entreprises Nvidia

Trois entreprises inattendues avec des ambitions dans l’IoT

L’industrie des objets connectés n’en n’est qu’à ces balbutiements, la volatilité est forte et les investissements ne sont pas garantis. Mais le potentiel est si important qu’il serait impensable de la part des entreprises de l’ignorer.

Trois entreprises développent des stratégies ambitieuses orientées sur les objets connectés et cela peut se révéler payant.

1. NVIDIA

La plupart des investisseurs et des amateurs de jeu vidéo connaissent NVIDIA pour ses processeurs GeForce et Tegra. Désormais NVIDIA élargit son champ d’expertise pour y inclure des logiciels pour voitures autonomes. Ainsi, il y a quelques jours, au CES 2016, NVIDIA dévoilait sa plateforme Drive PX 2, dix fois plus rapide que la version précédente (détail non négligeable pour une prise de décision en temps réel pour voitures autonomes). Volvo est déjà client.


Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud


Les experts s’accordent pour dire que les voitures autonomes vont constituer une part importante de l’IoT. Selon les estimations, en 2025 ce marché atteindrait 42 milliards de dollars. Evidemment, NVIDIA n’est pas la seule des grosses entreprises à s’y intéresser : Google y est déjà leader et MobileEye suit NVIDIA de très près. Mais en tant que pionnier dans les systèmes de conduite autonome, la société pourra compter sur une belle part du gâteau.

2. Amazon.com

Dans l’esprit de la plupart des consommateurs et même des investisseurs, Amazon n’est pas du tout associé aux objets connectés. Mais depuis déjà un certain temps Amazon avance clairement dans cette direction et cette expansion va, sans doute, se poursuivre :

    • Le lancement du service de réapprovisionnement automatique (DRS), désormais ouvert aux constructeurs de l’électroménager : l’utilisateur n’a plus rien à faire, car les appareils électroménagers s’occupent de tout. Whirlpool est devenu le premier constructeur à équiper ses appareils avec cette solution. Quand le stock de lessive devient trop bas, le nouveau lave-linge pourra automatiquement passer la commande sur le site d’Amazon et envoyer une notification au consommateur.
    • Les haut-parleurs Echo d’Amazon permettent de contrôler tous les systèmes de la maison intelligente par la voix et Alexa, l’assistant vocal, basé sur le cloud, répond aux questions, joue de la musique, programme des alarmes, etc.
    • Maintenant Alexa s’ouvre à d’autres développeurs qui veulent intégrer un système d’activation vocale à leurs propres équipements. Cela donnera à Amazon encore plus d’opportunités pour vendre aux entreprises ses services cloud.
    • Il y a peu Amazon lançait une nouvelle plateforme cloud AWS IoT, dédiée aux objets connectés, pour qu’ils puissent interagir entre eux.

3. InvenSense

L’année 2015 a été dure pour InvenSense, mais l’entreprise se prépare un brillant avenir dans les objets connectés. Elle fabrique des capteurs pour systèmes micro-électromécaniques (MEMS) qui permettent aux mobiles et aux wearables de suivre les déplacements. Ces capteurs sont plébiscités par Samsung et Apple, ainsi que par de nombreuses marques de montres connectées.

Montre connectée

En ce moment InvenSense développe une proposition spécifique à l’IoT et a récemment lancé une nouvelle plateforme pour des wearables fitness avec ses capteurs MEMS intégrés. La nouvelle plateforme doit faciliter l’intégration de ces capteurs et des processeurs FireFly dans des objets mobiles et connectés.

Si par le passé InvenSense s’est beaucoup reposé sur les géants de la tech pour ses revenus, maintenant l’entreprise s’efforce de diversifier son offre IoT et engager de nouveaux flux de revenus. Tout n’est pas encore gagné, mais la direction est claire.

Bien sûr, d’autres sociétés aussi misent gros sur l’IoT, mais ces trois avancent à grands pas sous nos yeux et leur stratégie peut se révéler gagnante.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *