in

Chine : nouvelles lois pour l’Internet des véhicules

internet des véhicules en chine
Autonomous car concept. Driverless vehicle.

A Wuxi, en Chine, les autorités ont adopté pour la première fois des réglementations pour l’internet des véhicules. L’objectif est d’exploiter la technologie de l’IoT dans les transports publics, les services de livraison et de logistiques, mais aussi dans la surveillance du trafic.

En effet, cette ville de la province de Jiangsu vient d’annoncer récemment les toutes nouvelles directives sur l’utilisation de l’internet des véhicules. Ces premières directives représentent pour la ville de Wuxi la solution clé pour une meilleure utilisation de l’internet des véhicules. C’est aussi une approche qui a été adoptée dans le but de planifier et de construire une ville intelligente.

Application des directives sur l’internet des véhicules dans moins d’un mois

A priori, ces premières directives régionales de la Chine sont pour l’autorité l’élément clé de la conduite autonome. Et la Wuxi est une ville pilote de l’internet des véhicules en Chine. Ces lois qui seront mises en vigueur à partir du 1er mars 2023 stipulent alors que la ville de Wuxi va bénéficier d’une gamme complète de réseautage automobile. C’est-à-dire d’une gamme de technologie dont le but est d’alimenter les transports intelligents de la ville.

La ville ordonne également à tous les responsables gouvernementaux, quel que soit leur niveau, de ne pas restreindre l’utilisation de l’internet des véhicules. En d’autres termes d’en faciliter l’accès, mais aussi de privilégier certains secteurs. Notamment la logistique, la surveillance du trafic, la livraison, ou encore les transports publics.

Lois internet des véhicules Chine

A titre d’information, l’internet des véhicules, également connu sous le nom de V2X ou véhicule à tout, vise à communiquer et à échanger les informations entre les véhicules connectés. Il s’agit donc d’un type de réseau permettant à ces véhicules de reconnaître les informations de circulation. Notamment les avertissements, les panneaux de signalisation, l’état du trafic, etc.

Première ville intégrant à lancer une plateforme de gestion de données pour l’internet des véhicules

Si la Chine envisage de devenir le leader mondial des véhicules connectés, Wuxi vise devenir la première ville à avoir intégré une plateforme de gestion de données pour l’internet des véhicules. Mais aussi la ville à pouvoir connecter les données opérationnelles en temps réel avec l’intégration d’une infrastructure connexe dans la construction des routes. Et d’ici 2025, la Chine prévoit d’inclure davantage de fonctionnalités de conduite automatisée dans les véhicules connectés. Par exemple, la planification nationale a publié un document qui stipule que les nouvelles voitures connectées devraient disposer du système V2X ou Internet des véhicules d’ici deux ans.

Pour la Chine, cela devrait augmenter leur part de marché des véhicules intelligents qui représente jusqu’ici 101,2 milliards de yuans, soit environ 14 milliards de dollars. Parallèlement, le marché de la haute technologie n’a cessé d’augmenter ces dernières années. Et la déclaration de Wuxi devrait favoriser le développement du secteur de la haute technologie. Cela malgré le fait que la croissance du secteur fasse l’objet d’une surveillance réglementaire croissante. Ce qui rend nécessaires les examens de sécurité. Surtout pour les éventuels transferts de données vers l’étranger.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.