Accueil > Ecosystème IoT > Levée de fonds > Wistiki : Entre crowdfunding et tour de table, la startup lève 4 millions d’euros
wistiki million porte cle

Wistiki : Entre crowdfunding et tour de table, la startup lève 4 millions d’euros

Wistiki vient de finaliser au mois de février une levée de fonds de 2 millions d’euros auprès de célèbres Business Angels. Depuis octobre 2016, la jeune entreprise fondée en 2013 a récolté 4 millions d’euros. Son expansion sur le marché continue.  

Wistiki, la startup aux portes-clefs connectés en Bluetooth, fait encore parler d’elle. Après avoir levé 1 million d’euros sur la plateforme de crowdfunding Anaxago au mois d’octobre, la jeune entreprise a bénéficié dans la foulée du relèvement du plafond des sommes récoltées à 2,5 millions d’euros sur les plateformes agrées Conseil en Investissement Participatif.

Cette réforme, parue au journal officiel le 30 octobre dernier, a permis à Wistiki de lever 1 million d’euros supplémentaires, pour un total de 2 millions auprès de 195 investisseurs privés rassemblés au sein d’un holding d’investissement intermédiaire. C’est du même coup le montant le plus important récolté sur une plateforme de financement participatif.

Un tour de table qui met d’accord les grands rivaux des télécoms

Wistiki, rencontre avec le roi du porte-clés design et connecté !

Ce n’est pas tout. Une deuxième levée de fonds s’est terminée au mois de février. Cette fois-ci, le financement a pris la forme d’un tour de table réunissant des grands noms de l’industrie comme Xavier Niel, le célèbre fondateur de Free, la famille Bouygues, Stéphane Richard, PDG d’Orange, la compagnie d’assurance SCOR et Fabrice Brégier, PDG d’Airbus. Ensemble, ils ont confié 2 millions d’euros à Wistiki pour continuer l’industrialisation des maintenant célèbres portes-clefs connectés.

Wistiki vers de nouveaux horizons

wistiki stark leve

Entre le mois d’octobre dernier et le mois de février l’entreprise a donc réuni 4 millions d’euros correspondant à une valorisation de 30 millions d’euros. La startup habituée des plateformes de financement participatif compte bien étendre son influence. Fort de son succès sur le marché français, Wistiki propose l’objet connecté le mieux vendu dans l’hexagone depuis trois années de suite, et d’une croissance indéniable au Japon.

Les trois frères Lussato, cofondateurs de l’entreprise, estiment qu’il y a du potentiel à l’international pour cet objet qui aide à retrouver ses affaires. Selon les propos recueillis par nos confrères de Journal du Net auprès de Bruno Lussato, les deux prochains pays ciblés sont les États-Unis et la Corée du Sud. Les 4 millions d’euros récoltés aideront à accomplir cet objectif.

Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Gaetan R

Diplômé d'un Master de recherche cinématographique, j'ai bifurqué vers le journalisme. Le domaine de la High Tech est une de mes passions et je vois dans l'IoT une révolution plus qu'un phénomène de mode.

A lire également

jawbone remonte selle

Jawbone en liquidation : la dure loi du marché des bracelets connectés

La fin d’une ère, aussi courte fût-elle, voilà comment on peut qualifier l’annonce de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend