in

Cryptomonnaie : comparatif des solutions existantes pour un meilleur investissement

Cryptomonnaie
Advertisement

L’essor du marché de la cryptomonnaie offre de nouvelles possibilités de stockage de valeurs. La comparaison ci-dessous permet de choisir la meilleure solution en fonction des besoins spécifiques des utilisateurs.

La cryptomonnaie se présente comme l’alternative à l’argent liquide et aux cartes de crédit. Elle prend d’assaut le monde numérique et, par conséquent, de nombreuses entreprises l’acceptent comme mode de paiement depuis quelques années. Cependant, afin de déterminer quelle est la meilleure crypto-devise sur le marché, il est essentiel de connaître leurs différences. Continuez à lire pour en savoir plus.

Qu’est-ce que la cryptomonnaie ?

La cryptomonnaie se présente comme une devise numérique sécurisée. Il s’agit d’une technologie associée à l’Internet qui utilise la cryptographie. En effet, ce procédé consiste à convertir des informations lisibles en un code à peine perceptible, afin de suivre les achats et les transferts.

Cependant, cette solution numérique a évolué à l’ère numérique avec des éléments issus de la théorie mathématique et de l’informatique. Elle devient ainsi un moyen de sécuriser les communications, les informations et les fonds en ligne.

La première crypto-actifs a été le bitcoin, un système créé en 2009 qui demeure aujourd’hui le plus connu. Au cours de ces dix dernières années, de nombreuses crypto-devises se sont multipliées.

Cryptomonnaie

Cryptomonnaie : comment fonctionne-t-elle ?

La cryptomonnaie utilise une technologie décentralisée pour permettre aux utilisateurs d’effectuer des paiements sécurisés. Cette démarche offre également la possibilité de stocker de l’argent sans avoir besoin d’utiliser leur nom ou de passer par une banque. 

advertisement

En outre, les crypto-devises fonctionnent sur un grand livre public distribué appelé blockchain. Cette dernière constitue un registre de toutes les transactions mis à jour et détenu par les détenteurs de la monnaie.

Les unités de cryptomonnaies sont produites par un processus appelé « minage ». D’ailleurs, ce procédé consiste à utiliser la puissance d’un ordinateur pour résoudre des problèmes mathématiques complexes générant ainsi des pièces. 

Toutefois, les utilisateurs peuvent acheter les monnaies numériques auprès de courtiers, puis les stocker et les dépenser en utilisant des portefeuilles cryptographiques.

Cryptomonnaie : les solutions les plus courantes 

Bitcoin

Bitcoin

Le bitcoin constitue la première cryptomonnaie et reste la plus utilisée à ce jour. Il a été mis au point par Satoshi Nakamoto, un homme mystérieux qui a développé sa blockchain.

En fait, la valeur de cette pièce numérique a bondi au cours de l’année écoulée, atteignant un sommet de 42 000 dollars en janvier 2021. Pour ses adeptes, cette hausse s’explique par le fait que les investisseurs institutionnels achètent la pièce comme une réserve de valeur, à l’instar de l’or. Cependant, certains détracteurs du système pensent qu’il ne vaut pas grand-chose.

Ethereum

ethereum cryptomonnaie

Développé en 2015, l’éther constitue le jeton monétaire utilisé dans la blockchain ethereum. Par ailleurs, elle se présente comme la deuxième cryptomonnaie la plus populaire et la plus précieuse

Le parcours de l’éther a été assez mouvementé. En fait, après un piratage majeur en 2016, il se divise en deux monnaies. Néanmoins, sa popularité en tant que plateforme de lancement pour d’autres cryptomonnaies a été considérable. En effet, d’autres monnaies numériques utilisent la blockchain ethereum pour créer des applications et des services de paiement.

XRP

XRP représente un autre système de grand livre distribué qui a été fondé en 2012. Cette plateforme peut être utilisée pour suivre plus de types de transactions, et pas seulement les crypto-monnaies. La société derrière ce système a travaillé avec des banques et des institutions financières, y compris Santander. 

Cependant, cette dernière fait face à une plainte de la commission américaine des valeurs mobilières et des échanges (U.S. Securities and Exchange Commission). Cette entité  affirme qu’elle a levé 1,3 milliard de dollars en titres non enregistrés.

Litecoin 

Litecoin

Lancée en octobre 2011, Litecoin se définit comme une monnaie virtuelle proposée par Charlie Lee, un ancien ingénieur de Google. Elle a pour symbole « LTC ». En outre, cette monnaie ressemble beaucoup au bitcoin, mais elle a développé de nouvelles innovations plus rapidement.

En effet, le LTC a été élaboré pour résoudre le délai de confirmation des transactions et le problème d’évolutivité inhérents au bitcoin. Il vise à rendre possible un volume de transactions plus rapide et plus élevé, une meilleure efficacité de stockage et un soutien substantiel de l’industrie.

Bitcoin Cash

Bitcoin_Cash

Le Bitcoin Cash dérive du Bitcoin original. Il s’agit en fait de la cryptomonnaie la plus importante sur le plan commercial. Cette crypto a été créée, comme la précédente, pour remédier à la lenteur des transferts.

En fait, elle a été développée à partir du code modifié du Bitcoin, permettant ainsi la création de blocs plus grands assurant des transferts plus rapides. Bien que cette cryptomonnaie ne soit pas encore aussi populaire que le Bitcoin, elle constitue une solution intéressante suscitant l’intérêt de nombreux passionnés.

Monero

Monero a pour but de rendre les paiements complètement intraçables. À la différence de l’Ethereum et du Bitcoin, elle ne repose pas sur une blockchain transparente et publique. En fait, elle fait appel à la cryptographie pour dissimuler les coordonnées des expéditeurs et des bénéficiaires, ainsi que le montant des transferts.

MoneroCe système cryptographique se caractérise par trois types de fonctionnalités. Notamment la gestion des signatures, la protection des opérations et la confidentialité des adresses.

Cette architecture axée sur le respect de la confidentialité représente un réel atout. 

Toutefois, Monero est fréquemment lié aux  au Dark Web et opérations menées par les cybercriminels. En effet, beaucoup de pirates réclament un versement en Monero pour échapper aux autorités.

Dogecoin

Née d’une blague et inspirée par un célèbre mème à l’effigie d’un chien en 2013, cette monnaie a pourtant pris une tournure très sérieuse. D’ailleurs, sa valeur du Dogecoin a augmenté en 2020.

En effet, lorsque le propriétaire de Tesla a posté un Tweet à son sujet, sa notoriété a grimpé en flèche. Le célèbre entrepreneur a annoncé en mai 2021 une nouvelle mission sur la lune, SpaceX DOGE-1, financée par DogeCoin.

Par ailleurs, le Doge connaît une très grande popularité grâce aux membres de la plateforme Reddit, qui continuent de gagner du terrain. En moins d’un an, son cours a enregistré une hausse de 7800 %. Il a devancé la valeur du XRP en occupant la 4e place du classement établi en avril 2021. Sa plus importante valeur enregistrée à ce jour correspond à 0,43 dollar.

Dogecoin

Tether

Cette cryptomonnaie a une capitalisation qui s’élève à 50 milliards de dollars. Le montant de son cours est défini en fonction de celui du dollar américain, ce qui lui confère le statut de « stablecoin ». Ainsi, sa propre valeur se maintient assez stable en comparaison avec d’autres crypto-monnaies qui se caractérisent notamment par leur volatilité.

Au moment de sa création en 2014, un token Tether avait pour valeur 1 dollar. Sa plus haute valeur historique s’élève à 1,32 dollar.

tether

Binance Coin

Le Binance Coin, qui est moins connu que l’ETH et le BTC, dispose d’une capitalisation équivalente à 90 milliards de dollars. Celle-ci se présente par ailleurs comme la plateforme leader en matière de transactions. Son objectif principal était au départ de payer les honoraires de la plateforme. Pour stabiliser son cours, cette crypto se limite à 200 millions de jetons.

Cela constitue ainsi une différence importante par rapport aux autres crypto-monnaies. De plus, elle n’est échangeable que contre des crypto-monnaies et non contre des monnaies traditionnelles telles que l’euro ou le dollar.

Bourses de cryptomonnaies : comment les choisir ?

Les bourses de valeurs ne manquent pas, et pour sélectionner un, il faut à la fois évaluer ses caractéristiques et son historique de fonctionnement. Dans le premier cas, les plateformes varient selon les monnaies numériques prises en charge, les tarifs d’achat et de vente qu’elles affichent. En outre, il existe une grande différence en ce qui concerne le volume des transactions qu’elles proposent et, pour les entreprises, les fonctionnalités qu’elles offrent.

De ce fait, il est nécessaire de passer du temps sur ces plateformes d’échange pour avoir un aperçu du niveau réel de sécurité que ces dernières proposent. Ces espaces constituent une source potentielle de sécurité et de danger. En effet, les gestionnaires de ces infrastructures sont en mesure de garantir la protection des actifs détenus par un particulier ou une entreprise.

D’autre part, ces cryptos sont susceptibles d’être piratées, comme c’est souvent le cas. La plateforme d’échange Binance a perdu près de 41 millions de dollars à cause d’une violation massive de la sécurité.

Comment sécuriser les cryptomonnaies ?

Compte tenu des risques encourus, il convient de tenir compte des bonnes pratiques pour limiter au maximum les conséquences néfastes. Voici quelques-unes d’entre elles.

Il faut commencer avec des sommes peu élevées afin de constater la qualité des portefeuilles et des plateformes d’échange. Il est recommandé de tester les différentes offres durant une certaine période, allant de plusieurs semaines à près d’un an. En effet, une cryptomonnaie, y compris le bitcoin et les offres plus récentes, s’établit en prouvant sa stabilité dans le temps.

A noter que les plus grands risques proviennent des éléments ordinaires, tels que le piratage du code d’accès et l’installation de systèmes clandestins. Il importe par conséquent de suivre les règles de l’art pour garder ces informations confidentielles, mais également de vérifier la qualité de ces plateformes en testant les différentes offres.

Pour finir, il faut éviter de tomber dans le piège de la « peur de manquer », ou fear of missing out (FOMO). Le danger de la cryptomonnaie vient en grande partie du fait que les monnaies et les technologies sont en constante évolution.

Cryptomonnaies : les avantages des entreprises commerciales des frais réduits

Les frais de transaction sont moins élevés avec le bitcoin qu’avec les cartes de crédit. En plus, lorsque la cryptomonnaie n’est pas échangée, elle élimine également le besoin de frais bancaires.

Réduction des fraudes

Un paiement effectué avec des bitcoins ne peut pas être annulé après coup. Cette caractéristique diffère de celle des paiements par carte de crédit. En effet, ces derniers peuvent être annulés par le biais de rétro facturations, une fonctionnalité souvent exploitée par les fraudeurs.

Paiements instantanés

Les paiements par carte de crédit peuvent prendre des jours, voire des semaines, avant d’être effectués. En revanche, les crypto-monnaies permettent des transferts instantanés.

Aucune barrière

La cryptomonnaie rend le commerce international plus accessible en supprimant les barrières et les restrictions au commerce. De ce fait, elle  facilite l’acceptation des paiements dans différentes devises.

Attirer de nouveaux clients

Le bitcoin étant encore un mode de paiement assez récent, le fait de le proposer aux clients peut aider à attirer de nouveaux contrats. En étant l’un des premiers à adopter les crypto-monnaies, les entreprises peuvent acquérir un avantage concurrentiel dans leurs domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *