in

EchoStar et Astro Digital rejoignent la course au réseau 5G non terrestre

Echostar satellite

Il y a quelques jours, EchoStar a annoncé la signature d’un accord avec Astro Digital pour la construction d’un réseau MMS en bande S. Cet accord représente une nouvelle étape vers la mise en place du réseau 5G non terrestre grâce aux satellites.

Les clauses de cet accord sont claires. Astro Digital sera chargé de fabriquer des satellites pour fournir l’IoT mondial. Mais aussi la M2M (machine à machine) et d’autres services de données dès 2024. EchoStar de son côté, par le biais d’EchoStar Global, va exploiter la constellation fabriquée par Astro Digital. D’après les informations, cette constellation comprendra 28 satellites qui vont commencer à être opérationnels à partir de 2024. Mais les autres termes de l’accord ne nous sont pas encore parvenus.

Un pas de plus vers le réseau mondial 5G non terrestre

Selon Hamid Akhavan, PDG d’EchoStar, ils ont franchi un autre pas vers leurs objectifs grâce à cet accord avec Astro Digital. « Nous visons à établir un réseau 5G non terrestre et cet accord représente pour nous une étape vers la concrétisation de notre objectif. EchoStar dispose de plusieurs atouts pour fournir des services satellites en bande S. Nous disposons des droits de spectre et grâce à notre ingéniosité, nous occupons une position unique pour répondre aux besoins en connectivité constante », ajoute Akhavan.

A titre d’information, Astro Digital va concevoir une constellation de 28 satellites. Elles vont comprendre par la suite une radio avancée définie par logiciel. Les satellites disposent également d’un stockage et d’un système de traitement de données embarqué. Sans oublier qu’elles utilisent le protocole LoRA dans le but de connecter les appareils à faible coût. Et selon EchoStar, l’entreprise prévoit de concevoir des capacités de réseau non terrestre. C’est-à-dire un réseau basé sur la radio 5 G, en conformité avec les spécifications de la version 17 du 3GPP.

EchoStar et Astro Digital veulent combler le manque dans l’environnement IoT

Constellation astro Digital pour echostar

A l’heure actuelle, la société exploite déjà un réseau de services mobiles par satellite en Europe. Et elle utilise le satellite géostationnaire EchoStar XXI via une filiale européenne appelée EchoStar Mobile Limited.

Et d’après Josh Williams, Directeur général d’EchoStar Australia, la conception de cette constellation de satellites représente l’expansion des capacités des matériels et des systèmes à opérer en simultané. « Nous espérons, et nous y parviendrons, pouvoir combler la lacune dans l’écosystème connecté. Nous aurons de nouvelles capacités qui vont combler ce manque pour ensuite, élargir l’interopérabilité mondiale de l’Internet des objets », ajoute Williams.

Il a également déclaré que l’équipe d’EchoStar et Astro Digital ont déjà entamé le processus d’intégration en Australie. Cela dans le seul but de proposer aux clients, mais aussi de mettre sur le marché une solution fiable et un réseau plus performant et plus cohérent.

De son côté, Astro Digital qui est basée en Californie, à Santa Clara, est aussi sur le point de construire la constellation Hyperspectrale. Orbital Sidekick a finalisé les plans de constellation de satellites baptisée GHOST.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.