Accueil > Business > Agriculture > [Startup Tour] Motorleaf connecte les serres pour optimiser la production agricole
Motorleaf iot

[Startup Tour] Motorleaf connecte les serres pour optimiser la production agricole

Ally Monk est le CEO et co-fondateur de la startup québécoise Motorleaf. Son objectif est de connecter les jardins intérieurs pour optimiser la production agricole.

Motorleaf est une entreprise de hardware et de software qui apporte les équipements nécessaires pour connecter les jardins intérieurs et les serres, « Nos équipements sont capables de connecter et rendre intelligent n’importe quel jardin intérieur » affirme Ally Monk.

Les clients conservent le matériel auquel ils sont habitués

Cette solution permet aux clients d’opérer une surveillance et une automatisation à distance à partir de n’importe quel appareil connecté sans fil comme un smartphone, un ordinateur ou une tablette. « Notre logiciel peut mettre à jour le système à distance grâce au machine-learning et à l’intelligence artificielle », ainsi, de nouvelles fonctionnalités peuvent être ajoutées au fur et à mesure, donnant une nouvelle perspective et une prestation personnalisée en fonction des besoins de chaque producteur.

Cette solution a principalement été créée pour aider les producteurs à obtenir des produits de meilleure qualité et en plus grand nombre. Motorleaf propose de faire des économies de temps et d’argent en réduisant le nombre d’heures d’ajustement des équipements. Il est donc possible de se concentrer sur les autres aspects de la gestion de l’entreprise en dehors de la salle de culture. Grâce à la maintenance prédictive, la récolte peut s’ajuster automatiquement. Ainsi, avec l’envoi de notifications en cas de problème, il est possible de diminuer les pertes pour économiser de l’argent.

Motorleaf Inside, l’offre principale de la startup, permet aux clients de conserver le matériel auquel ils sont habitués. Le hardware de Motorleaf vient seulement s’ajouter aux installations déjà existantes « Nous visons les marchés des serres et des chambres de culture. Nous pouvons équiper des cultures de la taille d’un placard à cinq hectares » déclare Ally Monk.

Une solution hardware complète

Motorleaf fournit quatre équipements principaux. Tout d’abord, le HEART est le hardware central permettant de récolter différentes données. Il est compatible avec tout matériel d’éclairage et les pompes d’alimentation pour commencer à automatiser leur fonctionnement en quelques secondes. 

Le POWERLEAF indique quand allumer ou éteindre les appareils en fonction des réglages établis ou de la lecture des données via le HEART. Le hardware DROPLET envoie des données au HEART en permanence sur le niveau de la température, de l’eau, du PH et des nutriments tandis que le DRIPLET permet aux producteurs d’automatiser la livraison de PH et d’éléments nutritifs, encore une fois en fonction du réglage de la minuterie ou des conditions réelles de croissance.

L’analyse de la donnée change de nombreuses industries. La production de cultures en intérieur est l’une des dernières grandes industries à adopter une analyse prédictive fondée sur des données pures auxquelles n’importe qui peut accéder « Pensez aux logiciels de musique destinés aux consommateurs. Lorsque notre logiciel connaît vos habitudes, il peut proposer un certain nombre de solutions pour rendre les systèmes de culture encore plus efficaces. Nous utilisons les données de croissance des plantes au quotidien ». 

Motorleaf est l’une des rares startup à réellement se démarquer sur le marché de la culture en intérieur. Ainsi, ses concurrents se font rares et il est délicat de la comparer à des solutions pour l’agriculture connectée à grande échelle « Nos clients peuvent souligner des choses que nous faisons beaucoup mieux que d’autres solutions sur le marché Il est évident que nous abordons le problème des cultivateurs et des agriculteurs d’une manière totalement différente ». En effet, l’aspect connecté du système de Motorleaf est une réelle valeur ajoutée qui pourrait rapidement faire oublier les autres options aux clients.

Pour ce qui est du financement, les co-fondateur ont tout d’abord injecté des épargnes personnelles. Ensuite, Mororleaf a devancé 400 autres sociétés pour un petit investissement et une place au sein du FounderFuel Accelarator à Montréal. De plus, la société 500 Startups a dirigé la première levée de fonds de la startup.

Pour 2017, les objectifs d’Ally Monk sont de lancer de nouvelles solutions axées sur l’intelligence artificielle et identifier les meilleurs investisseurs pour que sa société atteigne le niveau supérieur.

Mettre la peur de côté et l’utiliser positivement, même si nous n’avons pas toutes les réponses. Il faut juste avoir la foi pour avancer.

Jongler avec le temps. Etre loin des épouses, des enfants et de la maison pour assister à 3 mois du programme FounderFuel. Cela a été dur pour nos familles.

Sachez que le mot hardware contient le mot « dur » pour une bonne raison. Prenez rendez-vous avec quelqu’un qui l’a fait et passez du temps avec lui. Il vous fera redescendre sur terre et vous expliquera à quel point c’est difficile.

Trouvez une entreprise à qui vous pouvez faire confiance pour produire votre produit de la bonne manière, à temps et pour un prix juste.

Rechercher un programme accélérateur ou un incubateur est un excellent moyen d’obtenir de l’aide et des introductions aux investisseurs. 

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Arthur L

Diplômé de l'Ecole Française de Journalisme à Paris, je suis journaliste pour Objetconnecte.com. Anciennement journaliste pour Le Figaro et Electron Libre Productions, je m'intéresse aujourd'hui au monde de l'IoT et aux nouvelles technologies.

A lire également

wair pollution

[Startup Tour] Wair, le foulard connecté qui protège de la pollution

Caroline Van Renterghem est la CEO et co-fondatrice de la startup Wair. Son objectif est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend