Accueil > Business > E-Santé > Fitbit Ionic : la montre sera bientôt un moniteur de glycémie
fitbit ionic sante

Fitbit Ionic : la montre sera bientôt un moniteur de glycémie

Fitbit annonce un partenariat avec Dexcom, un fabricant de capteurs médicaux destinés aux diabétiques. L’objectif ? Préparer la smartwatch Fitbit Ionic au marché de la santé connectée.

Il n’y avait aucun doute quant à l’orientation de Fitbit sur le marché de la santé connectée. La Fitbit Ionic, le produit phare de la marque qui sera commercialisé en octobre, intègre notamment un cardiofréquencemètre et un oxymètre de pouls.

Lors de l’IFA 2017, Élodie Mevil-Blanche, directrice marketing France et Belgique a précisé la volonté de sa société quant à son positionnement sur le marché de la santé connectée :

 » nous avons intégré un capteur de mesure de la saturation de l’oxygène dans le sang, mais il ne sera pas actif lors de la commercialisation de la montre en octobre prochain. Nous souhaitons d’abord nous reposer sur notre coeur de métier avant de nous lancer sur le marché de la santé”.

Une annonce pour rassurer les marchés

fitbit ionic dexcom g5

Finalement, le constructeur a dévoilé une nouvelle carte lors de la séance d’hier à Wall Street. Fitbit a annoncé un partenariat avec Dexcom, une entreprise qui conçoit et commercialise des capteurs médicaux. Cette entreprise se différencie par ses glucomètres connectés approuvés par la FDA.

Dans le cadre de ce partenariat, la Fitbit Ionic affichera les données en provenance du capteur non invasif. Comme l’a précisé la responsable Marketing France et Belgique, cette collaboration commencera en 2018 par une mise à jour du firmware de la montre connectée afin d’afficher les données du capteur Dexcom G5.

La Fitbit Ionic sera bientôt un moniteur de santé

fitbit ionic capteur

Les Américains diabétiques devront d’abord se procurer ce produit médical non invasif vendu 900 dollars pour recevoir des informations toutes les cinq minutes sur la Fitbit Ionic. A noter que Dexcom a déjà effectué un partenariat avec Apple pour rendre compatible le Dexcom G5 avec l’Apple Watch.

Mais qu’importe, le potentiel des objets connectés dans l’aide au traitement du diabète est bien connu. Avec plus de 422 millions de personnes atteintes dans le monde, les potentiels utilisateurs sont nombreux. D’après une étude américaine, cette maladie est la troisième cause de mortalité aux États-Unis. L’entreprise compte bien avoir un effet positif sur ce phénomène, d’autant que la Fitbit Ionic se connecte aux trois systèmes d’exploitation pour smartphone : Android, iOS et Microsoft.

En tout cas, les marchés ont réagi positivement. L’action NYSE de Fitbit a grimpé de 11 % après l’annonce de ce partenariat le jeudi 7 septembre. La firme compte ainsi reprendre l’ascendant dans le secteur des wearables.

Sources & crédits Source : Techcrunch - Crédit :
Cahier des tendances « RETAIL CONNECTE »

A propos de Gaetan R

Diplômé d'un Master de recherche cinématographique, j'ai bifurqué vers le journalisme. Le domaine de la High Tech est une de mes passions et je vois dans l'IoT une révolution plus qu'un phénomène de mode.

A lire également

desert médicaux

Déserts numériques / médicaux. Qui est coupable ?

Selon le site du gouvernement : « L’accès à internet est de nos jours indispensable …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *