Accueil > Ecosystème IoT > Evénement > Vivatech 2017 : les « yeux dans les oreilles » de Panda guide, notre coup de coeur de cette sélection de startups
vivatech 2017 salon

Vivatech 2017 : les « yeux dans les oreilles » de Panda guide, notre coup de coeur de cette sélection de startups

Lors du Vivatech 2017, la réalité virtuelle et les robots Pepper étaient dans pratiquement toutes les allées du Parc des expositions de Versailles. Voici cinq startups qui ont tiré leurs épingles du jeu de l’originalité du 15 au 17 juin 2017. 

Green communications, le réseau maillé haut débit et basse consommation

Alors que les acteurs majeurs des réseaux IoT font la course pour s’imposer dans le domaine du LPWAN (basse consommation, large diffusion et bas débit), des acteurs comme Green Communications s’orientent vers le haut débit. La jeune entreprise fondée en 2010 développe des solutions de réseaux maillés dits “Mesh Network” afin d’augmenter le potentiel de connectivité dans des lieux publics, dans des usines,  des salons comme Vivatech 2017 ou encore des stades. La solution nommée Green Pi est pensée comme une infrastructure internet “Plug and Play basée sur des routeurs basses consommations qui se connectent automatiquement à un réseau sans fil.

Ce réseau maillé se base sur une technologie Device to Device qui assure un déploiement à plus large échelle tout en consommant moins d’énergie. Archos imagine une technologie similaire avec son projet PicoWan. La solution de Green Communications est présentée comme abordable est idéale pour récupérer des jeux de données importants comme des flux vidéo, des appels, etc.

Green Communications présentait également lors de ce Vivatech 2017 sa technologie de Fog Computing, le fait d’avoir les données aux plus proches de l’entreprise. Avec ces routeurs de petite taille, la startup peut connecter des machines ou des appareils en extérieur pour analyser les données en temps réel, accélérant ainsi les calculs et rendant l’infrastructure moins gourmande en énergie. La jeune entreprise a su attirer les faveurs de l’équipementier américain Cisco qui l’accueillait sur son stand.

Nanomade, des nanocapteurs cardiaques dans des sièges autos à Vivatech 2017

Fondée en 2009, Nanomade est une startup toulousaine spécialisée dans le développement d’une technologie multi-brevetée de nanocapteurs. À l’aide d’une encre qui embarque ces dispositifs, l’objectif est de rendre n’importe quelle surface sensible au toucher et à la pression. Les applications sont nombreuses, notamment dans le domaine du smartphone dans lequel les constructeurs promettent la commercialisation d’appareils flexibles. Mais Nanomade est allé plus loin durant Vivatech 2017 en proposant sur le stand de Valeo, un cas d’usage de sa technologie dans l’automobile. En intégrant l’encre dans un siège, Nanomade est capable d’enregistrer les données vitales du conducteur : son rythme cardiaque et sa fréquence respiratoire.

Présenté lors du salon parisien, le prototype était très sensible au mouvement puisqu’il intégrait seulement six capteurs. Cette première itération développée en deux mois dans le cadre de Vivatech 2017 verra sûrement des évolutions et intégrera probablement le cockpit futuriste de Valeo. Nanomade promet notamment de permettre la détection de posture et de la détection de présence, ainsi que de rendre le tableau de bord tactile.

Rool’in, la roue de vélo connectée qui aime le soleil

vivatech 2017 roolin

Dans nos villes où la voiture a de moins en moins sa place, le vélo gagne du terrain. C’est dans cette mouvance que s’inscrit la startup Rool’in au Vivatech 2017. Elle propose une roue électrique connectée, une alternative à l’achat d’un vélo électrique dont le prix varie généralement entre 800 et 2000 euros. Vendue à partir de 499 euros, cette roue connectée permet en 5 minutes de transformer la plupart des vélos en engins à traction électrique. La solution combine une roue de 6 kg (trois tailles sont disponibles : 20, 26 et 28 pouces) et un petit boitier comprenant les capteurs de connectivité et de vitesse. Depuis l’application mobile, le cycliste accède aux trois types d’assistance, au niveau de charge, sa vitesse et le temps d’utilisation restants ( une fixation pour smartphone est disponible à la vente sur le site de la startup). Déjà 1000 roues connectées ont été commercialisées en Europe et Rool’in veut aller plus loin.

La jeune entreprise montrait lors de Vivatech 2017 son projet en cours de commercialisation : E-Sunny, la roue équipée de panneaux solaires, permettant une recharge lors du stationnement du cycle et pendant le trajet (énergie piézoélectrique). Stéphane Rachmuhl, cofondateur de l’entreprise vante les 20 kilomètres d’autonomie supplémentaires apportés par le dispositif.

Panda Guide veut donner “des yeux dans les oreilles” aux personnes malvoyantes

arnaud lenglet vivatech 2017

Panda Guide est un projet tout à fait particulier. Arnaud Lenglet CEO et cofondateur de la startup avec Xavier Meunier veut donner de l’autonomie aux personnes déficientes visuelles. Rencontré lors de Vivatech 2017, Arnaud Lenglet explique : “l’idée m’est venue lorsqu’une amie aveugle a glissé entre le quai et le marchepied du RER à Paris.” Depuis l’entrepreneur et ses collaborateurs développent une intelligence artificielle et collective nommée PANDA (“Personal Assistant for Navigation & Detection in Autonomy”) qui permet de faire visualiser l’environnement entourant les aveugles et les malvoyants.

L’objectif premier, leurs donner plus d’autonomie au quotidien en repérant et en décrivant les obstacles, leurs permettre d’obtenir des informations contextuelles par la voix, de lire des textes, de retrouver des objets, de commander un VTC ou un taxi, etc.

Cet assistant personnel est intégré dans une paire d’écouteurs tour de cou équipé d’une caméra. En effet, le dispositif toujours en cours d’élaboration profitera de l’apport de la computer vision afin de faciliter les déplacements du porteur. Soutenue par Cisco lors de ce Vivatech 2017, la jeune startup participe également au concours EDF Pulse en tant que finaliste. Le projet particulièrement intéressant devrait sans aucun doute attirer les investisseurs.

Partnering Robotics : purifier l’air (brûlant) du salon Vivatech 2017

vivatech 2017 partnering robotics

Née en 2007, Partnering Robotics n’est plus tout à fait une startup. Présente au salon Vivatech 2017, cette jeune société fondée par Ramesh Caussy développe DIYA One X, un robot purificateur d’air “très connecté”. L’appareil bardé de capteurs se déplace dans les bureaux des entreprises afin d’établir une cartographie de la pollution sur les plateaux. Equipé d’un écran, DIYA One X peut également renseigner les employés ou les visiteurs lors d’un salon grâce à son intelligence artificielle inspirée par les interactions neuronales. Le robot équipé de caméras fait parfois office d’agent de sécurité en réalisant des rondes à intervalles réguliers.

C’est surtout ses capacités à détecter 300 polluants, la lumière et les nuisances sonores qui sont mis en valeur par Partnering Robotics lors de ce Vivatech 2017. L’engin vient de bénéficier du label Origine France Garantie, ce qui rend très fier le fondateur de l’entreprise située à Cergy dans le Val d’Oise. Après avoir distribué à la location 100 robots, Partnering Robotics cherche maintenant des fonds pour se développer en France et à l’international.

A lire également

the connect tag samsung electronics

Samsung Electronics lance The Connect Tag, un porte-clé NB IoT

Qui a dit que les beacons devaient se limiter au Bluetooth ? Samsung Electronics va …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *