in ,

Silicon Valley : Baidu ouvre un centre R&D pour les véhicules autonomes

baidu silicon valley google tesla r&d

Le développement des véhicules autonomes est l’une des étapes les plus proches vers le monde connecté. Les grandes entreprises du monde entier sont en pleine phase de recherche pour développer leurs voitures intelligentes. Focus sur Baidu et Dassault. 

Baidu, le moteur de recherche le plus populaire de Chine, est en train d’investir à toute vitesse dans les technologies de conduite autonomes, à l’image de son homologue américain Google. Le géant a officiellement annoncé l’ouverture d’un centre de R&D pour les voitures autonomes, dans la Silicon Valley, juste à côté des établissements de Google, son concurrent.

Baidu s’entoure des meilleurs pour se développer dans la conduite autonome

La société prévoit se faire grossir son équipe à plus de 100 chercheurs et ingénieurs d’ici la fin de l’année. L’entreprise a déjà déplacé plusieurs de ses employés de sa nouvelle Autonomous Driving Unit (ADU) à Sunnyvale et récemment recruté un ingénieur de chez Tesla Autopilot.

baidu moteur chine r&d tesla

Liang Heng, diplômé en Electrical Engineering à Stanford, a rejoint l’équipe de Tesla Autopilot l’année dernière après avoir été engagé par le CEO Eon Musk, qui recherchait un ingénieur pour concevoir la prochaine génération de véhicules entièrement autonomes. Cinq mois plus tard, Liang Heng quitte Tesla pour rejoindre l’équipe conduite autonome de Baidu.

Avant de rejoindre Tesla, Liang Heng travaillait chez Google Street View. Jing Wang, la personne en charge de l’Autonomous Driving Unit (ADU) de Baidu, est également un ancien de Google. Baidu serait-il en train de s’inspirer de son concurrent ? 

Selon Jing Wang « Baidu s’est pleinement engagé à faire des voitures autonomes une réalité. Les véhicules autonomes vont sauver des vies et rendre le transport plus efficace. La team Baidu, basée à la Silicon Valley, jouera un rôle important dans la construction de la voiture du futur ».

Cette équipe comprendra des chercheurs en machine learning et des ingénieurs en hardware et software spécialisés dans des domaines techniques comme la robotique et les capteurs. La société est également à la recherche d’ingénieurs ayant de l’expérience dans l’industrie automobile. Baidu compte réellement s’entourer des meilleurs éléments pour chaque poste. 

Dans la Silicon Valley, ses bureaux sont déjà remplis d’experts en intelligence artificielle et machine learning. Il sont dirigés par Andrew Ng, fondateur et scientifique en chef du projet Deep Learning de Google. Il est maintenant scientifique en chef pour Baidu.

Les solutions Dassault Systèmes au service de Tesla et Faraday Future

En complément, il est important de parler de la position du géant français Dassault Systèmes sur le marché du véhicule autonome. Ces véhicules sont décidément au coeur de toutes les discussions en ce moment. Dassault est en train d’aider quelques-unes des meilleures entreprises technologiques américaines à construire le futur.

baidu silicon google voitures

La société met au point des logiciels de conception 3D pour aider les sociétés à développer leur design et tester leurs produits. Ces solutions sont aujourd’hui utilisées par Tesla, Faraday Future et Blue Origin, une société ayant pour but de développer de nouvelles technologies permettant d’abaisser le coût d’accès à l’espace.

Dassault a l’expertise pour servir ce type d’entreprise. C’est une des sociétés capables de rendre cette nouvelle révolution robotique et mécanique possible, en diminuant les coûts de développement. Au lieu de construire des prototypes très coûteux, les ingénieurs de Tesla et de Faraday Future peuvent tout simplement modéliser de nouveaux véhicules avec une précision incroyable en utilisant les logiciels de Dassault

Les résultats de Dassault au premier trimestre 2016 ont été bons. Son chiffre d’affaires est en hausse de 6% avec 693,5 millions d’euros. Évaluée à 18 milliards d’euros, l’entreprise compte 200 000 clients répartis dans 12 industries à travers le monde. Leader dans le 3D mock-up, le logiciel de Dassault a servi pour concevoir la voiture Tesla. Également, tout comme Faraday Future, Tesla a adopté la plateforme de Dassault pour optimiser sa gestion de l’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.