Accueil > Business > Industrie 4.0 > BMW et Microsoft veulent accélérer et ouvrir l’industrie 4.0
bmw microsoft

BMW et Microsoft veulent accélérer et ouvrir l’industrie 4.0

Microsoft renforce ses liens avec les constructeurs automobiles. Après un partenariat avec l’Alliance Renault Nissan Mitsubishi et Volkswagen, la firme de Redmond s’associe avec le groupe BMW. Cette annonce réalisée aujourd’hui lors de la Hannover Messe concerne le lancement de l’Open Manufacturing Platform.

Ce programme vise à développer et à encourager l’utilisation de l’Internet des Objets dans un contexte industriel. Comme l’explique le communiqué de presse, il s’agit de briser les silos de données créés par les solutions propriétaires. Les deux partenaires misent donc sur des technologies open source pour gagner en flexibilité et en efficacité.

Open Manufacturing Platform : l’ouverture selon BMW et Microsoft

L’Open Manufacturing Platform sera bien évidemment basée sur les offres Microsoft. La plateforme Cloud Azure Industrial IoT se destine entre autres aux gérants d’usines. Le géant de l’informatique propose notamment du suivi d’actifs, apporte de la maintenance prédictive et de la gestion des services de terrain.

BMW profite déjà des produits de son partenaire. Il dispose de 3000 machines connectées aux fonctionnalités Cloud, IA et IoT de la firme de Redmond. En effet, elles alimentent des robots de conceptions et des systèmes de transport autonomes dans les usines. Dans le cadre de cette initiative, BMW partagera certaines des technologies, notamment celles intégrées dans sa plateforme de conduite sans chauffeur.

Microsoft et BMW comptent réunir d’autres fabricants et fournisseurs autour de l’Open Manufacturing Platform. À la fin de l’année 2019, ils espèrent attirer quatre à six partenaires qui travailleront sur quinze cas d’usages. Les acteurs industriels extérieurs au secteur automobile peuvent également participer à ce programme.

Ensemble, ils adopteront des standards ouverts, des composants et des données open source afin de concevoir des solutions matérielles et logicielles. Les deux initiateurs de ce projet se concentrent sur la recommandation de normes et d’outils libres dédiés aux usines intelligentes.

Une transformation en marche forcée

La transformation du secteur automobile poussée par l’abandon du diesel et la croissance des véhicules électriques obligent les acteurs historiques à se convertir aux technologies de pointe. De plus, ce secteur ne veut plus vivre en vase clos. En effet, les services de mobilité deviennent petit à petit une brique parmi tant d’autres de la ville intelligente. Surtout, les systèmes et les machines propriétaires en place depuis de nombreuses années dans les usines freinent la conception de véhicules de plus en plus évolués.

En tout cas, Oliver Zipse, membre du Directoire de BMW AG, Production y croit dur comme fer :

“ Maîtriser la tâche complexe de fabriquer des produits haut de gamme personnalisés exige des solutions informatiques et logicielles innovantes. L’interconnexion des sites et des systèmes de production ainsi que l’intégration sécurisée des partenaires et des fournisseurs sont particulièrement importantes. Nous comptons sur le Cloud depuis 2016 et développons constamment de nouvelles approches. Avec l’Open Manufacturing Platform comme prochaine étape, nous voulons mettre nos solutions à la disposition d’autres entreprises et exploiter ensemble notre potentiel afin d’assurer notre position forte sur le marché à long terme. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend