in ,

Transformation numérique : les tendances à suivre en 2021

Digital Transformation

Les recherches de MuleSoft mettent en évidence les principales tendances auxquelles les DSI, les responsables informatiques sont confrontés dans leur parcours de transformation numérique. En fait, les organisations subissent une pression croissante pour rester compétitives et réaliser des expériences connectées. 

Le rôle de l’informatique se révèle plus important que jamais dans un monde reposant sur le numérique. Selon le rapport de référence sur la connectivité de MuleSoft, les projets informatiques devraient augmenter de 40%. Ainsi, 82% des entreprises tiennent désormais leurs équipes informatiques responsables des expériences client connectées. Découvrez les 8 principales tendances de la transformation numérique en 2021. 

1. Une culture prête pour le numérique 

Les consommateurs veulent un engagement cohérent avec les marques sur leurs chaînes préférées. De fait, 73% des acheteurs utilisent plus d’un site au cours de leur parcours d’achat. Selon Deloitte, 75% de ces derniers attendent des interactions cohérentes dans tous les services d’une entreprise. Par conséquent, les services de messagerie instantanée constituent le service d’assistance le plus performant en termes de satisfaction clientèle. 

En outre, 78% des consommateurs utilisent des appareils mobiles pour se connecter avec les marques. Ainsi, les entreprises doivent investir dans de nouvelles tendances de transformation numérique pour leur service clientèle.

Par ailleurs, les responsables informatiques subissent une pression accrue pour mener à bien les initiatives numériques. L’un des plus grands défis des tendances qui façonnent la transformation numérique concerne l’intégration. En effet, 89% des DSI déclarent que les silos de données créent des enjeux commerciaux pour les projets de digitalisation au sein d’une société. 

pcloud

Les problèmes d’intégration freinent ainsi leurs efforts liés à la transformation numérique. Ainsi, les organisations ont besoin de favoriser l’innovation au-delà du domaine informatique. D’ailleurs, avec la pandémie, tous les programmes d’automatisation et de transformation numérique ont été accélérés. Selon Gartner, d’ici 2023, les développeurs citoyens actifs dans les grandes entreprises se verront multiplier.

2. Démocratisation de l’innovation

Les études montrent que les lignes d’affaires ou Lines of Business (LoB) constituent une des tendances qui participent à la transformation numérique. En effet, 68% des utilisateurs pensent que l’informatique et les LoB conduisent conjointement à  cette évolution.

51% des entreprises qui utilisent cette technologie se sentent également frustrées par la vitesse à laquelle le département informatique fonctionne pour réaliser certains projets digitaux. En dehors de l’informatique, les trois principaux rôles commerciaux ayant des besoins d’intégration incluent les analystes commerciaux, les scientifiques des données et le support client.

En conséquence, pour améliorer leur productivité, de nombreuses sociétés se tournent vers des outils de développement low-code. Selon Garner, 75% d’entre elles se serviront ainsi au minimum quatre de ces dispositifs de développement à faible code d’ici 2024. Elles les utilisent pour le développement d’applications informatiques et les initiatives de sensibilisation du public.

Ces tendances sont extrêmement importantes pour les TI (technologie de l’information) et les DSI. En effet, elles permettent d’accroître la maîtrise de la technologie dans tous les secteurs d’activité. De ce fait, les outils d’intégration citoyenne seront adoptés par le grand public dans les 2 à 5 prochaines années. 

3. Les tendances d’entreprise composable favorisent la transformation numérique

Actuellement, les entreprises se trouvent confrontées à la propagation des applications. Le paysage technologique du marketing compte à lui seul environ 8 000 applications. 52% des entreprises affirment que l’informatique a généré le plus de valeur commerciale. En fait, il crée des ressources d’intégration réutilisables qui permettent d’économiser du temps et de l’argent sur les projets à venir. 

Dans le Hype Cycle for Emerging Technologies de Gartner, l’entreprise composable figure parmi les technologies essentielles. En effet, ce modèle modulaire assure la résilience des activités et la rapidité des opérations à l’échelle

Il permet également aux organisations de passer d’une planification rigide et traditionnelle à une agilité active. La pensée de l’entreprise composable crée plus d’innovation, des coûts réduits et de meilleurs partenariats.

4. L’automatisation 

Selon Salesforce, 81% des entreprises informatiques vont automatiser davantage les activités. En fait, cela permet aux membres de l’équipe de se concentrer sur l’innovation au cours des 12 à 18 prochains mois

McKinsey note que 57 % des structures disent piloter au moins un processus d’automatisation dans une ou plusieurs unités ou fonctions commerciales. Quant à MuleSoft, la société a révélé que 30% des décideurs informatiques affirment que lautomatisation représente une initiative commerciale clé liée à la transformation numérique.

McKinsey estime que l’automatisation peut augmenter la productivité mondiale de 1,4% par an. Salesforce constate que 70% des agents de service estiment que le fait d’automatiser les tâches habituelles leur donnerait la possibilité de se concentrer sur celles à plus forte valeur ajoutée. Le Financial Efficiency Benchmarking Report de PwC révèle que jusqu’à 40% du temps passé dans la fonction financière peut être réduit par l’automatisation et le changement de comportement.

Une solution pour réduire la complexité de l’automatisation consiste à mieux utiliser les API. Les API sont devenues le moyen le plus élégant de mettre à l’échelle un accès contrôlé à une portée définie de données ou de fonctionnalités, sans tenir compte de la complexité des systèmes sous-jacents.

5. Sécurité des API

Une entreprise moyenne compte 900 applications. La prolifération de nouveaux points de terminaison crée de nouvelles possibilités d’intrusion, ce qui exige une sécurité robuste des API.

Par ailleurs, 84% des clients se montrent plus fidèles aux entreprises qui disposent de solides contrôles de sécurité. De même, la sécurité fait partie des principaux investissements technologiques des organismes. Selon Verizon, 43% des violations de données survenues l’année dernière ont été causées par la vulnérabilité des applications web. 

Transformation numérique API

Pour Gartner, 90% des attaques ciblant les logiciels proviendront davantage des fragilités de l’API que de l’interface utilisateur. D’ici 2022, l’abus d’API constitue le vecteur d’attaque le plus courant en matière de piratages des données des applications web d’entreprise.

6. Microservices : une des tendances clés de la transformation numérique

Les microservices présentent les données et les fonctionnalités sous la forme d’un ensemble de services faiblement couplés. Ainsi, les organisations peuvent s’adapter rapidement aux demandes changeantes des clients et offrir des services qui créent un avantage concurrentiel. 

91% des organisations exploitent cette tendance afin d’encourager la transformation numérique. En effet, Gartner a souligné que 65% des DSI des services financiers comptent investir davantage dans les technologies d’infrastructure au cours de l’année à venir. Notamment dans les microservices, les API et le cloud.

MuleSoft a mis en évidence plusieurs entreprises de plusieurs secteurs d’activité qui ont un retour sur investissement tangible grâce à la mise en œuvre de microservices. Ces sociétés qui déploient des microservices en production auront besoin d’une certaine forme de capacités de maillage de services pour évoluer. 

En fait, un maillage de services constitue un modèle architectural pour les déploiements de microservices. Il vise principalement à rendre les communications de service à service sûres, rapides et fiables. Bien que ce concept soit encore récent, 46% des entreprises le testent ou planifient de le mettre en œuvre au cours des 12 prochains mois.

7. Le partage des données

Certaines entreprises ne répondent pas aux attentes des clients en matière d’expériences transparentes et personnalisées. D’ailleurs, parmi les 900 applications différentes exploitées par la plupart des compagnies, seules 28% ont été intégrées, empêchant ainsi d’avoir une vision unique du client

Par ailleurs, conformément au rapport de MuleSoft, 72% des consommateurs du monde entier envisagent de changer de fournisseur de services s’ils ne bénéficient pas d’une expérience fluide. Aussi, 90% des organisations estiment que leurs revenus vont diminuer si elles ne parviennent pas à mener à bien leurs initiatives de transformation numérique.

L’intégration et l’unification des données entre ces systèmes représentent un élément essentiel pour créer une vue unique du client et réaliser une véritable transformation numérique. Ces problèmes constituent également la principale raison de l’échec des initiatives de transformation numérique.

La quantité de systèmes et d’applications continue de croître de manière exponentielle. Dans ce contexte, il est clair que la clé du succès des entreprises.

8. Analyse des données

Selon Forbes, 52% des dirigeants déclarent qu’avoir un effort d’analyse des données d’entreprise bien développé et élaboré permet d’offrir une expérience client supérieure. En outre, 48% des organisations pensent que leurs revenus risquent de baisser dans les 12 prochains mois si elles ne parviennent pas à mener à bien leurs tendances de transformation numérique. 

De même , pour Gartner, 48% des chefs de produit des entreprises en croissance utilisent l’analyse pour recueillir et analyser les données sur la perception et le sentiment des clients. En revanche,  la mauvaise qualité des données peut leur causer une perte d’environ 15 millions de dollars par an.

La numérisation de l’entreprise constitue un élément important pour son succès. Les futures générations doivent être capables de créer un service personnalisé en fonction des besoins. Ainsi, l’avenir des entreprises va se caractériser par l’automatisation et l’autonomie.

Alors, tout changement, qu’il soit global ou progressif, nécessite une coopération à tous les niveaux. Le succès de la transformation numérique dépend de l’enthousiasme universel des dirigeants, des DSI, des décideurs et des travailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *