in

Amazon défie OpenAI et lance Q, sa propre chatbot AI

lancement du chatbot IA Q par Amazon

Amazon, le géant de la technologie, a récemment annoncé le lancement de Q. Il s’agit d’un chatbot d’entreprise alimenté par l’intelligence artificielle générative. L’annonce, dévoilée à Las Vegas lors de la conférence annuelle dédiée au service de cloud computing AWS d’Amazon, constitue la réponse de l’entreprise aux concurrents qui ont récemment lancé des chatbots suscitant l’intérêt du public.

Depuis le lancement de ChatGPT par OpenAI de San Francisco il y a un an, les outils d’IA générative ont attiré un nouvel engouement de la part du public et des entreprises. Ces outils ont la capacité de produire des e-mails, des arguments marketing et des essais. Ils peuvent même créer d’autres passages de texte qui donnent l’impression d’avoir été créés par des humains. L’annonce d’Amazon survient à un moment où des entreprises concurrentes telles que Microsoft et Google ont également introduit leurs propres versions de chatbots utilisant des technologies similaires.

La course à l’IA conversationnelle

Cet engouement a d’abord favorisé le principal partenaire et bailleur de fonds d’OpenAI, Microsoft, qui possède les droits de la technologie sous-jacente à ChatGPT. Microsoft a utilisé cette technologie pour développer ses propres outils d’IA générative, connus sous le nom de Copilot. Cependant, cette tendance a également incité des concurrents tels que Google à lancer leurs propres versions.

Ces chatbots représentent alors une nouvelle génération de systèmes d’IA capables de converser et de générer du texte lisible à la demande. On peut même créer de nouvelles images et vidéos en se basant sur leur apprentissage à partir d’une vaste base de données de livres numériques. Ou encore d’écrits en ligne, et d’autres médias.

Mardi dernier, Amazon a annoncé que Q a la capacité de synthétiser du contenu. Il affirme également que son chatbot IA peut simplifier les communications quotidiennes. Cela en assistant les employés dans des tâches telles que la création d’articles de blog. De plus, les entreprises ont la possibilité de connecter Q à leurs propres données et systèmes. Ce qui leur permet par la suite de bénéficier d’une expérience sur mesure plus adaptée à leurs activités spécifiques.

Q vs ChatGPT : Amazon en retard selon l’évaluation de Stanford

Jusqu’à aujourd’hui, Amazon est en tête de liste en ce qui concerne les offres et les services de cloud computing. Mais malgré cette réputation, il est loin d’être le meilleur acteur, voire le leader, du marché de la recherche en intelligence artificielle.

Selon l’Université de Stanford qui évalue la transparence des principaux modèles d’IA, Amazon figure en bas de la liste. Les chercheurs de Stanford ont cependant souligné que le manque de transparence peut compliquer la tâche des clients qui souhaitent utiliser le chatbot IA Q d’Amazon. En particulier en termes de confiance en sa sécurité qui est toutefois problématique.

Néanmoins, Amazon continue d’investir dans l’IA. La preuve : son récent investissement jusqu’à 4 milliards de dollars dans la start-up Anthropic, basée à San Francisco.

Par ailleurs, Amazon a lancé de nouveaux services, notamment une mise à jour de son assistant vocal Alexa. Cette rénovation vise cependant à favoriser des conversations plus humaines. La décision semble logique, étant donné que la société propose désormais des résumés d’avis de produits générés par l’IA pour les consommateurs.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.