olivier ezratty tendances une

[Olivier Ezratty] Quelles sont les tendances à surveiller en 2016 ?

Comme nous vous l’avions promis, voici notre deuxième entretien avec Olivier Ezratty. Cet expert de l’IoT parle franchement, il nous fait part des grandes tendances à surveiller en 2016.

Les tendances ? « Il faut tout surveiller »

Olivier Ezratty tendances
Olivier Ezratty

Olivier Ezratty consultant High-Tech pour diverses startups et entreprises est aussi un influenceur dans le domaine de l’IoT. Il veille avec attention, scrute les nouveautés et les mouvements, les tendances qui traversent ce secteur. Il s’exprime ouvertement sur son blog, Opinions Libres.

Après le Consumer Electronic Show ayant eu lieu en janvier 2016 à Las Vegas, nous lui avons demandé quels produits, quelles entreprises et quelles technologies l’ont marqué. Voici ses réponses, franches.

Vous avez réalisé un rapport du CES 2016, pouvez-vous nous résumer les points les plus importants ?

En vrac, nous avons : des TV 4K encore meilleures côté colorimétrie et dynamique, le développement des drones caméras, des solutions variées de réalité virtuelle surtout orientées sur les jeux, l’impression 3D, les objets connectés tous azimuts, pour la maison, la cuisine, la santé, le bien-être, les bébés, les chiens.

Mais aussi des réseaux domestiques, des réseaux M2M, des appareils photo de compétition comme les nouveaux reflex Nikon, l’audio haute résolution et multicanal objet.

Enfin et surtout, la voiture à conduite assistée, la voiture connectée et l’irruption de technologies d’intelligence artificielle dans la voiture, les objets connectés et la robotique. Ouf. Tout ceci est détaillé dans les 338 pages du Rapport CES 2016 téléchargeable ici. Ça se lit aussi facilement qu’un Harry Potter !

Après le CES 2016, quels sont les enjeux du MWC de Barcelone pour les startups IoT françaises ?

tendances MWC 2016

L’un des enjeux du MWC qui échappe aux startups est la standardisation de la 5G, qui occupe beaucoup les équipementiers (Ericsson, Nokia, Huawei, Cisco).

Les enjeux de l’IoT dépassent le cadre du MWC. Les startups françaises de ce secteur d’activité sont dans une course contre la montre pour s’imposer dans de nouvelles catégories produits avec des produits phares. C’est un marché, comme souvent dans le numérique, ou être numéro 2 ou 3 revient déjà à avoir perdu la bataille.

Une fois gagnée la partie dans une catégorie, même sur un marché de niche, l’enjeu suivant est de créer une gamme de produits. A la fois pour consolider sa marque, créer un effet de famille, réduire les couts marketing, améliorer la distribution et le référencement dans le retail.

Peu de startups françaises en sont à ce stade, à part Parrot, Withings et Netatmo. Et encore, ils ne sont malheureusement pas category leaders dans l’un de leurs produits sauf peut-être Parrot dans les drones-jouets grand public.

Quelles sont selon vous les innovations à surveiller en 2016 ?

Il faut tout surveiller. L’innovation vient souvent d’endroits inattendus. Et on peut aussi avoir des déceptions sur des mouvances en cours. Aujourd’hui, il y a une grande excitation sur les Blockchains qui n’est qu’une technologie. La mise en place de solutions et d’usages est une sacrée paire de manches.

La réalité virtuelle et la réalité augmentée sont à suivre, mais en faisant la part des choses entre les lunettes et casques d’une part, et les écosystèmes de contenus d’autre part. Et les « usages » bien entendu. Dans les réseaux, il faut aussi suivre les déploiements de solutions autour des réseaux Sigfox et de l’alliance LoRa.

magic leap tendances
La réalité augmentée, une des tendances à surveiller.

Je m’intéresse aussi particulièrement au secteur des medtechs avec les nouveaux capteurs biologiques personnels permettant d’éviter de passer, à terme, au laboratoire d’analyse, pour récupérer de nombreux paramètres vitaux courants et de faire plus de médecine prédictive.

Que pensez-vous de cette étude Gartner assez alarmiste sur l’économie et la sécurité de l’IoT ?

L’IoT est actuellement une véritable passoire en termes de sécurité. C’est connu et bien documenté. Cela concerne aussi bien les entreprises que les particuliers. Mais cela a toujours été le cas des nouvelles technologies depuis des siècles. On a sécurisé progressivement les trains, les voitures et les avions. La micro-informatique a connu le même sort avec les virus et les anti-virus. L’Internet également.

passoire iot tendances

Qu’on ait les mêmes problèmes avec l’IoT est dans le sens de l’histoire. Les industriels vont trouver des parades et on aura toujours une course entre pirates et solutions de sécurité. La sécurité totale n’existe pas. Ce qui compte pour que l’IoT se développe est que la valeur des produits soit largement supérieure à la perception des risques associés.

Les entreprises s’inspirent de plus en plus du fonctionnement des startups dans le secteur de l’IoT. Pouvez-vous nous expliquer ce phénomène ?

C’est la mode de l’innovation ouverte, des fablabs, des hackathons. On est un peu dans un univers sous chloroforme avec des considérations un peu naïves sur l’innovation ouverte, censée apporter des miracles.

Dans la pratique, elles permettent une plus grande remise en cause des processus d’innovation dans les entreprises, c’est une bonne chose. Mais il n’empêche : les grandes entreprises sont structurellement lentes à la détente.

Elles ne font pas autant de paris que les startups, et quand elles se lient aux startups, elles les étouffent souvent, même si leur courbe d’apprentissage a maintenant tendance à limiter cet écueil.

Seules des révolutions dans les modes de management et de leadership peuvent les mettre sur les bons rails. L’exemple des innovateurs dans le numérique est qu’il est préférable d’avoir à la tête des entreprises des CEO passionnés des technologies, des produits et par les clients. On a encore du pain sur la planche de ce côté-là !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *