in ,

[Etude] En 2016, le déploiement des projets IoT est en baisse

déploiement iot etude entreprise

Les secteurs IoT du bâtiment, de la smart city et de l’énergie dominent. Malgré tout, le déploiement global des projets IoT est en baisse depuis de premier trimestre 2016. Explications. 

Selon une récente étude de l’IoT M2M Council (IMC), organisme basé à Londres, les entreprises ayant pour projet de déployer des solutions IoT au cours des 12 prochains mois seront obligées de revoir la plupart de leurs plans à la baisse. L’IMC est un organisme regroupant 17 000 acheteurs IoT du monde entier dans ce secteur technologique naissant. De nombreuses études rapportent que le nombre d’objets connectés sur le marché ne fera qu’augmenter d’ici une dizaine d’années, tandis que l’étude de l’IMC semble montrer le contraire. L’organisme attribue une part majeure de ce décalage aux incertitudes économiques mondiales ayant débuté au troisième trimestre 2015.

Une étude qui diffère de conclusions optimistes des analystes de l’industrie

Selon Keith Kreisher, directeur exécutif d’IMC, « Ces résultats vont à l’encontre des tableaux excessivement optimiste brossé par certains analystes de l’industrie ». Cet indice, qui interroge les membres de l’IMC sur leurs projets IoT pour les deux prochaines années, montre une baisse des prévisions de déploiement sur 6 à 12 mois au cours les trois derniers trimestres. En revanche, les réponses des membres sont à la hausse pour les projets étendus sur 18 mois.

Sans surprise, les déploiements les plus rapides et actifs sont prévus dans des secteurs B2B tels que l’énergie, du bâtiment intelligent et des villes intelligentes.

l’IoT M2M Council est un organisme spécialisé dans le secteur mondial IoT/M2M, qui compte de nombreuses grandes sociétés parmi son conseil d’administration. Parmi ces sociétés, on retrouve notamment Verizon, Intel, Kore, AT&T, Wipro, Sigfox et Digi International, pour ne citer qu’elles.

Les adhérents de l’organisme, interrogés pour dans le cadre de cette étude, représentent un échantillon des acheteurs de l’IoT dans 25 marchés différents, avec une répartition précise entre les secteurs industriels du retail, de la production, des services publics, de la santé, du bâtiment, des transports et de l’énergie. Ayant 30 % de ses adhérents en Europe et 30 % en Amérique du Nord, l’organisation affirme avoir 300 nouveaux membres chaque semaine.

Voici les différentes questions posées aux adhérents de l’IMC en images :

  • Quel est l’objectif principal de votre entreprise pour le déploiement de vos propres solutions IoT ?

01

Les adhérents ont en majorité répondu que l’expérience utilisateur est aujourd’hui l’étape indispensable dans le développement d’une solution IoT.

  • Quel est le principal marché de vente de votre entreprise ?

02

Le secteur B2B est celui qui se développe le mieux, en particulier le bâtiment (15%) et l’énergie (15 %). Toutefois, le rétail reste en pôle position avec 17 % des entreprises qui le privilégient.

  • Comptez-vous réaliser un investissement important dans les technologies IoT ?

03

Au premier trimestre de 2016, on remarque que de moins en moins d’entreprises comptent investir dans l’IoT sur de courtes périodes. Le nombre d’entreprises comptant investir dans les 12 mois à venir a baissé d’environ 10 % par rapport au second trimestre 2015. En revanche, elles croient de nouveau à la possibilité d’investir dans l’IoT au cours des 18 ou 24 mois prochains.

  • Combien d’appareils connectés avez-vous prévu de déployer ?

04

Dans l’ensemble, le nombre d’objets connectés prévus à être déployés a baissé ou stagné depuis l’année 2015, surtout sur de gros volumes (à partir de 1000 objets). En revanche, le déploiement de moins de 1000 objets, qui représente environ 50 % du total, est à la hausse depuis fin 2015.

  • Lorsque vous prévoyez un déploiement IoT, vers quel type de fournisseur vous tournez-vous ?

05

Les entreprises font appel à des systémiers ou assembleurs (entreprises qui intègrent les différentes pièces détachées d’un système en se spécialisant dans la conception, du développement et du maintien en opération de ce système) lorsqu’il s’agit de commencer un projet de déploiement dans l’IoT. Depuis le troisième trimestre 2015, ce type de fournisseur ne fait que croître en passant d’un nombre d’adhérents conquis de 25 à 33 %. Les autres fournisseurs sont tous en baisse, à part les fournisseurs d’applications et de plateformes, mais représentent à peine 10 % du choix de l’ensemble des entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.