Ansible : présentation de cet outil d’automatisation informatique

Ansible est un moteur d’automatisation informatique radicalement simple. Il automatise le stockage cloud, la gestion de la configuration, le déploiement d’applications, l’orchestration intra-service et de nombreux besoins informatiques.

Conçu pour les déploiements multi-niveaux, Ansible modélise les infrastructures informatiques. Il décrit comment tous vos systèmes sont interreliés. Il utilise également un langage écrit en YAML, sous la forme d’Ansible Playbooks. Cet article offre un aperçu sur cette technologie et présente ses intérêts pour la digitalisation des entreprises.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Qu’est-ce qu’Ansible ?

Ansible est un logiciel qui fournit une automatisation puissante pour le support informatique multiplateforme.

Ce moteur est disponible gratuitement et fonctionne sous Linux, Mac ou BSD. Outre l’offre gratuite, il propose un produit d’entreprise appelé Ansible Tower.

Bien que Ansible soit à la pointe de l’automatisation, de l’administration des systèmes et du DevOps, il est bénéfique aux utilisateurs quotidiens. En effet, ses instructions écrites sont lisibles par l’homme. Que vous soyez totalement novice en informatique ou expert, les fichiers Ansible sont faciles à comprendre.

Ansible : architecture efficace

Ansible fonctionne en se connectant à vos nœuds et en leur envoyant de petits programmes, appelés « modules Ansible ». Ces programmes sont écrits pour être des modèles de ressources de l’état souhaité du système. Ansible exécute ensuite ces modules via SSH (par défaut) et les supprime une fois terminé.

Votre bibliothèque de modules peut résider sur n’importe quelle machine et aucun serveur ou base de données n’est requis. En règle générale, vous travaillerez avec :

  • un éditeur de texte ;
  • un système de contrôle de version pour suivre les modifications apportées à votre contenu.

Les Clés SSH

Les mots de passe sont pris en charge, mais la gestion des clés SSH avec ssh-agent est l’un des meilleurs moyens pour utiliser Ansible. De plus, il est possible de se servir des authentifications Kerberos parmi beaucoup de possibilités. 

A savoir que les connexions “root” ne sont pas obligatoires. On peut se connecter en tant qu’utilisateur, et puis utiliser “su” ou “sudo”. Le module “authorized_key” permet également de contrôler les accès SSH.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Ansible : gestion des inventaires dans des fichiers texte

Par défaut, Ansible représente les machines qu’il gère à l’aide d’un fichier INI. On peut le représenter dans d’autres formats comme YAML. Ce n’est pas tout, pour ajouter de nouvelles machines, aucun serveur de signature supplémentaire n’est nécessaire. Cependant, il faut savoir que NTP ou DNS sont critiques au moment des authentifications.

S’il existe une autre source de confiance dans votre infrastructure, Ansible peut ajouter dynamiquement des éléments. Y compris des informations d’inventaire, de groupe et variables à partir de sources telles que EC2, Rackspace, OpenStack, etc.

Une fois que les hôtes d’inventaire sont répertoriés, des variables peuvent leur être attribuées dans des fichiers texte simples. Notamment dans un sous-répertoire appelé « group_vars/ » ou « host_vars/ », ou bien, directement dans le fichier d’inventaire.

Ansible : exécution des tâches parallèles Ad Hoc

Le mode Ad Hoc permet l’exécution de tâches parallèles. Dès qu’une instance est accessible, on peut lui parler immédiatement, sans aucune configuration supplémentaire. Un accès à des modules de ressources basés sur des états, ainsi qu’à des commandes “raw” (brutes) est disponible. Ces modules sont assez faciles à écrire. 

Par ailleurs, Ansible est livré avec énormément de modules déjà développés (plus de 750).

Ansible : Playbooks

Les playbooks sont indompotents. Ce qui signifie qu’ils peuvent être exécutés sur un système à tout moment sans avoir un effet négatif sur celui-ci. Ces fichiers de configuration peuvent orchestrer avec précision plusieurs parties d’une topologie d’infrastructure.

L’approche d’Ansible en matière d’orchestration est un concept précis. De plus, le code d’automatisation devrait être pérenne. Il devrait y avoir très peu de choses à retenir sur la syntaxe ou les fonctionnalités spéciales.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

La documentation Ansible explore cela de manière approfondie. Vous pouvez faire beaucoup plus, notamment :

  • Entrer et sortir les machines des équilibreurs de charge et des fenêtres de surveillance;
  • Demander à un serveur de connaître l’adresse IP de tous les autres à l’aide des faits recueillis sur ces serveurs particuliers – et les utiliser pour créer des fichiers de configuration;
  • Définir certaines variables, en demander d’autres, et indiquer les valeurs par défaut lorsqu’elles ne sont pas définies ;
  • Utiliser le résultat d’une commande pour décider d’en exécuter une autre.

Il existe de nombreuses possibilités avancées, mais il est facile de démarrer.

Plus important encore, le langage reste lisible et transparent. Ainsi, vous n’avez jamais à déclarer des relations de tri explicites ou écrire du code dans un langage de programmation.

Ansible : modules, plugins et API

Les modules Ansible peuvent être écrits dans n’importe quel langage pouvant renvoyer du JSON (Ruby, Python, bash, etc.). 

Quant à Inventory, cette commande permet d’afficher les informations présentes dans un inventaire. Son utilisation est assez simple, il suffit de lui donner un inventaire (statique ou dynamique) et une action. Il peut également se connecter à n’importe quelle source de données en écrivant un programme qui parle à cette dernière et renvoie JSON. 

Il existe diverses API Python pour étendre les types de connexion d’Ansible, et même pour ajouter de nouveaux comportements côté serveur.

Ansible : son intérêt pour la digitalisation des entreprises

L’adaptation au changement est essentielle pour être compétitive dans le monde numérique d’aujourd’hui. En effet, l’exécution manuelle des tâches de routine et des processus complexes consomme du temps et de l’argent. L’automatisation peut faire la différence entre suivre le rythme de la demande des clients et prendre du retard.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Pour être plus clair, Ansible facilite la création de logiciels et de processus informatiques.

Facile à démarrer

Comme Ansible est un langage d’automatisation, il peut être utilisé pour mettre à jour les programmes et la configuration sur des centaines de serveurs à la fois. Le processus est le même que vous gériez un ordinateur ou des dizaines.

Aucune dépendance aux agents

L’ajout important parmi les avantages d’Ansible se réfère à sa nature sans agent. Cet espace gère toutes les communications maître-agent via le module SSH standard ou Paramiko.

Le module Paramiko est une implémentation Python de SSH2 et est crucial pour la gestion des nœuds. Par conséquent, Ansible ne nécessite aucune forme d’agents installés sur des systèmes distants pour assurer la gestion.

Ainsi donc les frais généraux de maintenance et les dégradations de performances sont considérablement réduits grâce à ce système.

Galaxie Ansible

Ce portail sert de référentiel central pour rechercher, réutiliser et partager du contenu Ansible. Par exemple, les rôles réutilisables pour la configuration du serveur ou l’installation d’applications peuvent être téléchargés pour être utilisés dans ses playbooks. Cette méthode accélère considérablement le temps de déploiement.

Ansible élargit la portée et l’ampleur de l’automatisation des entreprises

La gestion de nombreux outils et processus métier d’une organisation devient de plus en plus compliquée à mesure que la technologie se développe. Que vos équipes effectuent leur redémarrage hebdomadaire du système ou cherchent à configurer les instances dans l’état souhaité, l’automatisation est essentielle. En effet, ce dernier augmente la vitesse, l’efficacité, la productivité et la précision. Vous trouverez ci-dessous plusieurs exemples où l’Ansible peut aider dans l’ automatisation en entreprise.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Redémarrage hebdomadaire du système

Il n’y a rien de pire que de faire la même chose pendant 8 heures par jour ! L’automatisation via Ansible vous permet d’éliminer les processus manuels répétitifs.

Appliquer les consignes de sécurité 

L’automatisation permet d’atteindre des normes de sécurité strictes.

Surveiller la dérive de configuration

Utilisez le mode de vérification avec les tâches Ansible pour appliquer les paramètres souhaités et voir si votre configuration a dérivé.

Reprise après sinistre

La reprise après sinistre peut impliquer un large éventail de composants. Agissez sur différentes variables de la pile technologique pour identifier les problèmes et éliminer les dépendances entre équipes.

Provisionnement d’instances

Ansible permet aux entreprises d’utiliser des modules pour plusieurs fournisseurs de cloud. C’est également un moyen pour créer de nouvelles instances et personnaliser leur configuration.

Accords de licence de service

Tout le monde sait que les erreurs peuvent coûter du temps et de l’argent. Ainsi, cette application élimine les erreurs qui peuvent apparaître dans les contrats logiciels détaillés.

Ansible dans le mouvement DevOps

Le principal atout d’Ansible est qu’il permet aux administrateurs informatiques d’automatiser la corvée de leurs tâches quotidiennes. De ce fait, ils peuvent consacrer leur temps à des tâches plus importante. Ces efforts contribuent à offrir plus de valeur à l’entreprise en consacrant du temps à des tâches plus importantes. En fin de compte, Ansible donne aux équipes le temps de permettre aux personnes intelligentes de se concentrer sur les choses intelligentes.

Ansible : pourquoi devient-il le favori des DevOps 

L’ajustement d’Ansible dans le cycle de vie DevOps peut fournir un aperçu viable de ses avantages. Cette plateforme prend en charge l’intégration du développement et des opérations dans la conception d’applications contemporaines axée sur les tests.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Ce n’est pas tout, il fournit un environnement stable pour l’équipe de développement et d’exploitation, conduisant ainsi à une orchestration fluide. L’automatisation Ansible aide considérablement à la représentation de l’infrastructure en tant que code (IAC).

IAC implique l’approvisionnement et la gestion de l’infrastructure informatique et de la configuration associée via des fichiers de définition pouvant être traités par machine. Par conséquent, les administrateurs pourraient trouver des opportunités de travailler en collaboration avec des développeurs afin d’améliorer la vitesse de développement. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *