in ,

Le marché des wearables en chute libre 

wearables

Le marché des wearables (bracelets connectés, montres connectées et des écouteurs audio sans fil de type intra-auriculaire) devrait connaître une baisse généralisée jusqu’en 2023, avant une éventuelle reprise en 2024. C’est en tout cas ce que révèlent les prévisions de CSS Insight qui attribuent ce coup de mou à l’inflation et aux compressions budgétaires.

Alors que l’arrivée de la Covid et les périodes de confinement avaient grandement participé à l’explosion du marché des objets connectés de type « wearables », les expéditions de dispositifs portables viennent une nouvelle de baisser. On passe ainsi de 232 millions de wearables livrés en 2021 à 215 millions en 2022. Les analystes prévoient que cette baisse devrait continuer en 2023 pour atteindre les 212 millions d’unités.

Ce ralentissement de la demande est principalement dû à la hausse de l’inflation, l’augmentation des dépenses des ménages dans d’autres postes de dépenses. Sans oublier les craintes entourant la récession ainsi que l’hyper croissance du marché en 2020 et en 2021.

Une mauvaise passe pour les constructeurs

Si les difficultés économiques persistantes vont continuer d’influencer les ventes des wearables, rien n’est perdu. D’ailleurs, selon les analystes de CSS Insight, il ne s’agit que d’une mauvaise passe pour les entreprises. De fait, les expéditions devraient connaître un nouveau rebond en 2024 pour atteindre les 293 millions d’unités. Une hausse qui devrait se poursuivre également en 2025 pour atteindre les 336 unités. 

 

En définitive, le nombre d’utilisateurs devrait continuer d’augmenter. D’autant plus que les bases du marché des wearables sont suffisamment solides et matures pour tenir le choc d’un recul temporaire des ventes.

Notons aussi que le prochain lancement de la Pixel Watch devrait relancer l’intérêt des utilisateurs Android pour les montres connectées. En parallèle, ce produit va sans aucun doute pousser les concurrents qui utilisent Wear OS à investir de plus en plus dans leurs propres montres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.