Accueil > Entreprises > Amazon > Amazon Echo : Plus de 70 % de part de marché avant la fin de l’année ?
amazon echo etude

Amazon Echo : Plus de 70 % de part de marché avant la fin de l’année ?

Selon le cabinet d’étude eMarketer, Les produits Amazon Echo domineraient le marché américain dès la fin de cette année. La plateforme de e-commerce disposerait de 70,6 % de part de marché.

S’il est évident qu’ Amazon Echo domine le marché des enceintes connectés doté d’un système d’assistance vocale, difficile d’évaluer au doigt mouillé cette réussite.

Le cabinet d’étude eMarketer a publié le 8 mai les résultats d’une évaluation du marché des assistants vocaux connectés. Les analystes commencent par noter la croissance de 128,6 % du nombre de dispositif aux Etats-Unis entre avril 2016 et avril 2017. 35,6 millions d’assistants vocaux ont été vendus au cours de cette période.

amazon echo diagramme

Après cette rapide évaluation du marché, eMarketer s’est lancé dans des prévisions jusqu’à la fin de l’année. Les produits Amazon Echo atteindrait 70,6 % de part de marché, contre 23,8 % pour le Google Home, l’enceinte connectée concurrente commercialisée par Google. Des acteurs comme LG, Harman Kardon (propriété de Samsung), Mattel et Lonovo représenteraient ensemble seulement 5,6 % de ce marché.

Les appareils comme l’Amazon Echo attirent les millenials

Quelques précisions s’imposent pour bien comprendre cette évaluation d’un “avenir prévisible”. Premier point, eMarketer ne fait pas de différence entre les assistants vocaux et les dispositifs équipés quand elle évoque la croissance impressionnante de 128,6 %. En effet, les assistants vocaux peuvent être intégrés dans des enceintes connectées, mais aussi des smartphones, des ordinateurs, ou encore des réfrigérateurs.

Second point, Google regagnerait des parts de marché au cours de l’année, même si Amazon restait le leader des enceintes connectées disposant d’un assistant vocal.

eMarketer s’est également intéressé à la croissance de l’utilisation des dispositifs du type Amazon Echo. Au cours de l’année, l’activation d’un dispositif équipé augmenterait de 23,5 %, soit 60,5 millions d’Américains qui utiliseront au moins une fois par mois un assistant vocal, à l’instar de Cortana, d’Alexa, de Siri ou de Google Now.

Les utilisateurs sont majoritairement de jeunes adultes de la génération Y, des millenials nés entre 1981 et 2000. Les individus âgés de 25 à 34 ans sont les plus friands de ces assistants vocaux. Martin Utreras, Vice-Président des prévisions : “les millenials les plus âgés sont les utilisateurs principaux des assistants virtuels, puisqu’ils privilégient les fonctionnalités avant le divertissement.”Au total, ce sont 33,5 % de millenials qui utiliseront ce type de dispositif en 2017.

Pourquoi il est inutile d’évaluer le marché en Europe

Mais toutes ces conjectures sont basés des prévisions de vente et ce depuis la publication des premières analyses. En effet, le nombre d’unités d’Amazon Echo n’a pas été dévoilé par la firme de Jeff Bezos. VoiceLabs repris par Techcrunch évalue à plus de 7 millions le nombre d’unités vendues avant janvier 2017. Morgan Stanley monte les enchères à 11 millions sur la même période.

De plus, ces chiffres reposent uniquement sur le marché américain. Si de nouveaux produits intégrant l’intelligence artificielle Alexa voient le jour – le vendeur par correspondance vient d’annoncer aujourd’hui la commercialisation d’un dispositif de visioconférence – l’adaptation des produits en Europe est un frein à la démocratisation des assistants vocaux. Seuls le Royaume-Uni et l’Allemagne profitent vraiment des enceintes connectées intelligentes. Il faudra donc attendre une distribution élargie pour les effets de ces dispositifs comme l’Amazon Echo sur le marché de la maison connectée.

Sources & crédits Source : eMarketer - Crédit :
Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Renaud

A lire également

google glass 2 lunettes connectées

Google Glass 2 : le retour… sur la scène industrielle

Nous les croyions remisées au fin fond d’un entrepôt de la filiale d’Alphabet, les Google …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to friend