in

Connectivité IoT cellulaire : une croissance à deux chiffres malgré les incertitudes mondiales

Connectivité IoT cellulaire

L’Amérique du Nord et l’Asie pacifique devraient être en tête du classement mondial en matière de connectivité IoT cellulaire d’ici 2030 Cette prévision figure  dans la dernière édition du Rapport IoT Cellular Connections by Air Interface by Region de Strategy Analytics qui prévoit également un taux de croissance annuel de 14%. 

Omniprésent dans notre vie quotidienne, l’Internet des objets IoT va bien au-delà de l’interconnexion entre les tablettes, les ordinateurs et les téléphones. Sa mission va encore plus loin en  rendant communiquant tout élément du monde physique. L’objectif étant de brouiller les frontières entre objets physiques et monde virtuel. Bien sûr, pour y arriver les solutions IoT doivent se reposer sur une connectivité fiable et tout-terrain.

Conscient de cet impératif, les entreprises sont ainsi de plus en plus nombreuses à investir massivement dans la connectivité IoT cellulaire. D’ailleurs, dans son dernier rapport,  Strategy Analytics prédit un taux de croissance annuel composé (TCAC) à deux chiffres de 14 % d’ici 2030.

Connectivité IoT cellulaire : Un taux de croissance hallucinant malgré une situation mondiale tendue

Strategy Analytics a publié il y a quelques jours une mise à jour de son rapport concernant son enquête sectorielle sur l’Internet des objets. L’entreprise y analyse les données historiques depuis 2013 ainsi que les différentes technologies d’interface aérienne utilisées et le fonctionnement du marché par région.

Selon les prévisions, l’Amérique du Nord et l’Asie-Pacifique devraient atteindre le taux de croissance annuel composé (TCAC) le plus élevé. En chiffres, 16 % pour  l’Amérique du Nord et 14 %  pour l’Asie-Pacifique. Une croissance pour le moins impressionnante compte tenue des vents contraires comme le blocage en Chine en raison du Covid-19 ou encore les problèmes liés à la chaîne d’approvisionnement et les conflits géopolitiques.

En termes de technologie, la 5G va petit à petit remplacer la 4G qui passera de 71% des connexions à seulement 49% d’ici 2030. Pour l’heure, la 4G continuera de dominer l’ensemble des marchés. De son côté, la 5G devrait atteindre progressivement 47 % des connexions.

Dans tous les cas, l’adoption massive de la technologie va surtout dépendre de la disponibilité des puces ainsi que la vitesse et la couverture du réseau. Sans oublier l’évolution des réglementations. Par ailleurs, selon les analystes, la croissance et de l’adoption rapide de la 5G sera sa technologie d’accès radio New Radio (NR). Une technologie capable de prendre en charge des appareils à capacité réduite (RedCap).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.