Accueil > Tech > Sécurité > Shutdown : la FCC menace de cesser la régulation des technologies
fcc shutdown iot

Shutdown : la FCC menace de cesser la régulation des technologies

Le lundi 1er janvier, la Federal Communications Commission (FCC), a annoncé qu’elle cesserait la plupart de ses activités dès jeudi tant que la crise du shutdown administratif n’est pas résolue.

La FCC, la commission en charge de l’attribution des bandes de fréquence et des certifications de produits High Tech aux États-Unis, a posé son ultimatum. Si la crise politique en cours, le shutdown, n’est pas résolue jeudi, l’administration cessera une grande partie de ses activités.

Elle continuera cependant à exercer son travail de “protection de la vie et de la propriété”. De même, la vente aux enchères de bandes de fréquence sera maintenue, ainsi que le bureau de l’inspection générale, selon le document public transmis au gouvernement.

La FCC pose son ultimatum aux représentants américains

En revanche, la gestion des plaintes des consommateurs ne sera pas prise en charge. La protection des consommateurs et la régulation de la concurrence ne peuvent continuer. La gestion des licences de réseaux sans fil et des fréquences pourraient fermer temporairement. Plus grave encore, l’autorisation de commercialisation de produits technologiques, tels des objets connectés sera suspendue jusqu’à nouvel ordre.

La décision de la FCC de se mettre en “mode veille” n’est pas anodine. Depuis le 22 décembre 2018, 800 000 fonctionnaires américains subissent le “shutdown” de l’administration. Faute de budget, ce blocage entraîne le gel des salaires et un chômage technique. Plus de 1440 personnes travaillent à la FCC. Si le plan de suspension des activités est appliqué, seulement 245 employés continueront à travailler, selon The Verge. Ils seront épaulés par 200 contractuels. Les autres seront au chômage sans solde.

Le mur de Donald Trump, la cause du shutdown

Cette situation désastreuse, mais récurrente aux États-Unis est due à un différend entre le gouvernement Trump et la majorité démocrate de la Chambre des représentants. Les élus ne cautionnent pas le financement du mur (“The Wall”) promis par Donald Trump pour empêcher l’immigration en provenance du Mexique.

Si le gouvernement tarde à réagir, la crise pourrait empêcher les industriels et les marques technologiques du monde entier à commercialiser leurs produits aux États-Unis.

Pour sortir de cette crise, les démocrates examineront jeudi 3 janvier une loi budgétaire afin de sortir du shutdown. La FCC entend peser sur la décision des élus en bloquant partiellement son activité essentielle pour le secteur des nouvelles technologies. À quelques jours du CES de Las Vegas, ce n’est pas vraiment la bonne image à renvoyer au reste du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend