Accueil > Tech > O.S > Ericsson et Sprint annoncent ensemble un réseau IoT et d’un OS
ericsson sprint partenariat iot

Ericsson et Sprint annoncent ensemble un réseau IoT et d’un OS

Ericsson et l’opérateur de télécommunication Sprint ont annoncé un partenariat à l’échelle internationale pour construire un réseau central virtualisé IoT et un système d’exploitation.

Les opérateurs et les opérateurs de télécommunications se sont bien trouvés dans l’IoT. Ericsson et Sprint en sont la preuve. L’équipementier finlandais a annoncé un partenariat avec le “telco” américain Sprint. Ensemble, ils vont mettre au point et commercialiser un réseau central virtualisé IoT ainsi qu’un système d’exploitation.

Une plateforme IoT commune avec Ericsson

Dans un communiqué de presse, Ericsson explique : “Ce nouvel environnement, prévu pour le futur de l’IoT, est conçu pour créer un flux optimal de données en provenance de périphériques, permettant ainsi aux utilisateurs finaux et aux entreprises de disposer d’informations immédiatement exploitables au niveau du réseau”. Cela réduirait le temps entre la récolte des données et leur traitement et faciliterait la combinaison 5G – IoT.

Au besoin, les nœuds sont distribués directement dans les locaux de l’entreprise pour réduire la distance entre les appareils générant des données et ceux qui les traitent. Sprint en dévoilera davantage lors du Mobile World Congress America le 12 septembre prochain.

De plus, les deux acteurs vont concevoir un système d’exploitation dédié à l’IoT. Il combinera gestion de connectivité, device management, gestion des données et services managés tout en facilitant un traitement rapide et efficace des données.

Un partenariat primordial après l’annonce de la fusion Sprint – T-Mobile

Mise à jour, sécurité renforcée au niveau de la puce, possibilité de surveiller les données de facturation et d’utilisation, Sprint et Ericsson veulent fournir le maximum d’outils afin de concevoir des applications IoT très gourmandes en ressource.

Cette plateforme comprenant réseau central virtualisé IoT et OS est prévu pour supporter la 5G. Les deux acteurs évoquent des cas d’usage comme l’Intelligence Artificielle, l’Edge Computing, la robotique et bien évidemment la conduite autonome.

Autant de secteurs séduisants pour Sprint qui a annoncé sa fusion en avril dernier avec T-Mobile. Le second souhaite racheter le premier pour 26 milliards de dollars. Un projet qui a provoqué les inquiétudes d’Altice USA. Le 28 août dernier, la filiale de l’entreprise de Patrick Drahi a demandé au régulateur des télécommunications d’intervenir afin de stopper ce projet qui ne respecterait pas les lois de la concurrence. Dans un communiqué, T-Mobile et Sprint se veulent rassurants et affirment que la fusion favorisera la concurrence.

2 Commentaires

  1. Bonjour
    Très intéressant comme article. Sauf erreur de ma part ce concept n’a été annoncé par aucun autre concurrent dans le monde ni au niveau opérateurs ni équipementiers.
    Petite question votre liens applications IOT renvoie vers un article sur claranova MyDevices et leurbanisme partenariat avec Sprint pour IoT Factory.
    Avez vous des Infos sur le rôle de Mydevices dans le partenariat sprint / Ericsson et l’OS qu’ils présentent ?

    • Bonjour,
      Le partenariat de Sprint et Claranova n’a en principe rien à voir avec le partenariat Sprint-Ericsson. En revanche, cela montre l’engagement de Sprint dans l’IoT. Nous verrons si le 12 septembre prochain la plateforme IoT présentée par l’opérateur américain a été conçue en partenariat avec Mydevices. Ce qui est fort probable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend