in

L’Internet des objets attire de plus en plus de développeurs

La société d’étude américaine Evans Data Corp s’est penchée sur l’attractivité du secteur de l’Internet des objets. Les chiffres qu’elle avance sont révélateurs d’un fait : les développeurs ont de plus en plus envie de travailler dans le secteur des objets connectés.

Table des matières

Une réalité en quelques chiffres

Selon l’étude, sur 100 développeurs du monde entier, 19 travaillent sur des projets (logiciels et applications) pour l’Internet des objets et les objets connectés tandis que 44 prévoient de le faire dans les prochains mois.

Un taux en hausse de 2 points par rapport à l’année dernière, ce qui démontre bien la réalité et l’avenir dans lequel nous sommes projetés. Les développeurs du monde se focalisent de plus en plus sur les objets connectés, qui se développent à une vitesse incroyable.

L’événement incontournable pour les futurs développeurs

internet des objets developpeur

 

Les 6 et 7 mai (2015 prochains), la ville de Santa Clara en Californie accueillera l’IoT DevCon 2015. C’est l’événement incontournable pour l’Internet des objets. Entre conférences et exposants, c’est l’occasion pour vous, si vous planifiez un voyage aux Etats-Unis, d’en apprendre davantage sur le secteur.

800 visiteurs sont attendus pour cette édition, alors que l’année dernière on en comptabilisait 600 selon Computerworld.

Les lobbies du “tout connecté”

Selon Gartner, en 2020 il y aura 25 milliards d’appareils connectés. Cisco en annonce le double.

Pour tous ces appareils, les lobbies du “tout connecté” veulent imposer leurs standards et leurs normes pour s’assurer d’une connectivité sécurisée et l’interopérabilité des écosystèmes entre eux. En effet, la sécurité des objets connectés est un problème de taille. Pour les consommateurs, c’est même un frein à leur utilisation. Autant de challenges à relever pour les futurs développeurs sur le marché, qui devront être formés à ces questions primordiales.

 

Source : silicon.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.