Accueil > IoT Startups Tour > Startup de la semaine > [Startup Tour] Safelight protège les piétons des conducteurs inattentifs
safelight iot interview

[Startup Tour] Safelight protège les piétons des conducteurs inattentifs

Sami Gallas est le co-fondateur de la startup française Safelight. Son objectif est de sauver des vies en développant une technologie de capteur pour avertir de la présence d’un piéton sur la chaussée.

Comme chaque solution innovante développée par une startup, il y a une forte symbolique derrière ce projet. En France, 500 personnes perdent la vie chaque année en traversant la route et dans le monde et 27000 personnes décèdent en traversant la route.

80 % de ces décès résulteraient d’un manque de visibilité, un fléau encore plus présent que la vitesse, l’alcool ou la drogue. Comme 80 % de la population vivra en ville en 2025, il faudra autant se soucier des piétons que des automobilistes alcoolisés ou peu attentifs « De nombreuses mesures et politiques ont été prises pour les automobilistes, cyclistes, motards, mais alors que nous sommes tous des piétons, rien n’a été fait », déclare Sami Gallas, fondateur de Safelight.

Avertir de la présence d’un piéton par une alerte lumineuse

Safelight développe aujourd’hui une solution destinée à avertir de la présence d’une personne sur un passage piéton, là où les voitures sont seulement averties d’un passage piéton par les feux tricolores.

« La nuance peut sembler faible, mais rendre le piéton visible quand 80% des accidents sont causés par un manque de visibilité nous semblait évident »

safelight3

La technologie de la société est un système de capteurs autonomes et passifs retranscrivant la présence d’un piéton par une alerte lumineuse bien visible de jour comme de nuit. Lorsqu’un piéton est au bord de la route, les automobilistes sont directement avertis d’un danger grâce à des profilés scellés sur la chaussée. Ces capteurs sont totalement autonomes, autosuffisants et modulables.

Bien que le besoin principal se trouve dans les milieux urbains, cette technologie peut s’adapter au milieu industriel comme les zones portuaires, aéroportuaires, la logistique ou dans les zones industrielles. Safelight peut également sécuriser les zones d’intersection à risque comme les pistes cyclables.

Un Big Data qui anticipe la ville intelligente

La solution de Safelight permet de sécuriser, mais aussi d’opérer un Big Data important dans le cadre de la smart city. Ainsi, grâce aux données, la startup est en mesure d’analyser le trafic des piétons et des automobilistes et terme de fréquence ou de saison. Il est facilement possible d’en tirer des conclusions pour rationaliser l’implantation des zones commerciales et optimiser les affichages publicitaires.

« A terme, nous envisageons d’intégrer divers capteurs permettant d’analyser différentes données problématiques pour les villes de demain : hydrométrie, pression. Ceci, de manière permanente et pérenne et efficiente puisqu’implantée sur une infrastructure durable »

Safelight est dore et déjà en train d’anticiper la voiture connectée et autonome de demain. En contact avec les constructeurs automobiles et les équipementiers, la startup contribue à l’interaction des véhicules et l’infrastructure en y implantant des modules de communication. En effet, les constructeurs et équipementiers comme Mercedes (Nvidia), Audi (Qualcomm), et Volvo (Ericsson) ont besoin de données de captation de risque piéton pour développer des solutions complètes.

Au niveau des clients, Safelight traite avec les collectivités, les élus, les directeurs de voiries, les architectes, les bureaux d’études et les acteurs privés comme les directeurs de sites industriels, d’entreprises, et responsables de CHSCT. L’entreprise travaille également avec des distributeurs spécialisés ayant été séduits par le produit. C’est d’ailleurs cette relation avec des distributeurs et installateurs de renom que Safelight est en mesure d’exporter ses produits à l’étranger.

Avec la promesse de l’émergence des premières voitures autonomes autour de 2025, le marché de la smart city est en constante demande de solutions innovantes. Cette jeune société créée le 1er septembre 2016 à de beaux jours devant elle puisqu’elle a déjà pu rencontre de nombreuses collectivités françaises et industriels de grande ampleur.

« La vocation initiale de l’entreprise est de sauver des vies, le dispositif permet de plus de faire d’importantes économies d’énergie. La société a compris qu’avertir en permanence de la présence d’une zone dangereuse n’avait que peu de sens à la fois d’un point de vue sécuritaire et économique ».

Un mort en Tesla S : quel avenir pour la voiture autonome ?

Prévenir d’une personne, et non d’un passage piéton

Il existe plusieurs solutions avertissant d’un passage piéton comme des lampadaires haute intensité, réflecteurs, passages surélevés et des panneaux clignotants. Safelight se démarque de cette concurrence en proposant une solution avertissant d’un passage piéton, mais également d’un piéton sur le point de traverser.

Pour Sami Gallas, ces solutions concurrentes perturbent l’attention des automobilistes, quelque chose de dangereux pour les piétons « Le système que nous avons développé détecte la présence de piétons et n’avertit qu’en cas de danger réel sans diluer l’attention des automobilistes à terme ». Le co-fondateur de la société n’oublie pas de rappeler que ce système peut être complémentaire aux dispositifs existants en pouvant s’adapter très facilement rapidement et pour un moindre coût. « Il n’est pas répressif, ne fait pas gagner d’argent aux collectivités, mais est pragmatique, efficace et sauve des vies ».

Installée au sein d’un incubateur, la startup a eu l’opportunité de lancer rapidement sa solution en ayant bénéficié du soutien du BIC INNOV’UP, des soutiens financiers de la région Occitanie, de Nîmes métropole, d’OPENIMES, de CREALIA et des organisateurs de concours qu’elle remporté. Bien que les produits de Safelight existent depuis le 1er septembre seulement, il aura fallu 3 ans de R&D pour valider le dispositif et éprouver les premiers prototypes.

Étant adaptable à diverses industries et marchés, la startup prévoit diverses applications et déclinaisons, toujours dans la même optique. Côté actualité, Safelight a été sélectionnée avec 99 autres entreprises pour participer à au global start-up fest : NEW ENERGY « Le jury, composé d’experts internationaux, a décidé d’inviter notre jeune entreprise nîmoise à cet évènement majeur visant définir la ville et la vie de demain en préparation de l’exposition universelle de 2017 »

safelight2

startup

quelle-cle-de-votre-succes-800x66-800x66

Nous ne possédons pas encore la clé, nous la cherchons. Nous connaîtrons le succès quand le nombre d’accidents de piétons aura chuté. Entre temps, un leitmotiv simple : opiniâtreté et persévérance.

quel-est-obstacle-majeur-que-vous-ayiez-eu-a-surmonter-800x66-800x66

Le manque de moyen, le nerf de la guerre pour toute jeune entreprise innovante et disruptive.

quels-conseils-entrepreneurs-marche-iot-800x65-800x65

Soyez supportés ! Votre entourage peut douter, va douter, mais doit vous supporter. Ça ne sera pas facile à vivre dans les temps faibles. Parole de solitaire, ne soyez pas seuls. La transition industrielle n’est pas un obstacle : il suffit de commencer par cela pour gagner bien du temps.

Oubliez l’approche prototypage, les bidouillages divers et essais peux viables. Rentrer directement dans le vif du sujet avec des industriels chevronnés est formateur et efficace. Être accompagné d’experts est vital, rencontrez des gens qui ont des années de métier, qui ont connu des success story entrepreneuriales, leurs retours, avis, mots jetés en l’air valent de l’or. L’IoT est un marché en pleine effervescence, tirer son épingle du jeu sera un réel challenge. Osez oser !
 quel-est-l-etape-cle-a-franchir-800x66-800x66-1

L’étape clé n’est qu’un détail une fois franchi et une prochaine la remplace. L’Objectif numéro un pour toute jeune pousse, hors licorne financée à outrance, est une évidence : la rentabilité. La suite se fait avec moins de stress, plus de certitudes et de confiance. La première est la seule vraie étape à franchir.

comment-financer-son-lancement

Les concours ont pour nous été le meilleur moyen. Il y a toujours des déçus par définition, mais outre le financement, on ne peut plus important, l’impact d’une victoire sur le moral des troupes est vital. Ne pas hésiter à taper à toutes les portes, si on ne demande pas, on n’a pas. Les institutions et incubateurs sont efficaces pour remplir ce rôle en phase d’amorçage qu’une BFT, qu’une APPI, qu’une AFC ou autre AFT.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Arthur L

Diplômé de l'Ecole Française de Journalisme à Paris, je suis journaliste pour Objetconnecte.com. Anciennement journaliste pour Le Figaro et Electron Libre Productions, je m'intéresse aujourd'hui au monde de l'IoT et aux nouvelles technologies.

A lire également

smart city cinq startups

Smart City : Cinq startups qui veulent faire de la ville intelligente une réalité

La ville intelligente est un pari fou qui demande une réunion de différents acteurs en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend