Accueil > Entreprises > Amazon > Industrie 4.0 : les usines ont besoin de beaucoup plus de données selon Amazon
amazon industrie 4.0 donnees

Industrie 4.0 : les usines ont besoin de beaucoup plus de données selon Amazon

Les usines devront collecter beaucoup plus de données pour entrer dans l’ère de l’Industrie 4.0. C’est ce qu’affirme Werner Vogels, le CTO d’Amazon, lors de son keynote à la conférence re:Invent 2019.

Internet des Objets, automatisation, analyse de données… les nouvelles technologies impactent fortement le secteur de la fabrication et lui permettent d’évoluer très rapidement. De nombreuses tâches peuvent être automatisées grâce aux avancées dans le domaine de la robotique et de l’intelligence artificielle, tandis que les données générées par les capteurs IoT peuvent être utilisées à des fins de maintenance prédictive, d’optimisation de la production et bien plus encore.

Dans toutes les industries, de nombreuses usines se tournent vers ces innovations pour profiter d’un véritable avantage compétitif et atteindre de nouveaux horizons. On pourrait donc penser que la quatrième révolution industrielle a débuté, et que nous sommes d’ores et déjà à l’aube d’une nouvelle ère.

Toutefois, le CTO d’Amazon, Werner Vogels, est loin d’en être convaincu. Au cours de son keynote sur la scène de la conférence AWS re:Invent, qui se tenait cette semaine à Las Vegas, le directeur des nouvelles technologies de la firme de Seattle a tenu à tempérer les ardeurs autour de  » l’industrie 4.0 « .

Selon ses dires, à l’heure actuelle, les usines ne collectent qu’une infime partie des données nécessaires pour amorcer la prochaine révolution industrielle. Comme il le rappelle, l’industrie 4.0 repose notamment sur l’utilisation de la maintenance prédictive, du transport autonome, des robots, de la qualité prédictive, de la personnalisation de masse et d’autres innovations exploitant la puissance du Cloud pour combiner le monde numérique au monde physique. Or, à l’heure actuelle, pratiquement aucun fabricant n’exploite ces technologies.

Industrie 4.0 : Amazon publie sa Builders’ Library pour aider les usines à suivre son modèle

Comme l’explique Vogels,  » les équipements sont bien trop vieux pour produire les données que nous souhaitons en extraire « . Il estime ainsi que  » les usines devront changer radicalement si nous voulons vraiment commencer à créer des insights « .

D’après lui, l’âge moyen des équipements dans les usines serait ainsi de 22 ans. De fait, de nombreux composants essentiels du processus de fabrication ne produisent tout simplement pas de données.

Pour permettre une quatrième révolution industrielle telle qu’elle nous est promise, il semble donc nécessaire de commencer par moderniser l’intégralité des équipements et de n’utiliser que des machines industrielles connectées. Ce n’est qu’après cette première étape qu’il sera possible pour les usines de poursuivre leur transformation.

En guise d’exemple de ce que pourrait permettre l’Industrie 4.0, le CTO cite les entrepôts automatisés d’Amazon ou encore ses innovations telles que les boutiques sans caisse Amazon Go. Un modèle à suivre pour tout le secteur de la fabrication, selon ses dires.

Afin d’y aider les autres entreprises, Vogels a d’ailleurs annoncé une collection d’articles intitulée  » Amazon Builders’ Library « , regroupant des articles sur la façon dont Amazon a développé et utilise ses systèmes. Pour le moment, la bibliothèque regroupe 15 articles rédigés par des leaders techniques senior. Les fabricants pourront se baser sur ces ressources pour  » développer des systèmes distribués à la même échelle et avec le même niveau de fiabilité que AWS et Amazon « .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *