in

Hard Tendances / Soft tendances : une arme contre la concurrence

Hard Tendances / Soft tendances : une arme contre la concurrence

Nous trouverions-nous dans une phase d’analyse de l’IoT ? La transformation numérique et ses changements exponentiels entraînant des progrès spectaculaires en un laps de temps très court, l’accélération de l’innovation qui modifie nos façon de gérer le quotidien…. Focus sur ce qui fera la réussite d’une entreprise : Hard Tendances et Soft Tendances.

156

En 1983, quand Daniel Burrus a lancé son entreprise Burrus Research, il suivait des études de sciences et de technologie. A cette époque, il découvre ce qui est bien connu aujourd’hui : la loi Moore.  Avec cette loi, il comprend la puissance des ordinateurs, leur coût, et établit des prédictions sur les changements technologiques de façon relativement précise.

Après des recherches approfondies, il développe une loi de stockage numérique, étroitement liée aux prédictions de Moore. En 1983, on parle déjà d’accélérateurs numériques et on peut déjà observer les changements exponentiels prévisibles et la valeur économique qu’ils représenteraient dans les décennies à venir.

pcloud

Deux tendances pour accélérer l’innovation

Sur trois décennies de recherche, Burrus a détecté des tendances qui pourraient avoir un impact sur l’innovation. Il se détache deux sortes de tendances :  Les tendances “hard” comme projections basées sur des faits “mesurables” et prévisibles (objets, événements..) et les tendances “soft” basées sur les statistiques. Les tendances, c’est une première réponse aux questions d’avenir, c’est ce qui permet de l’anticiper. Elles véhiculent des informations fortes pour dessiner nos vies dans le futur et peuvent être capitalisées.

L’utilisation croissante du cloud computing, la virtualisation des services, l’utilisation des algorithmes, le vieillissement prévisible des baby-boomers, et le renforcement des réglementations gouvernementales régissant la cyber-sécurité sont de bons exemples de tendances.

Hard Tendances / Soft tendances : une arme contre la concurrence

Comprendre les tendances pour faire la différence

Les tendances soft comprennent par exemple les besoins de la Chine en matière première : on sait qu’elles ne diminueront pas tout comme l’Arabie Saoudite ne laissera jamais le prix du pétrole chuter… bref, connaître les différences peut faire toute la différence.

Se fier aux tendances, les étudier, change complètement la façon dont les individus s’organisent, comment ils planifient l’avenir et innovent. Comprendre la différence entre tendances soft et tendances hard permet de savoir les points sur lesquels nous avions raison concernant l’avenir. Cela permet aussi de pouvoir prédire des perturbations futures , d’identifier des problèmes et les résoudre avant même qu’ils n’arrivent. Régler les problèmes plus vite, c’est en tirer le maximum de profit de l’innovation et contrôler les risques à venir.

En cette ère numérique, la technologie est le moteur de l’innovation. Le succès de Uber, AirbnB…peut être attribué à l’exploitation des tendances et l’accélération du développement des startup ces dernières années. Entreprendre, c’est anticiper. De nombreuses entreprises ont malheureusement échoué par manque d’anticipation. Elles ont préféré miser sur des méthodes de développement fiables, connues, des méthodes qui ont fait leurs preuves mais qui malheureusement ont été dépassées… une perte de rythme fatale pour ces dernières. L’avenir d’une entreprise tient dans sa capacité d’adaptation.

L’étude des tendances, anticiper les perturbations, les changements, les problèmes, anticiper les besoins de sa clientèle, agir dans l’immédiat, c’est une véritable arme de guerre contre la concurrence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *