de Riddle&Code, la cryptographie la Blockchain fournit des solutions beaucoup plus sûres. De ce fait, de nouvelles fonctionnalités telles que la preuve de propriété intellectuelle ou d’authenticité peut facilement être ajoutées à un produit » a déclaré Carsten Stocker, directeur de Innogy Innovation Hub.

Carsten Stocker a également souligné que le développement rapide d’applications mobiles et de plateformes axées sur les consommateurs facilite le processus de vérification. Par exemple, sur le réseau « Genesis of Things », les utilisateurs peuvent utiliser une application mobile pour vérifier la légitimité et l’origine de leurs produits en quelques secondes.

blockchain-logo-white-1

Le codage de Riddle&Code peut être utilisés partout et indépendamment de toute alimentation par une batterie. Il sera donc maintenant possible pour n’importe qui de vérifier simplement avec son smartphone si une pièce industrielle comme un t-shirt Adidas ou une bouteille de champagne est authentique ou fausse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend