intel brian ceo

Intel : une transition difficile vers l’IoT

Au dernier trimestre, Intel, le fabricant de puces, a vu ses profits chuter de 51 % en comparaison à la même période l’année dernière. Malheureusement, la redirection vers l’IoT demande encore du temps. 

Le fabricant de microprocesseurs Intel n’est pas dans la meilleure des situations. Le dernier rapport trimestriel indique que les intérêts du géant de l’informatique ont chuté de 51 % par rapport à la même période en 2015.

Plus dur encore pour les employés français, 80 % des effectifs vont être supprimé sur le territoire. Les économies du groupe après cette restructuration devraient s’élever à 1,4 milliard de dollars au début de l’année 2017. La faute au baisse des ventes du PC et l’échec cuisant dans la conquête du marché du smartphone.


pCloud : l’offre familiale LIFETIME à -75% pour la rentrée !


Le salut pourrait bien sûr venir d’une redirection radicale vers l’IoT. Les processeurs n’alimenteraient plus seulement les ordinateurs, mais aussi les serveurs destinés au Cloud et les objets connectés en eux-même. Seulement, cette transition risque de coûter cher à la firme. Selon Business Insider, Intel se concentrera sur la production et la vente de processeurs dédiés moins puissant, mais surtout moins demandeur en énergie. Un changement dans le mode de conception des puces.

Cela demande non seulement de former les architectes des composants, mais aussi d’investir dans les équipements adéquats. Les usines travailleront sur des dispositifs différents devront s’adapter pour produire en quantité suffisante.

Sur ce secteur naissant, mais fortement concurrentiel, les prévisions de croissance sont énormes. Tous les secteurs sont impactés, nous vous en parlons quotidiennement. Cependant, la firme doit faire face à des concurrents mieux préparé dans la miniaturisation comme Qualcomm. Surtout, le prix des composants devraient baissé fortement ces prochaines années.

L’optimisme est de mise

Pour le moment, ce n’est pas la joie. Les revenus provenant de la vente des équipements cloud d’Intel ont baissé de 5 % au dernier trimestre par rapport à la même période en 2015. Il s’élève à 4 milliards de dollars et 575 millions pour le secteur IoT, une augmentation de 2 % selon les mêmes critères.

Pourtant Brian Krzanich reste confiant dans les capacités de son entreprise à rebondir : « Alors que nous restons prudent sur le marché du PC, nous prévoyons une croissance basée sur le secteur des Data centers, l’Iot et les systèmes programmables (type Arduino 101 NDLR).« 

Cette croyance se base sur la qualité des nouveaux processeurs dédiés prévus pour sortir plus tard au cours de l’année. Rappelons qu’Intel a d’autres cartes dans son jeu pour rebondir, notamment le projet de voiture autonome en partenariat avec BMW et des lunettes de réalité augmentée nommées Remote EyeSight conçues en direction des professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *