Objets connectés : Peut-on encore s’en passer ?

Pouvant prendre la forme de montres, bracelets, lunettes ou T-shirt les objets connectés ont investi aujourd’hui tous les domaines. Du sport, aux activités de loisirs, en passant par le bien-être et la santé, ainsi que la domotique. Déjà, ils bouleversent notre vie quotidienne.

Les objets connectés, aussi appelés objets intelligents, sont des appareils électroniques connectés sans fil, partageant des informations avec un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Basés sur des technologies Wi-Fi, Bluetooth ou tout autre protocole de communication, ils peuvent collecter, stocker, analyser et échanger des informations en fonction de leurs environnements et déclencher des actions idoines au bon moment. On parle également d’internet des objets (Internet of Things – IoT).

38 milliards d’objets connectés dans le monde en 2020

Depuis 2005, nous assistons à l’émergence de ces objets connectés, qui peuvent prendre la forme de montres, bracelets, bagues, lunettes et T-shirt. Ils envahissent de plus en plus notre quotidien et s’immiscent dans tous les domaines : sport, loisirs, bien-être et santé, électroménager, sécurité ou encore domotique… Selon des études IDC, on compte au moins 38 milliards d’objets connectés à internet dans le monde en 2020, soit une croissance de 285% par rapport à 2015 qui comptait environ 13,4 milliards d’accessoires intelligents. Ce marché en pleine croissance pèse actuellement près de 1,7 milliards de dollars.

Black Friday : -75% sur le stockage à vie 500Go et 2To chez pCloud 🤑

Sécurité ? Montée en puissance de la serrure connectée dans la domotique

La santé et la domotique constituent les deux secteurs les plus concernés par les objets connectés. D’abord la santé, avec notamment les montres et bracelets qui servent à collecter des données sur l’état de santé de l’utilisateur ou connaître ses performances sportives. Ensuite la domotique, de loin le domaine principal. En effet, les appareils d’équipement de la maison représentent 57 % des ventes d’objets connectés. Sur ce seul segment, le marché a progressé de 42 % en un an. L’équipement le plus répandu est la télévision connectée (la « smart TV »), présente dans 29 % des foyers de l’Hexagone. Suivent les enceintes connectées (ou assistants vocaux) qui assistent l’utilisateur dans les tâches de son quotidien grâce à une commande vocale.

La sécurité de la maison étant une priorité, on assiste aussi à l’émergence d’un nouveau type d’installation : la serrure connectée. C’est une véritable innovation qui permet aux habitants de verrouiller ou de déverrouiller leur porte d’entrée à distance, sans avoir à insérer une clé physique dans le dispositif. Ce système de serrure électronique repose sur un protocole de communication comme la RFID, NFC, Bluetooth et même internet. Le protocole le plus usité reste le Bluetooth, plus accessible aux usagers. Il suffit de disposer d’un smartphone pour y accéder.

eVy by Elocky pour des maisons sécurisées

L’installation des serrures connectées peut parfois être réalisée par soi-même, mais il est mieux de la confier à un professionnel pour s’assurer de son efficacité et de sa conformité. Au nombre des experts, la startup bordelaise Elocky. Seulement créée en 2015, elle s’impose déjà comme l’une des références technologiques dans le secteur des serrures connectées. Elle en propose plusieurs modèles pour des entreprises, des chantiers ou des appartements et maisons témoins afin de faciliter le travail et l’accès aux personnes présentes sur les lieux. Baptisée eVy, la dernière version de la serrure électronique d’Elocky – eVy2 – offre de nombreux avantages et de nouvelles fonctionnalités. Elle propose par exemple trois modes d’ouverture (badges / smartphone / clé de secours), un journal de bord des ouvertures, une gestion des droits d’accès avec horaires réglables, une nouvelle gestion des badges et autres cartes et stickers NFC, sur le smartphone ou encore une clé de secours gérable depuis son smartphone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *