in ,

Comment l’IoT protège l’approvisionnement alimentaire

approvisionnement alimentaire iot

Lorsque les commerçants entreposent des tonnes de nourritures pour des enseignes telles que Walmart et Costco ou dans une épicerie locale, la salubrité des aliments est une priorité. Dans le cadre de l’approvisionnement alimentaire, les produits doivent être protégés de la manière la plus éco-énergique possible.

C’est le challenge auquel Lineage Logistics est confronté quotidiennement. Cette entreprise d’entreposage et de distribution de produits alimentaires contrôle de 20 à 25 % de la chaîne du froid des Etats-Unis, selon Elliot Wolf, directeur analyste de la société de San Francisco.

« Nous faisons passer environ de 20 à 30 milliards de livres de nourriture par nos entrepôts chaque année » 

Les producteurs de produits alimentaires tels que les sociétés de viande, les producteurs de fraises et les importateurs de produits de la mer utilisent les entrepôts de Lineage Logistics pour traiter et stocker leurs produits.

L’utilisation de capteurs pour protéger les produits

Afin d’assurer que les entrepôts demeurent à des températures correctes et que les systèmes de réfrigération ne lâchent pas, Lineage utilise des capteurs de température et de vibration développés par Monnit Corp.

Les capteurs de température assurent que toutes les parties de l’entrepôt restent à la température désirée. Par exemple, les capteurs aident l’entreprise à détecter les variations de température dans ses entrepôts. En raison de divers facteurs tels que l’ouverture des portes et la charge thermique du toit, une zone d’un entrepôt peut être plusieurs degrés plus chaud que l’autre.

« Afin de maintenir l’ensemble de l’entrepôt, nous pouvons refroidir certaines pièces de plusieurs degrés. Avec la visibilité des températures dans différentes zones, cela nous permet d’ajuster le débit d’air et ainsi économiser sur les coûts de refroidissement »

Les capteurs de température permettent de gérer les zones de refroidissement. Gérer les zones contribue à empêcher les produits d’être exposé à trop de froid ou de congeler.

Les capteurs de vibration, quant à eux, aident à détecter les problèmes dans les problèmes de systèmes de réfrigération. Si l’un des paliers des compresseurs commence à s’éteindre, le compresseur vibre et envoie une alerte. Ainsi, les employés ont la possibilité de résoudre le problème avant que le compresseur ne s’arrête, empêchant également des coûts de réparations élevés.

L’autre problème courant dans la réfrigération est le pic de pression provoqué lorsque le fluide qui s’écoule à travers les tuyaux de réfrigération est forcé de s’arrêter ou de changer de direction soudainement. Cette énergie déchargée dans la tuyauterie peut facilement endommager la pipe, provoquant ainsi des fuites et d’autres problèmes. L’entreprise utilise des accéléromètres et des capteurs de vibration pour détecter ces pics. Ils peuvent dire si une valve est cassée ou s’il y a un problème avec le système.

Des solutions permettant de réduire les coûts

L’un des enjeux principaux était de trouver des capteurs sans avoir besoin de changer les batteries tous les deux mois. La société a donc choisi Monnit pour ses prix raisonnables et sa technologie.

Lineage utilise actuellement 1500 capteurs sans fils à piles AA à travers quelques-unes de ces installations et envisage d’étendre cela dans beaucoup plus de bâtiments dans un proche avenir. Les capteurs recueillent des données et les envoient sur la plateforme Cloud de Monnit. Ensuite, Monnit envoie les données récoltées par les capteurs à Lineage pour créer des cartes de température.

monnit-logo

Réfrigérer un entrepôt coûte très cher, les factures pouvant monter jusqu’à 450.000 dollars. Les coûts serait encore plus élevés si Lineage n’avait pas suivi un processus lui permettant d’acheter de l’électricité lorsqu’elle est bon marché. La société achète de l’électricité lorsque son coût est faible et pré-refroidit l’entrepôt. Lorsque le coût de l’électricité est élevé, la société éteint la réfrigération en perdant seulement 0,5 degrés.

Wolf affirme aujourd’hui que ce processus permet de transformer sa facture d’électricité en un centre de profit, tout en assurant une protection de la nourriture. En effet, il était très compliqué de s’occuper de plusieurs milliards de dollars de nourriture sans avoir un capteur tous les 10 mètres, dans le but d’être absolument sûr de ce qu’on fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.