in

[Semaine en chiffres] La sécurité, enjeu mondial de l’IoT

sécurité

C’est la fin de semaine. Tout le monde s’essouffle et n’a même plus le temps de s’informer sur les grands chiffres de l’IoT de la semaine. Quelle misère ! Allez, on vous fait un petit récap’ : les investissements dans la cyber-sécurité devraient grimper à 400 millions de dollars cette année, les gouvernements sont toujours plus à l’affût des données des usagers Facebook. A côté de ça, très peu de consommateurs sont informés sur les services de la Smart Home, 91% des développeurs IoT utilisent la technologie open source et Samsung investit 20 millions de dollars dans Afero pour unifier l’IoT. 

Cyber-sécurité : %400 millions d’investissements prévus en 2016

sécurité

Selon Symantec, les cyber-attaques ont augmenté de 35% entre 2014 et 2015. De fait, cela explique que les investissements dans la sécurité informatique aient grimpé de 78% et équivalaient au total à 228 millions de dollars en 2015. Un chiffre amener à doubler cette année selon Lux Research. Bien évidemment, dans un monde où tout sera connecté, il est nécessaire d’anticiper les risques et de ne pas se retrouver hacké.

Selon Lux Research, la majorité des startups se basant sur la sécurité se situent aux Etats-Unis et 1/3 en Israël. Beaucoup de startups veulent créer une plateforme horizontale, capable de sécuriser de nombreux dispositifs IoT et offrir un environnement sûr pour les clients comme pour les entreprises. Avec la hausse des cyberattaques (29 790 incidents dans 61 pays en 2014), on comprend donc que la sécurité numérique soit devenu non plus  seulement l’enjeu des clients et des entreprises mais des gouvernements.

pcloud

sécurité

 EN SAVOIR PLUS !

 

Les gouvernements de plus en plus à l’affût des données

sécurité

Selon un récent rapport de Facebook, de plus en plus de requêtes ont lieu de la part des autorités à l’égard des données des usagers, et de plus en plus d’images voient leur accès restreint. Étonnement, le membre des GAFA a souhaité faire preuve de transparence et nous livre l’ensemble des demandes des gouvernements du monde entier.

Les requêtes des gouvernements ont augmenté de 13% soit de 41 214 requêtes à 46 763. Tandis que le nombre d’images suspectes de violer les lois locales est passé de 20 568 à 55 827. Une montée impressionnante pour la moitié de l’année 2015. Et qui s’explique en partie par les attaques terroristes menées en novembre 2015 à Paris, selon Chris Sonderby, avocat général adjoint chez Facebook. Une photo a été copiée 32 000 fois alors qu’elle semblait violer les lois françaises sur la protection de la dignité humaine.

sécurité

EN SAVOIR PLUS !

Consommateur non informé, Smart Home délaissée

sécurité

Smart Home et consommateurs ne font pas bon ménage. Selon une étude de Park Associates sur l’écosystème du Smart Home et son impact chez les consommateurs, 69% des ménages à haut débit américains sont très peu informés sur les services liés à la Smart Home. Bien que le marché de la domotique progresse, les usagers peinent encore à savoir comment économiser en sous, en énergie et user intelligemment les dispositifs liés à la Smart Home.

70% des ménages dotés de dispositifs intelligents liés à l’énergie ont montré une baisse de la consommation de l’énergie et une économie d’argent. Malgré cela, 83% des ménages à haut débit n’ont pas conscience du prix qu’ils paient pour l’électricité. Au détriment de tout l’effort porté par les professionnels qui misent leur stratégie sur des dispositifs à bas coûts.

La sécurité est également très important pour la domotique. 80% des français interrogés s’inquiètent de la sécurité de leur domicile selon le cabinet Context. Faire face aux cyberattaques demande beaucoup de préparation et montre que tous, même Samsung, révèlent des failles dans leurs applications domotiques. Selon Jon Carter, responsable de la branche maison connectée de Deutsche Telekom, l’analyse des données joue beaucoup dans le marché du Smart Home. Pour convaincre les consommateurs d’acheter, il faut savoir s’entourer d’experts dans le domaine des data et de régulation sur le partage et l’exploitation de ces données.

 

sécurité

EN SAVOIR PLUS ! 

 

91% de développeurs IoT utilisent la technologie open source

Une récente étude ayant pour sujet « la place de l’open source dans l’IoT » révèle que cette technologie s’avère quasiment indispensable pour une multitude d’usages.

Étiez-vous au courant que 91 % des développeurs IoT utilisent la technologie open source pour leurs différents projets ? Une étude de Visionmobile intitulée « Open source in the Internet of Things » confirme ce chiffre, mais met également en lumière un certain nombre de stratégies que les développeurs utilisent pour l’open source, l’open hardware et l’open data.

L’appellation open source s’applique aux logiciels respectant les critères de l’Open Source Initiative. Ces critères sont les possibilités de libre redistribution, d’accès au code source et de création de travaux dérivés. Ce code source est généralement le résultat d’une collaboration entre programmeurs. On retrouve le plus souvent la technologie de l’open source dans les environnements serveur, les domaines d’applications, les outils d’ingénierie, les solutions de réseaux et de sécurité. Il existe de très nombreux outils open source destinés à améliorer l’utilisation de l’IoT, notamment dans les domaines dudéveloppement, du hardware, des logiciels pour la smart home, du middleware, desOS, du monitoring, de l’impression et des plateformes IoT.

sécurité

                                                                                                                                                                                                                                              EN SAVOIR PLUS !

Samsung investit 20 millions de $ dans Afero pour unifier l’IoT

sécurité

La startup Afero vient de réaliser une levée de fonds avec Samsung Catalyst Fund comme investisseur principal. L’objectif de l’entreprise est de développer sa plateforme pour unifier l’IoT.

Afero, fondée par Joe Britt et Shin Matsumura, a pour objectif d’aider les entreprises à bénéficier le potentiel de l’IoT grâce une plateforme prévue à cet effet. Afero avait lancé cette plateforme, déployé des services pour le Cloud et en dévoilé des partenariats clés en décembre 2015. Mercredi, la startup a annoncé avoir levé 20,3 millions de dollars en Série A dans le but de passer à l’étape suivante après sa R&D : le développement et la croissance de son business. 

Cet investissement a été mené par Samsung Catalyst Fund, et rejoint par Presidio Ventures, Sanshin Electronics, SoftBank, Fenox Venture Capital, Assembly Fund etRobert Dobkin.

sécurité

                                                                                                                                                                                                                                            EN SAVOIR PLUS !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *