in

NTT Communications et Denso : un consortium japonais

ntt communications et denso

NTT Communications et Denso, la propriété de Toyota, signe un partenariat stratégique pour le développement d’un écosystème destiné aux batteries de véhicules électriques (VE). Leur objectif ? Créer des espaces de données de confiance pour lutter contre les cyberattaques de plus en plus  sophistiquées. 

Aujourd’hui, les voitures connectées font partie des cibles préférées des pirates. Notamment en raison des énormes quantités de données qu’elles génèrent et qui peuvent être facilement interceptées. Dans un contexte où les menaces se veulent toujours plus avancées et difficiles à déceler, il est plus que jamais nécessaire de surveiller les véhicules éléctriques. Mais aussi de détecter et analyser les attaques à un stade précoce. Ceci afin de mettre en place les mesures les plus efficaces.

La collaboration entre NTT Communications et Denso visent à fournir des services VSOC (Security Operation Center for Vehicles) robustes. Ils permettront de répondre avec précision à l’évolution des cyberattaques. L’objectif final étant de mettre en place un système de mobilité sûre et sécurisée. Dans les détails, cette collaboration permettra ainsi de créer une architecture où seules les données nécessaires pourront être partagées. Le but étant de garantir la protection optimale des données privées.

Par ailleurs, ce partenariat stratégique permettra de mettre à profit le savoir-faire et l’expertise de ces deux entreprises.  NTT met au service de ce projet ses capacités technologiques en matière de mise en réseau, de cloud computing et de SOC. De son côté, l’expertise de DENSO porte sur les systèmes embarqués, l’analyse de données ainsi que le développement de VE et la cybersécurité.

NTT Communications et Denso : des services bien pensés

Afin d’offrir aux constructeurs automobiles et les fournisseurs de mobilité une réponse rapide en cas de cybermenaces, les services proposés par NTT Communications et Denso comprendront :

  • La surveillance des véhicules ;
  • La détection des cyberattaques. Ceci grâce à l’automatisation de l’acquisition des sorties de journaux qui proviennent des communications, des serveurs connectés et des dispositifs de sécurité installés dans les voitures ;
  • Une veille constante en matière de cyberattaques ;
  • Analyse des cyberattaques et des menaces pour faciliter les efforts de récupération et d’intervention.
  • La visualisation et alerte en temps réel pour les clients à partir d’une plateforme en ligne

Notons que les deux partenaires n’ont pas encore dévoilé si le VSOC s’adressera aux fabricants, particuliers et/ou aux propriétaires de flotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.