in , ,

[Startup Tour] Connected Cycle réussit sa campagne de financement participatif sur Indiegogo

Connected Cycle

Ils avaient été invités au CES 2015 après avoir été sélectionnés lors du concours UBIFRANCE 2014, leur pédale connectée a plu et son design a fait un tabac auprès de grandes revues américaines. La société française Connected Cycle spécialisée dans la gestion de flottes de vélos pour les entreprises doit la réussite du financement de sa pédale connectée antivol à une campagne Indiegogo soignée. Comment font-ils ? Nous avons rencontré Christian Kravanja, co-fondateur de la société. 

https://youtu.be/adPlgsM5hSQ

Conjuguer les tremplins pour réussir

La société Connected Cycle a déjà établi ses bases commerciales en proposant aux professionnels (vendeurs de vélos, loueurs, etc) de pouvoir gérer leurs flottes grâce à l’installation de systèmes GPS permettant de géolocaliser les cycles. Mais après tout, si le système fonctionne pour les professionnels, les deux fondateurs Jean-Marie Debbash et Christian Kravanja se sont dit qu’il était temps de proposer cette sécurité au grand public. Et tant qu’à faire, autant leur proposer encore plus d’options pour les séduire.

Grâce à une campagne de financement participatif bien menée sur la plateforme de crowdfunding anglaise Indiegogo (et toujours en cours et accessible ici), Connected Cycle a récolté 230% de son objectif de base – fixé à 50 000 dollars – en 9 jours. Ils en sont aujourd’hui à 253% (au 15 mai 2015 -NDLR), et il reste encore 12 jours avant la clôture. Le 13 mai dernier, les « stretch goals » ont été débloqués grâce au succès remporté par la campagne, soit l’extension des promesses faites aux donateurs. La pédale comportera donc, en plus de son GPS, un fréquencemètre pour calculer le nombre de tours de roue que vous faites lors de votre trajet. L’application de la pédale sera optimisée et intégrera les apps de Strava, MyFitnessPal, Runtastic et Healthkit.

Christian Kravanja Connected Cycle
Christian Kravanja, co-fondateur de Connected Cycle, à côté de son vélo équipé de sa pédale connectée

 

Pour réussir, Christian Kravanja et Jean-Marie Debbash se sont mis sur les bons rails, au bon moment. Intégrés à la FrenchTech, ils bénéficient ainsi d’une visibilité. Le CES 2015 leur a permis de voir et d’être vus, pour récolter des feedbacks sur leur produit et constituer une communauté d’early-adopters cyclistes qui les ont soutenus et encouragés dès le départ. Ils font désormais partie de l’incubateur  du sport « Le Tremplin », avec la Mairie de Paris, qui a décidé de réunir 17 start-ups high-tech autour du sport pour les héberger au stade Jean Bouin d’ici 2016. Lorsqu’ils rencontrent Indiegogo, ils reçoivent conseils et astuces pour bien réussir, et se sentent épaulés. On leur indique notamment de réaliser un site soigné, une vidéo de présentation au top et de bien gérer leurs réseaux sociaux, ce qu’ils font. Le perfectionniste Christian Kravanja a su « ménager sa monture » en délivrant une communication choisie aux médias – la pédale est visible, accessible, mais les infos filtrent au compte-gouttes. En effet, toutes les modifications et améliorations de la pédale en amont de sa distribution sont envisageables selon lui, et ce, grâce aux retours de la communauté de soutiens : « Il y a encore des ajustements à faire. Les retours sur la campagne Indiegogo sont très importants pour nous, pour avoir une meilleure promesse. »

Connected Cycle

Une campagne tournée vers l’international dès le début

Pour leur campagne de financement, leur site et toute la communication autour de leur pédale connectée, Connected Cycle a vu tout de suite les choses en grand, façon FrenchTech.

Connected Cycle
Aperçu de l’avancement de la campagne de financement participatif Indiegogo de la pédale Connected Cycle. 126,594 dollars récoltés sur un objectif de 50 000 dollars, 998 donateurs, 12 jours restants.

 

Toute la communication est faite en anglais, la vidéo de présentation y compris. Et ceci a porté ses fruits, puisque Connected Cycle est présent dans toute l’Europe et les Etats-Unis. Ils ont annoncé l’ajout de la Norvège récemment…et ont même reçu des témoignages déçus de la part de cyclistes néo-zélandais qui auraient bien aimé avoir leur pédale connectée, eux aussi.

Une pédale pour en finir avec les vols de vélos en ville

Le vol de vélos en agglomération est un souci que rencontrent tous les cyclistes. A force de se faire voler son vélo (et Christian Kravanja en avait déjà subi deux avant de lancer sa pédale GPS), on peut vite être dégoûté et on renonce à en racheter un, à force. C’est pourquoi cette pédale – qui vient par lot de deux par souci d’esthétisme -, pourrait être une solution. En effet, selon Christian Kravanja, les vols ne sont pas toujours des vols, ce sont souvent des emprunts. Le vélo, d’occasion ou pimpant neuf, est embarqué à l’improviste et abandonné plus loin. Pour ce type de « location non consentie », il est possible de géolocaliser sa bicyclette et d’aller tout simplement la chercher. En cas de vol, tout dépend de la zone dans laquelle le vélo est localisé. On aura plus de réticences à aller chercher seul sans aide de la police un vélo qui a été répertorié dans un quartier « un peu chaud ». Mais la pédale Connected Cycle pourrait bien vous dépanner dans tous les autres cas de figure.

Connected Cycle

 En prenant en main la pédale, nous avons pu réaliser qu’elle était plutôt solide, jolie et suffisamment sécurisée pour être difficile à retirer soi-même, sans le matériel adapté. L’avantage supplémentaire : elle fonctionne sans batterie, il suffit de rouler pour l’alimenter, et pour le moment, elle est proposée avec la campagne Indiegogo sans abonnement, c’est illimité pour bénéficier des fonctions GPS et du fréquencemètre. Elle a été proposée aux tarifs préférentiels de 99 dollars pour les donateurs les plus rapides, puis 129 et enfin 149 dollars sur Indiegogo, le tarif final disponible actuellement, soit environ 131 euros.

En savoir plus sur Connected Cycle. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.