spacex falcon 9

SpaceX va aider le Canadien Kepler à déployer ses satellites IoT

L’entreprise canadienne Kepler Communications va faire appel à SpaceX pour déployer sa constellation de nano-satellites dédiée à la connectivité IoT. Les engins seront lancés à bord de fusées Falcon 9…

En mai 2019, l’entreprise SpaceX d’Elon Musk lançait une première vague de 60 satellites pour son réseau Starlink. Puis, en novembre 2019, une seconde vague de 60 satellites a été lancée. À compter de la fin décembre 2019, les choses vont s’accélérer avec l’ajout de 60 nouveaux satellites toutes les deux semaines. Au total, SpaceX souhaite déployer 42 000 engins.

Pour l’heure, la FTC n’a cependant approuvé que 12 000 satellites. Le but du projet ? Délivrer des services internet dans le monde entier.

SpaceX est le premier à entamer le lancement de tels prototypes, mais loin d’être la seule entreprise à se lancer sur ce nouveau créneau. De nombreux fournisseurs de services ont annoncé leurs plans pour développer des réseaux de satellites 5G dans l’espace capables de couvrir la planète Terre dans son ensemble.

Ainsi, Amazon compte notamment déployer 3000 satellites pour fournir un accès internet à tous les humains. Par ailleurs, un grand nombre d’entreprises souhaitent déployer des constellations de satellites pour fournir une connectivité pour l’Internet des Objets.

Parmi elles, on peut citer Else, CLS ou Immarsat. De même, le Français Eutelsat s’est associé à Sigfox pour lancer une constellation de 25 nanosatellites en orbite basse. L’objectif est ici de permettre aux objets connectés de communiquer et de transférer leurs données même lorsqu’ils sont situés dans des zones géographiques sans couverture par les réseaux terrestres.

Cette innovation pourrait se révéler très utile dans des domaines tels que le transport maritime et l’agriculture, puisqu’il est souvent difficile de capter les réseaux terrestres au beau milieu de l’océan ou dans les champs. De même, la connectivité satellite pourrait se révéler salvatrice dans les situations d’urgence.

En outre, les satellites pourraient permettre d’éviter la saturation des réseaux terrestres. Rappelons en effet que les analystes de Gartner prédisent une augmentation de 21% du nombre d’appareils IoT en 2020 rien que pour les entreprises et le secteur automobile pour un total de 5,8 milliards…

SpaceX va lancer les satellites IoT de Kepler à bord de ses fusées Falcon 9

À présent, un nouvel acteur s’apprête à faire son entrée sur le marché. Il s’agit de l’entreprise canadienne Kepler Communications, qui souhaite également délivrer une connectivité pour l’IoT via les satellites.

Cependant, plutôt que de lancer ses satellites par elle-même, cette entreprise a choisi de faire appel à SpaceX. Elle a réservé de la place sur deux lancements de fusée Falcon 9, avec pour objectif de former une constellation d’un total de 140 nano-satellites. La troisième et dernière phase du projet est prévue pour 2023.

Dans un communiqué, Gwynne Shotwell, président et COO de SpaceX, affirme être  » honoré que Kepler ait choisi le programme de partage de Falcon 9 pour lancer une portion de sa constellation de nanosatellites qui aider à compenser le déficit de connectivité internet à l’échelle mondiale « .

L’émergence de constellations de nano-satellites est une bonne nouvelle pour l’internet des objets, puisque ces dispositifs vont permettre une meilleure couverture à l’échelle mondiale. Néanmoins, ces systèmes présentent aussi des risques. Plusieurs experts craignent que les satellites représentent une menace pour la cybersécurité, tandis que les astronomes s’inquiètent de voir ces astres artificiels remplacer progressivement les étoiles dans notre firmament

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *