leaders cloud analyse iot

Les vendeurs Cloud misent sur les services d’analyse de données IoT

Les fournisseurs de Cloud convoitent de plus en plus les revenus liés à l’Internet des Objets. Pour profiter de ce marché en plein essor, ils investissent notamment le développement de services d’analyse de données tout en nouant des partenariats stratégiques…

Les revenus générés par les fournisseurs de Cloud grâce à l’analyse de données IoT devraient passer de 6 milliards de dollars en 2019 à 56 milliards de dollars en 2026. C’est ce que prédit ABI Research, en se basant sur les offres des différents vendeurs Cloud, leurs acquisitions récentes, et le paysage concurrentiel.

Actuellement, les services des vendeurs Cloud se concentrent principalement sur la gestion de données par le biais d’un ensemble d’outils analytiques génériques. Les revenus sont principalement générés par le stockage, le streaming et l’orchestration de données.


Découvrez notre lead marketplace I.T


Entre deux fournisseurs, les services d’analyse proposés varient très peu. Par exemple, les services de templates pré-conçus AWS Sagemaker et Microsoft Azure Notebook sont tous deux basés sur le projet open source Jupyter.

Pour les besoins plus spécifiques et avancés des différents secteurs industriels en matière d’outils analytiques, les vendeurs Cloud s’appuient davantage sur leurs partenaires. Huawei Cloud a par exemple passé un accord avec Bosch. La raison est que ces fournisseurs viennent tout juste de commencer à investir dans l’analyse de données.

Selon Kateryna Dubrova, analyste chez ABI Research, les fournisseurs Cloud hésitent encore entre faire appel à leurs partenaires pour les outils analytiques ou développer leurs propres services quitte à entrer en concurrence avec leurs partenaires.

Les vendeurs Cloud proposent des services d’analyse IoT en streaming pour accroître leurs revenus

Il est intéressant de souligner que le streaming est la technologie analytique que tous les vendeurs Cloud intègrent à leurs portfolios de solutions. L’objectif étant de combiner la gestion de données avec les analyses en temps réel sur les données IoT streamées.

Ainsi, AWS, Microsoft, Google, IBM et Oracle mettent en avant leurs solutions de streaming propriétaires pour se différencier, accélérer le time-to-market et gagner de nouveaux clients. De leur côté, des entreprises comme Cloudera, Teradata et C3.ai proposent des services d’analyse en streaming reposant sur des technologies open source comme Spark et Flink.

Cependant, pour proposer un stack de technologie IoT end-to-end, les vendeurs Cloud restent à l’heure actuelle dépendants de leurs partenaires. Par exemple, Azure et AWS ont noué des partenariats avec Seeq pour exploiter ses capacités d’analyse avancées.

D’autres vendeurs comme Oracle, Cisco et Huawei font un choix stratégique différent en étendant leur porfolio  » edge «  afin de permettre l’analyse de données en périphérie du réseau directement sur les appareils IoT.

Cette divergence stratégique démontre à quel point l’écosystème IoT est diversifié et combien les besoins diffèrent d’une entreprise à l’autre. En conclusion, Kateryna Dubrova estime ainsi que les entreprises convergent vers un modèle économique  » analytics-driven «  nécessitant à la fois l’infrastructure et les services pour une intelligence continue. Les vendeurs Cloud devront aligner leur stratégie avec cette réalité pour augmenter leurs revenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *