Accueil > Tech > Réseaux > Thales et Tata Communications veulent sécuriser les véhicules connectés
thales tata communications voiture

Thales et Tata Communications veulent sécuriser les véhicules connectés

Le 12 juillet dernier, Tata Communications, fournisseur d’infrastructure numérique, et Thales, spécialiste (entre autres) de la cybersécurité, ont annoncé un partenariat stratégique. Ensemble, ils comptent développer une solution de connectivité IoT sécurisée disponible mondialement.

Quand on évoque les déploiements IoT avec les entreprises, l’un des premiers freins n’est autre que la cybersécurité. La multiplication des botnets et leur puissance d’attaque en effraient plus d’un. Selon un sondage mené par Tata Communications, pas moins de 30 % des décideurs IT pointent du doigt le problème, tandis que 25 % expriment des doutes sur le maintien de confidentialité des données.

Sécuriser les données sur les réseaux et sur les périphériques

Afin de répondre à ce questionnement, Thales va fournir ses solutions T-Sure à Tata pour sécuriser les cartes SIM contenues dans l’offre Tata Communications MOVE. Le partenariat semble parfaitement logique. Ces dispositifs de connectivité sont conçus originellement par Gemalto, un groupe racheté cette année par Thales.

Move chiffre les données en cours d’utilisation, alors que T-Sure protège les informations archivées. Selon les deux acteurs, cela sécurise le réseau et le périphérique équipé d’une carte SIM. Mais avant de proposer le service aux clients, une poignée d’entre eux est invitée à tester des pilotes afin de vérifier l’efficacité de la solution.

Thales et Tata Communications ciblent le secteur automobile

Le groupe français et l’industriel indien visent un secteur particulier : celui de l’automobile. En effet, les véhicules sont de plus en plus connectés et seront bientôt autonomes. Forcément, les cyberattaques vont se multiplier. Les constructeurs doivent donc anticiper les actions des hackers qui chercheront sans doute à prendre le contrôle des voitures ou même trouver des failles pour les voler.

Ainsi, Thales et Tata Communications veulent renforcer la sécurité des infrastructures V2V (Vehicle to Vehicle) et V2I (Vehicle to Infrastructure).

Les données seront compartimentées et protégées de telles sortes que le constructeur pourra vérifier le fonctionnement normal d’un engin roulant. Son propriétaire disposera, lui aussi, d’un coffre numérique où seront stockées les informations personnelles.

Gareth Williams, Vice Président, Secure Communications & Information Systems, Thales estime que ce type de solutions “est le seul moyen qui permettra à l’IoT de réaliser son plein potentiel” tout “en apportant de nouvelles opportunités commerciales aux fabricants”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend