Accueil > Tech > Composants > Bluetooth : l’IoT dominera ce marché en 2024 selon ABI Research
bluetooth marche

Bluetooth : l’IoT dominera ce marché en 2024 selon ABI Research

ABI research a publié une étude concernant l’adoption du Bluetooth dans l’IoT. Selon le cabinet, les fabricants expédieraient davantage d’objets connectés équipés de la technologie que de smartphone en 2024.

Bien que pratique, les capacités du Bluetooth semblent limitées. Pourtant, cette technologie s’avère particulièrement intéressante pour les concepteurs d’objets connectés grand public.

Selon ABI Research, en 2024, les appareils IoT BtoC représenteraient 31 % des équipements Bluetooth expédiés et 27 % des dispositifs dotés du WiFi, contre 13 et 10 % en 2018.

L’IoT conduit la croissance du marché Bluetooth

Si le marché du smartphone reste l’un des plus gros consommateurs de puces Bluetooth, ce ne serait plus le cas dans 5 ans. Il compterait pour moins de 30 % des activités du secteur lié à cette technologie.

Dans un même temps, les fabricants de gestion d’assets et d’équipements de géolocalisation accapareraient 8,5 % de part du marché Bluetooth en 2024. Les analystes imaginent que les beacons et les traceurs vont devenir très populaires dans l’industrie.

Toutefois, les objets connectés destinés au grand public continueraient à conduire la croissance. Selon ABI, il y aurait 400 millions de wearables équipés du Bluetooth à la date butoir. Le cabinet évoque les montres intelligentes, les bracelets, les vêtements ou encore les casques audio resteraient les produits les plus populaires.

L’auteur de l’étude écrit :

« La smart home sera l’un des marchés à la croissance la plus rapide concernant les technologies WiFi et Bluetooth. L’adoption des appareils compatibles WiFi devrait passer de 5 % en 2018 à près de 16 % d’ici 2024, et le Bluetooth évoluera de 4 % à 13 % au cours de la même période, grâce à la traction des dispositifs de reconnaissance vocale, de l’électroménager intelligent, de l’éclairage connecté, des capteurs, des caméras vidéo et autres terminaux ».

Un marché plus hétérogène en 2024

Concernant le WiFi, la croissance du secteur serait conduite par l’adoption du standard WiFi 6. Le smartphone représenterait moins du 40 % des ventes en 2024. Cela entraînerait des bouleversements chez les fabricants de semiconducteurs.

« Alors que le marché des puces de connectivité est actuellement dominé par Qualcomm, Broadcom et MediaTek, en raison de leur présence sur le marché des smartphones, l’IoT ouvre la concurrence à un plus large éventail de fournisseurs de puces qui explorent différentes dimensions de différenciation. Il s’agit notamment de sociétés telles que Cypress (récemment acquise par Infineon), Silicon Labs, Nordic Semiconductor, Dialog Semiconductor, NXP, STMicroelectronics, TI, On Semiconductor, u-blox, Atmosic, entre autres », peut-on lire dans le compte-rendu de cette étude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *