in , ,

4 bons exemples de l’intégration de l’IoT et du Big Data dans des macrostructures

Mobile World Congress

Dans des projets à grande échelle, le croisement d’informations capturées par les objets connectés dans le cloud permet de réduire les coûts et le gaspillage, et améliore l’expérience des utilisateurs. Voici quelques-uns des grands exemples d’intégration massive de l’IoT pour créer du Big Data.

Le Mobile World Congress à Barcelone

Le Mobile World Congress est le plus gros salon mondial de téléphonie et high tech. Prenant de l’ampleur chaque année, il est hébergé à Barcelone, l’une des villes européennes les mieux placées en tant que smartcity. La ville déploie des zones Wi-Fi dans toute la ville, la 3G est accessible dans les transports en commun et les places de parking sont mises à jour en temps réel.  Des capteurs indiquent la température, le niveau de bruit et la qualité de l’air. La ville utilise la plateforme Azure Cloud de Microsoft pour agglomérer les données. Toutes les données générées par une multitude de petits capteurs répartis dans toute la ville permettent à Barcelone de gérer au mieux l’afflux massif de visiteurs. Lors du salon, une application dédiée créée par la GSMA Association (regroupement des 850 opérateurs mondiaux les plus importants) permet aux visiteurs de construire leur réseau de networking, consulter le programme et partager leurs informations professionnelles.

TempuTech

TempuTech IoT Big Data

Le secteur de l’agriculture prend une large part dans le Big Data et l’Internet des Objets. TempuTech propose un certain nombre de systèmes connectés qui stockent les données agricoles, et gèrent les risques dans l’utilisation de différents paramètres agricoles. Ces systèmes sont alimentés par un réseau de capteurs minuscules qui aident à recueillir un vaste éventail de données qui est ensuite analysé pour faciliter la prise de décisions et optimiser l’efficacité des cultures. On peut notamment calculer le débit d’eau nécessaire par parcelles ou l’ensemencement nécessaire.

Disneyland

Les personnages féeriques de Disney ne passent pas à côté de la nouvelle ère des objets connectés

Le plus bel exemple de cette interaction est au parc d’attractions Disneyland Resort aux États-Unis. La société a investi plus d’un milliard de dollars pour déployer son bracelet connecté connu sous le nom de MagicBand. Un bracelet qui emporte l’adhésion des visiteurs puisque 90% d’entre eux se sont déclarés satisfaits des bénéfices du port de ce bracelet, suite à une enquête. Le bracelet permet aux parents de géolocaliser leurs enfants, de payer dans les boutiques et restaurants ou encore de récupérer les photos prises dans les attractions. La maison Disney recueille ces données et les emploie en vue d’améliorer l’expérience des visiteurs.

British Columbia Hydro

BC Hydro

BC Hydro est une société électrique qui distribue l’électricité à plus de 2 millions d’habitants au Canada. En 2011, la société a mis à jour tous les compteurs d’électricité de ses clients pour un système plus intelligent que ses compteurs existants. Ces compteurs permettent aux utilisateurs de suivre leur consommation d’énergie facilement. Il est même possible de savoir s’il y a une utilisation d’énergie inappropriée si un compteur est détourné. Le système repose sur la collecte d’une masse de données des consommations qui peut aider à prévoir la demande d’énergie sur une période, et, par conséquent, permettre à l’entreprise de prendre les dispositions appropriées.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.